Le FC Gatineau ne se retire pas uniquement de la PLSQ, mais aussi de la ligue réserve. Les raisons seraient purement financières.

Le FC Gatineau quitte la PLSQ

L’aventure du FC Gatineau en Première Ligue de soccer du Québec (PLSQ) prend fin après sept saisons, a appris Le Droit.

L’équipe semi-professionnelle masculine a fait savoir au circuit qu’elle ne foulera pas le terrain en 2020. Elle garde toutefois la porte à un éventuel retour dès 2021.

Une information confirmée par le directeur technique du FC Gatineau, Antony Ramel, qui assurait aussi l’intérimaire au poste d’entraîneur-chef. « Nous avons annoncé notre décision à la Fédération de soccer du Québec vendredi. Nous l’avons aussi annoncé en même temps aux joueurs », a-t-il relaté.

Le club ne se retire pas uniquement de la PLSQ, mais aussi de la ligue réserve. Les raisons seraient purement financières.

« Ce n’est aucunement relié au fait de ne pas avoir gagné un match cette saison. Cela n’est jamais entré en considération dans la prise de décision », a tenu à préciser Ramel.

« Nous avons appris au début octobre qu’il y aurait des modifications financières à la ligue. Les frais d’inscriptions augmentent légèrement et il y a maintenant interdiction de faire payer nos joueurs, a relaté Ramel. Ça nous amènerait à un déficit tout proche de 50 000 $ en 2020. »

Le conseil d’administration du FC Gatineau ne voulait pas refiler la facture à ses autres membres, principalement les joueurs de ses échelons inférieurs du soccer mineur.

« Nous sommes tristes, car nous croyons dans la PLSQ pour le développement de nos joueurs. Mais à un moment, il faut arrêter. Nous vivons déjà très sobrement dans la PLSQ. Nous avons probablement le plus petit budget. Nous n’avions pas de dépenses exagérées. Malgré cela, nous aurions déjà eu un déficit. »

Avant les nouvelles dépenses ajoutées à la dernière minute par le circuit, le FC Gatineau prévoyait un déficit d’environ 20 000 $ en vue de la prochaine saison. En 2019, ses 20 joueurs de l’équipe première déboursaient chacun 250 $ afin d’enfiler le maillot. La vingtaine de membres de la formation réserve, elle, avait des frais individuels de 695 $.

« C’est important que les gens sachent pourquoi nous n’allons pas jouer dans la PLSQ. Nous comprenons qu’il y a déception », a dit Antony Ramel.

« Nous devons être responsables. C’est difficile de faire venir des gens au stade et d’avoir des commanditaires. Les dépenses augmentent pendant que nos revenus baissent. »

En coulisses, on dit que le FC Gatineau ne serait pas le seul club de la PLSQ ayant fait l’impasse sur la saison 2020. Le FC Gatineau avait connu sa part de succès dans la Première Ligue de soccer du Québec depuis sa naissance. Il avait participé à la finale de la Coupe PLSQ pour une quatrième fois en cinq ans en 2018.

Le départ de plusieurs joueurs a forcé la direction à emprunter un virage jeunesse lors de la dernière saison. L’équipe outaouaise a terminé au dernier rang avec une fiche de deux nulles et 14 défaites en 16 sorties, marquant seulement 12 fois en plus d’accorder 47 buts. 

Le FC Gatineau évoluera l’été prochain dans la division senior masculine de la « Ottawa Carleton Soccer League » (OCSL). Une équipe féminine joue déjà dans ce circuit.