Les Gee Gees entament le «Final 8» du bon pied

Les Gee Gees ont entamé du bon pied leur route vers un premier titre national en basket-ball universitaire masculin.
L'équipe de l'Université d'Ottawa a gagné son match inaugural au «Final 8» vendredi soir, l'emportant 94-73 contre les Huskies de la Saskatchewan devant une foule annoncée de 3545 spectateurs au Centre Canadian Tire. «Nous avons entamé la partie lentement, mais à la fin, nous avions le pied au fond de l'accélérateur», a soutenu l'ailier Terry Thomas, auteur de 24 points.
Ses coéquipiers et lui sont les favoris pour gagner les grands honneurs et détrôner du même coup les Ravens de Carleton, champions neuf fois lors des 11 dernières années. Ils ont été semés premiers avant le début du tournoi.
Les Huskies, auteurs d'une fiche de 15-7 en saison régulière dans l'Ouest canadien, étaient classés huitièmes. Ils ont été dans le coup pendant les trois premiers quarts de jeu.
Mais dans les 10 dernières minutes, ce fut une histoire différente, Ottawa dominant 27-14 au tableau indicateur.
«Nous avons réussi 14 paniers de trois points dans ce match... C'est comme ça que nous jouons. Nous avons mené à ce chapitre cette saison au pays et si nous voulons continuer à connaître du succès, il faut continuer à réussir ces longs tirs», a souligné l'entraîneur-chef James Derouin.
Ses joueurs n'étaient pas surpris que cette partie soit serrée pendant un certain temps. «Les huit équipes méritent d'être ici. Il n'y en a pas une que nous pourrons battre par 40 points», a noté le centre Gabriel Gonthier-Dubue.
Les siens affronteront maintenant les Vikes de Victoria en demi-finale ce soir sur le coup de 20h.
L'autre demi-finale mettra en vedette les Ravens, deuxièmes favoris, contre les Golden Bears de l'Alberta.
Carleton a gagné 82-64 contre les Marauders de McMaster à sa première sortie du Final 8. Les frères Scrubb ont généré la moitié de l'attaque de leur équipe, marquant 41 points.
«Notre attention est tournée maintenant vers les Golden Bears. Ils sont grands et très athlétiques. Il faudra se montrer très intense et ne pas se laisser intimider», a dit Thomas Scrubb, nommé joueur défensif de l'année au pays plus tôt cette semaine.
Son jeune frangin Philip, lui, avait reçu le titre de joueur par excellence au Canada.
Cinq fois en sept ans
Il s'agit de la cinquième fois dans les sept dernières années que le Final 8 se déroule à Ottawa. Le tournoi se déplacera dans la région de Toronto pour la première fois en six décennies.
L'université Ryerson a obtenu la présentation de l'édition 2015. Vancouver recevra le championnat canadien l'année suivante.
Il n'y a aucune démarche pour l'instant afin de rapatrier cet événement dans la capitale nationale.
Le legs de Jeanty
Un des meilleurs joueurs de l'histoire du basket-ball universitaire canadien agit en tant que bénévole durant la compétition.
L'ancien garde franco-ontarien des Ravens, Osvaldo Jeanty, effectue les entrevues diffusées sur écran géant en compagnie des entraîneurs lors de l'entracte de chaque match.
Maintenant âgé de 30 ans, Jeanty a pris sa retraite des rangs professionnels le printemps dernier après une carrière qui l'a amené notamment en Allemagne. Il est maintenant conseiller financier pour une filiale de RBC à Ottawa.