Pierre Lavoie

La Gatineau Loppet choyée par la météo

Ce ne sont pas les organisateurs de la 36e Gatineau Loppet qui vont se plaindre de l'hiver enneigé que l'on vit.
Les accumulations des derniers mois permettent d'entrevoir d'excellentes conditions de glisse lorsque les fondeurs de la région, mais aussi de 25 autres pays à travers le monde, envahiront les pistes de ski de fond du parc de la Gatineau pour les différentes courses qui seront présentées du 14 au 16 février.
L'objectif de 2500 skieurs inscrits est en bonne voie d'être réalisé alors qu'une hausse de 25% des inscriptions est notée par rapport à la même date l'an dernier.
«Ça nous donne bon espoir d'atteindre cet objectif de 2500 skieurs. On voit une belle progression au niveau des courses de moyenne et longue distances dans le style classique, ce qui est intéressant pour nous. Possiblement que notre parcours linéaire implanté l'an passé a été une expérience que les gens ont beaucoup appréciée et le mot s'est passé», confiait hier le vice-président du comité organisateur, Philippe Lebel, lors de la conférence de presse de dévoilement de la programmation de la Gatineau Loppet.
Ce fameux parcours linéaire est en vigueur pour la course de 51km classique qui part du stationnement P17 à Wakefield et va jusqu'au site principal de la compétition, l'école secondaire Mont-Bleu dans le secteur Hull de Gatineau.
Toutes les autres courses principales (5, 15 et 27km classique le samedi, et le 2, 10, 27 et 51km en style libre le dimanche) auront leur départ et arrivée à ce dernier endroit, comme d'habitude.
Pierre Lavoie
Cette 36e édition se retrouve sous la présidence d'honneur de Pierre Lavoie, cet ancien triathlonien qui est à la tête du Défi cycliste qui porte son nom. Ancien participant à la Gatineau Loppet, il participera à la Mini Sport Échange (2km) du dimanche en plus du 51km classique, en plus d'offrir une conférence sur l'importance de l'activité physique le dimanche à 13h30, dans l'agora de l'école.
La relève des skieurs de fond aura l'occasion de bien se préparer pour le week-end des courses grâce à une nouveauté cette année, le Super Sprint Jeunesse de Chelsea. S'adressant aux jeunes de 9 à 17 ans, cette compétition aura lieu sur un parcours d'environ 500 mètres bâti sur mesure au coeur de Chelsea, avec des bosses, des sauts, des virages brusques et d'autres défis.
«On a un des plus gros amalgames de clubs de ski de fond qui développent tous des jeunes, les clubs Chelsea Nordiq, Nakkertok et Skinouk, ainsi que ceux d'Ottawa. On veut rendre le sport le plus attrayant possible pour les jeunes et on a créé un événement comme ça pour ce faire, en copiant un format développé dans les pays scandinaves, où on a amené l'attrait des parcs de planches à roulette vers le ski de fond», a expliqué le porte-parole du club Chelsea Nordiq, Pierre Gravel, qui espère que 200 jeunes fondeurs se laisseront tenter par l'expérience (100 sont déjà inscrits).
Pour les familles avec des plus jeunes enfants, le Carnaval Soleil Polaire sera de retour, également.
La Gatineau Loppet, qui bénéficiera d'une subvention de 9000$ du Programme de développement touristique de l'Outaouais annoncée jeudi, offre des rabais sur les prix d'inscriptions à ses différentes courses si cela est fait avant le 12 février. Plus de renseignements sur le site www.gatineauloppet.com