Bob Rioux, Richard Faguy, Byron Scott et Marc-Andre Robitaille

Le Challenge de Gatineau fête sa 10e édition

Ça va souffler plusieurs bougies au Challenge de Gatineau dans les prochains jours.

L’étape outaouaise du World Curling Tour (WCT), qui sera lancée vendredi, fêtera sa 10e édition. Le club de Buckingham, qui a mis au monde cet événement international, célèbre ses 100 ans.

« Nous voulions commémorer ça d’une certaine façon », a souligné un des organisateurs, Richard Faguy.

Le Challenge est maintenant présenté sur deux fins de semaine de suite. Le premier week-end est réservé à un volet junior, une nouveauté.

Quarante équipes, dont 25 féminines, réunissant des joueurs âgés de moins de 21 ans disputeront les grands honneurs de la série Junior Slam. « La championne du monde sera ici », a noté Faguy.

Il s’agit de Kaitlyn Jones, de la Nouvelle-Écosse.

L’Outaouais sera représenté chez les hommes juniors. Olivier Blanchard-Pelletier sera le skip d’une équipe du club de Buckingham.

Quant aux parties du volet élite qui regroupe les gros noms du curling masculin, elles seront présentées la semaine prochaine. Plus précisément dès le 18 octobre.

Les deux quatuors à surveiller ?

Ceux de Bruce Mouat et John Epping. Le premier est un skip écossais qui est classé quatrième au monde en ce moment.

Quant à Epping, sa formation ontarienne a remporté le Challenge en 2016.

Le champion en titre, Rui Liu, n’est pas de retour. Mais trois autres équipes chinoises seront à Gatineau en vue du Challenge.

Le Gatinois Jean-Sébastien Roy sera le skip d’une équipe qui a vaincu les champions olympiques la semaine dernière à Toronto.

Mark Homan, le frère de Rachel, alignera aussi un quatuor. Originaire d’Ottawa, il habite maintenant du côté québécois de la rivière des Outaouais.

Un volet ouvert meuble aussi la programmation du Challenge. Un nom intéressant s’est ajouté dans cette catégorie.

Celui de l’ancien champion du Brier, Jean-Michel Ménard, qui avait décidé de prendre une pause de la compétition en 2018-2019. Il évoluera au sein de l’équipe de Daniel Caron, d’Aylmer.

Plus de 50 000 $ en bourses seront versés. Ce sont 275 parties de curling qui seront disputées, dont 203 au centre sportif Robert-Rochon situé à Masson-Angers.

Les autres affrontements auront lieu au club Buckingham.

Il s’agit de la dernière année du pacte liant le Challenge et la Ville de Gatineau.

Des discussions ont déjà été entamées afin de poursuivre ce partenariat, a assuré Richard Faguy.

« Nous avons commencé le Challenge en 2009. On avait alors joué devant 3000 sièges vides à l’aréna Guertin. Nous avons fait un bout de chemin depuis ce temps-là. »

Le centre Robert-Rochon a accueilli les sept dernières éditions. Il est devenu le domicile permanent de l’événement international.

« Notre machine est de mieux en mieux huilée », a reconnu Faguy.

+

SABOURIN REPREND SA BROSSE

Six ans plus tard, Joëlle Sabourin renoue avec la compétition.

La joueuse de curling d’Aylmer se joint à l’équipe du skip Amélie Blais en vue de la nouvelle saison. Il s’agit d’un des quatuors qui devrait batailler pour le titre québécois en janvier prochain à Grand-Mère.

Sabourin, qui avait mis sa carrière en veilleuse au printemps 2012. agira à titre de cinquième aux côtés de Blais, Janique Berthelot, Brittany O’Rouke et Vicky Tremblay. Elle disputera son premier match la semaine prochaine au Challenge de Gatineau.

« En étant cinquième, je dois être prête à remplacer n’importe qui à n’importe quel moment », a souligné l’athlète âgé de 46 ans.

Reconnue à l’époque comme l’une des meilleures brosseuses au Québec, Sabourin a participé à cinq reprises au Tournoi des Cœurs, qui s’avère les championnats canadiens. À sa dernière saison en 2011-2012, elle a dépanné l’ancienne championne du monde Jennifer Jones, remplaçant la deuxième Jill Officer lors de quelques tournois, dont la Coupe Canada.

« J’ai continué à m’entraîner ces dernières années. J’ai encore une bonne forme physique », a souligné Sabourin, qui avait pris une pause afin de consacrer plus de temps à ses deux garçons.

La mère de famille a joué des parties ici et là pour le plaisir l’hiver passé à Thurso.

En se joignant au quatuor de Blais, elle est réunie à son ancienne coéquipière et bonne amie Berthelot. Les deux femmes ont participé au tournoi des Cœurs en 1999. Qui sait ? Elles renoueront peut-être avec cet événement, 20 ans plus tard.

En plus de reprendre la compétition, Joëlle Sabourin compte s’impliquer au sein du nouveau club de curling des Collines, qui vient d’ouvrir ses portes à Chelsea.