Marie-Ève Nault a défendu la feuille d'érable pendant huit matches en 2004. Puis, elle a dû patienter cinq ans avant de recevoir un autre appel des dirigeants canadiens. Au championnat de la CONCACAF, il s'agira de sa deuxième... et dernière chance sur la scène internationale.
Marie-Ève Nault a défendu la feuille d'érable pendant huit matches en 2004. Puis, elle a dû patienter cinq ans avant de recevoir un autre appel des dirigeants canadiens. Au championnat de la CONCACAF, il s'agira de sa deuxième... et dernière chance sur la scène internationale.

La rédemption de Nault avec l'équipe canadienne de soccer féminin

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Six ans plus tard, la déception habite encore cette joueuse de l'équipe nationale de soccer féminin du Canada.