L'attaquant de l'Impact Alessandro Nesta tente de prendre le contrôle du ballon devant Tom Heinemann, de Vancouver, l'été dernier.

Le Fury d'Ottawa pige chez les Whitecaps et l'Impact

Marc Dos Santos était fier de son coup. Son équipe venait de réaliser deux des embauches les plus importantes de sa jeune histoire.
«Deux gars qui totalisent 125 parties dans la MLS, qui est quand même la meilleure ligue en Amérique du Nord», notait l'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, jeudi matin, en entrevue au Droit.
Quelques minutes auparavant, sa formation avait confirmé la mise sous contrat de l'attaquant Tom Heinemann et du milieu de terrain Sinisa Ubiparipovic.
Le premier a joué 14 parties avec les Whitecaps de Vancouver la saison dernière. Le joueur âgé de 26 ans avait entamé sa carrière chez le Crew de Columbus.
Quant à Ubiparipovic, son nom est connu des amateurs québécois. L'athlète âgé de 30 ans a porté les couleurs des Red Bulls de New York avant de se joindre à l'Impact de Montréal en 2011 dans la NASL. Il avait alors été nommé révélation de l'année au sein du onze québécois.
Le footballeur bosnien qui possède le statut de résident permanent américain s'est aligné au sein de l'Impact en 2012 puis pendant un match l'été dernier, étant prêté au FC United du Minnesota.
«C'est important d'amener des joueurs d'expérience pour encadrer une équipe jeune comme la nôtre», soulignait Dos Santos au sujet du Fury.
Ottawa effectuera ses débuts dans la NASL en avril. Le club d'expansion compte maintenant 14 joueurs à son tableau.
«Heinemann a marqué des buts partout où il est passé. Quand il jouait dans la PDL, il avait inscrit 36 buts en 37 matches, rappelait le coach québécois.
«On se considère chanceux d'avoir un attaquant comme lui.»
Le Fury devrait annoncer la venue de deux autres joueurs dans les prochains jours.
Dos Santos a notamment dû mettre en attente le journaliste au milieu de l'entrevue téléphonique. Tout ça afin de prendre l'appel d'un de ces joueurs ciblés, qui a dit oui à son offre.
L'équipe compte entamer la saison avec 24 joueurs.
«Nous allons prendre notre temps pour les huit joueurs qui nous reste à trouver. Nous allons évaluer les joueurs qui participeront à notre camp d'entraînement. Nous allons aussi attendre la fin des camps de la MLS. Il est possible que certains clubs puissent nous prêter des joueurs.»
À ce chapitre, Dos Santos possède de bonnes relations avec l'Impact, les Whitecaps de même que les Earthquakes de San Jose et le Sporting de Kansas City.
Le camp d'entraînement du Fury commencera le 3 mars.
Une conférence de presse aura lieu la semaine prochaine afin de confirmer ce que LeDroit rapportait en décembre, que l'équipe élira domicile au complexe Branchaud-Brière pour préparer sa première saison.