La boxeuse de la Petite-Nation, Vanessa Lepage-Joanisse.

Lepage-Joanisse boxera pro... mais seulement plus tard

Elle est la reine de la boxe féminine en Outaouais. Mais elle n'a pas l'intention de monter dans un ring sous peu afin de livrer un combat professionnel.
La jeune femme en question? Vanessa Lepage-Joanisse. Elle vient de fêter ses 19 ans, le week-end dernier, dans son patelin de Plaisance.
Ce produit du club de boxe de la Petite-Nation a été couronné championne canadienne chez les 81 kg en octobre dans les rangs amateurs. «J'aimerais toucher éventuellement à la boxe professionnelle, mais pas tout de suite. J'ai de l'expérience à acquérir, d'autres défis à relever, a-t-elle souligné, hier, avant un entraînement. J'y vais une étape à la fois.»
Son prochain objectif? Assurer sa participation aux championnats du monde prévus en novembre en Corée du Sud.
Afin d'y arriver, elle doit gagner la moitié de ses prochains combats internationaux d'ici octobre. Lepage-Joanisse affrontera des adversaires américaines et mexicaines lors des deux prochains mois à des camps d'entraînement de l'équipe canadienne.
«Boxer aux championnats du monde, c'est un de mes buts, a rappelé la droitière. Si je ne peux pas y participer, ça me ferait très mal en raison de tous les efforts que j'ai mis.»
Son été a été tout sauf reposant.
Ce sont six jours sur sept passés par semaine au club de boxe. «Trois entraînements par jour», a précisé Lepage-Joanisse.
À cela s'ajoutent les campagnes de financement organisées par son entourage et elle. On veut garnir son compte de banque afin de défrayer les coûts de son voyage éventuel en Corée du Sud.
«En juin, nous avons tenu trois levées de fonds», a souligné la pugiliste, qui a été emballeuse à des épiceries en plus de vendre de l'eau et de la nourriture au Rockfest.
Le reste du Québec et du pays vont apprendre à la connaître dans les prochaines semaines. TSN doit débarquer dans la région ce week-end afin de produire un reportage à son sujet.