Le Fury a embauché hier le milieu de terrain ghanéen Hamza Elias.

Le pari ghanéen du Fury

Le Fury continue de piger un peu partout sur le globe pour meubler son alignement en vue de son passage dans la NASL.
L'équipe de soccer pro de la capitale s'est tournée vers le Ghana, hier, mettant sous contrat un ancien membre de l'équipe nationale des moins de 17 ans de ce pays africain. Elle a embauché Hamza Elias, un milieu de terrain maintenant âgé de 20 ans.
«C'est un grand risque de l'amener ici, a avoué l'entraîneur-chef du Fury, Marc Dos Santos.
«C'est un joueur qui n'est jamais sorti du Ghana. Il va devoir s'adapter. Mais de l'autre côté de la médaille, s'il montre à Ottawa ce qu'il nous a montré au Ghana, il va se faire un nom rapidement en Amérique.»
Un recruteur affecté aux marchés européen et africain a suggéré le milieu de 5'8» à Dos Santos et les autres dirigeants du Fury. Ces derniers jonglent depuis la fin de l'été avec l'idée de lui offrir un contrat.
Un risque calculé
Hamza a passé la dernière saison avec le FC Platini Kumasi de la deuxième division ghanéenne. Auparavant, il avait évolué pendant trois dans la Premier League du Ghana avec le Medeama FC et le Kessben FC.
«Nous avons commencé à le regarder de près en août. Nous avons beaucoup analysé la situation, a souligné Dos Santos.
«Il (Elias) est tellement intense et passionné sur le terrain. Il travaille bien des deux côtés du terrain. Surtout, il n'arrête jamais. Il amène tellement d'énergie. Des fois, il semble avoir cinq ou six poumons!»
Chaque formation de la NASL, dont la saison commence en avril, pourra aligner un maximum de sept joueurs internationaux en 2014.
Ottawa en compte maintenant cinq avec l'arrivée de Hamza Elias. Le club a conclu des pactes jusqu'ici avec des joueurs issus du Brésil (Oliver Minatel), de l'Espagne (Ramon Soria), de l'Irlande (Richie Ryan) et de l'Écosse (Nicki Paterson). Il compte aussi cinq produits nord-américains dans ses rangs.
Il reste deux autres places disponibles pour des joueurs étrangers chez le Fury.
«Nous avons l'intention de les utiliser en temps opportun», a soutenu Marc Dos Santos.
Quant à Elias, il a qualifié de «grand privilège» pour lui de se joindre «à un club su professionnel que le Fury».
«Je sais que je peux aider l'équipe à passer un autre niveau grâce à beaucoup de travail, de détermination, de dévouement et l'aide de Dieu», a-t-il affirmé via une vidéo diffusée sur le site web de l'équipe.