Valérie Lalonde et Prudence Rajaobelina, du Fusion. La formation gatinoise vise une année avec plus de victoires que de défaites, et une participation aux séries.
Valérie Lalonde et Prudence Rajaobelina, du Fusion. La formation gatinoise vise une année avec plus de victoires que de défaites, et une participation aux séries.

Le Fusion vise une première saison gagnante

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Un seul club au pays, le Wild de Saskatoon, a été pire que lui l'hiver dernier dans la Ligue nationale de ringuette.