Les Gee Gees d’Ottawa ont remporté dimanche les championnats canadiens de soccer universitaire féminin qui étaient disputés chez eux. Il s’agit d’un premier titre pour elles depuis 1996.

Les Gee Gees championnes à la maison

Les larmes ont commencé à couler sur le visage de Kayla Dacosta-Pacheco, quelques secondes après le sifflet final de l’arbitre. Même chose pour plusieurs de ses coéquipières des Gee Gees qui venaient de réussir un rare exploit.

L’équipe de soccer féminin de l’Université d’Ottawa a remporté la médaille d’or aux championnats canadiens qui se déroulaient sur leur terrain au stade de l’avenue Lees. Une victoire de 2-1 obtenue dimanche contre les Spartans de Trinity Western.

Il s’agissait de seulement du deuxième titre national de l’histoire des Gee Gees, dont la seule autre conquête a été réalisée il y a 22 ans.

« Je n’étais même pas encore née en 1996 », a raconté en riant Dacosta-Pacheco, qui a vu le jour en 1997.

La défenseure de Gatineau a été un gros morceau du casse-tête des Gee Gees dans les derniers mois. Une saison marquée par une seule défaite. Une aventure qui se termine avec une victoire devant leurs partisans dans le match le plus important.

« C’est féerique. C’est spécial de terminer ma carrière universitaire de cette façon. Je ne pouvais pas demander mieux », a dit Dacosta-Pacheco, une des trois joueuses des Gee Gees qui avaient été nommées la semaine dernière au sein de l’équipe d’étoiles sur la scène nationale.

Sa coéquipière et capitaine Miranda Smith aura fait la différence en finale. Elle a décoché un tir parfait d’une vingtaine de verges qui a abouti tout juste sous la barre transversale à la 64e minute.

« Oh mon Dieu, les émotions que nous avons eues en voyant le ballon rentrer dans le filet », a avoué Dacosta-Pacheco.

Mikayla Morton avait marqué le premier but des siennes dès la 19e minute. Mais Trinity Western a créé l’égalité sept minutes plus tard, la gardienne Margot Shore n’ayant aucune chance.

Il s’agissait de la 14e participation des Gee Gees aux championnats canadiens. C’était leur 10e médaille, la dernière remontant au bronze de 2014.

Lajoie-Gravelle, le héros à Vancouver

Il n’y a pas que les champions canadiens de soccer universitaire féminin qui étaient présentés durant le week-end. La version masculine se déroulait à Vancouver.

Et un attaquant gatinois a volé la vedette en finale.

Frédéric Lajoie-Gravelle a marqué le but gagnant en prolongation pour donner la couronne nationale aux Carabins de l’Université de Montréal. Un gain de 2-1 contre les Capers de l’Université du Cap Breton, qui étaient les champions en titre.

Il s’agissait d’une reprise de la finale qui avait opposé les deux mêmes clubs en 2017. Les Capers avaient alors gagné en tirs de barrage. « Quand j’ai marqué en prolongation, c’était un gros soulagement, a dit Lajoie-Gravelle, nommé joueur par excellence du tournoi. On le savait depuis le début de l’année que nous étions meilleurs que l’an passé et qu’on n’allait pas plier. C’était un soulagement de fou. »

Les Ravens de Carleton, eux, ont ramené le bronze. Ils étaient menés notamment par un autre produit gatinois, Stefan Karajovanovic.