Les joueurs Zacharie Cloutier, Philippe Lecours, Éric Nadon, Vincent Rivest, Mathieu Cloutier et Tim Cousineau

Junior AAA: les Flames terminent une saison difficile

Le rideau est tombé sur la cinquième saison des Flames de Gatineau dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec dimanche.

La direction avait misé sur une équipe jeune, mais l’optimisme régnait en début de saison. Le club visait même une fiche de ,500. Dans les faits, la saison n’a jamais vraiment décollée. Quand les Flames se sont inclinés 2-1 contre les Shamrocks de West Island au Centre sportif de Buckingham dimanche, il s’agissait de leur 11e défaite consécutive.

Avec un dossier 12-34-2, les Flames ont pris le 11e rang du circuit à 12 clubs, à 14 points d’une place dans les séries éliminatoires.

«Nous venons de traverser une deuxième saison très intense au niveau des blessures. C’est incroyable. Nous avons aussi des joueurs qui ont lâché en cours de route», a indiqué le président du club, Luc Mauzeroll.

Au cours des dernières semaines, les Flames ont disputé plusieurs matches avec seulement 16 joueurs dans leur alignement. La fin de saison a été pénible à tous les égards. Malgré les déboires sur la glace, Mauzeroll s’est fait rassurant pour la suite des choses. Le club sera de retour pour une sixième saison en 2020-21.

«Il n’est absolument pas question de ne pas avoir d’équipe junior AAA à Gatineau l’an prochain. Les commandites sont encore bonnes et nos assistances étaient même un peu mieux que l’an dernier. Ça doit être à cause de nos nombreux joueurs de 17 ans. À cet âge, ils reçoivent encore beaucoup de support de leurs familles élargies.»

En cinq ans, les Flames n’ont connu qu’une seule saison gagnante. En 2017-18, ils avaient pris le cinquième rang du classement général avec une fiche de 28-16-5, mais le club a terminé 10e, 11e à deux reprises et 12e dans ces quatre autres saisons.

Cette année, l’entraîneur-chef Paolo Gagnon avait été remplacé par Daniel Tremblay après seulement quatre matches à la mi-septembre. Ce dernier devrait continuer à tenir les rênes du club la saison prochaine.

«Nous avons terminé la saison avant-hier et tout le monde était déjà prêt à revenir, a lancé Luc Mauzeroll. Nous étions parmi les plus jeunes clubs de la ligue. Nous avions sept joueurs de 17 ans dans une ligue où les meilleurs clubs sont bondés de joueurs de 19 et 20 ans. Notre équipe était au début d’un cycle. Nous n’avons pas été chanceux. Nous avons espoir de jours meilleurs.»