Joseph Phan

Joseph Phan sur les traces de son idole

Les gros noms qui prendront le chemin de Sotchi le mois prochain sont partis, mais les Championnats canadiens Canadian Tire de patinage artistique sont loin d'être terminés.
La relève prend maintenant le haut du plancher dans la capitale nationale alors que les compétitions chez les juniors et les novices ont commencé hier au Sensplex et se poursuivront aujourd'hui et demain au Centre Canadian Tire.
Le champion chez les hommes Patrick Chan fait place au Gatinois Joseph Phan et à tous les autres jeunes patineurs et patineuses qui espèrent un jour suivre ses traces.
À ses premiers championnats canadiens, le jeune Phan, âgé de 12 ans, en a mis plein la vue aux juges lors de son programme court d'hier après-midi, réussissant sans problème les deux triples sauts - dont un en combinaison dès le départ - et le double axel prévus dans celui-ci.
Grand favori
Devant plusieurs membres de sa famille, le jeune homme qui avait aussi terminé premier en novembre dernier à Regina lors du Défi de Patinage Canada a bien montré pourquoi il était considéré le grand favori dans sa catégorie, récoltant 42,40 points auprès des juges, ce qui lui donne la première place avant le programme long de ce matin à 9h au CCT avec plus de cinq points d'avance sur le deuxième, Josh Allen, de Nepean.
«J'étais pas mal nerveux avant, toute ma famille était là pour m'encourager, mes cousins et mes cousines, mes parents. Mais une fois rendu sur la glace, je me sentais bien, j'étais correct et ça s'est bien passé», a dit le jeune homme de 12 ans, un peu gêné de parler à deux journalistes après sa performance.
Avant de sauter sur la glace lui-même, Phan a pu voir son idole Chan à l'oeuvre vendredi et samedi derniers, en personne. «Je l'ai vu à l'aréna, live. Et en plus, j'ai eu la chance de lui parler à l'hôtel, j'ai pris l'ascenseur en même temps que lui. Il était content de me dire allo», a relaté Phan.
Énormes sacrifices
Le produit du Club de patinage artistique Asticou du secteur Aylmer, qui s'entraîne maintenant dans les Laurentides sous la direction d'Yvan Desjardins et Violaine Émard, a aussi dit que «ça m'énerve beaucoup» de devoir présenter son programme long au Centre Canadian Tire, mais qu'il allait y tenir une séance d'entraînement lundi soir afin de se familiariser avec les lieux.
«C'est certain qu'il y a plus de pression pour des athlètes quand ils participent à un championnat canadien chez eux. Il y a plus de gens qui viennent les voir. Ils veulent souvent prouver aux membres de leur famille qu'ils se sont bien entraînés et ils veulent montrer leur savoir-faire. Joseph patine cependant toujours comme ça lors des entraînements, il est stable, il réussit tous ses sauts, il est prêt. Il était prêt (lundi) et c'est ce qu'on s'attendait de lui, une performance comme ça», a confié Violaine Émard.
Cette dernière soulignait à quel point le jeune patineur d'origine chinoise et vietnamienne et sa famille sont prêts à s'imposer des sacrifices pour lui permettre de réaliser son rêve. «Il s'entraîne avec nous dans les Laurentides, à Rosemère, et ils ont déménagé à Laval pour ce faire même s'ils ont encore leur résidence à Gatineau, où ils vont la fin de semaine. Joseph fréquente aussi le programme sports-études à Sainte-Thérèse. C'est beaucoup de sacrifices et de travail d'organisation que les parents font pour leur enfant», notait-elle avec à-propos.