Cédrick Guindon (15) a été un des meilleurs joueurs du Canada aux Jeux olympiques de la jeunesse en Suisse. Il a inscrit trois buts et quatre points en quatre matches. L’attaquant de Rockland a notamment marqué deux buts dans le match de la médaille de bronze.

JO de la jeunesse: Cédrick Guindon ramène le bronze à Rockland

Cédrick Guindon commence à avoir plusieurs choses en commun avec Derek Roy, son «exemple à suivre».

Les deux sont originaires de Rockland dans l’Est ontarien, sont passés par l’école secondaire l’Escale et sont doués sur une patinoire de hockey.

Depuis mercredi, les deux sont maintenant médaillés olympiques. Derek Roy est revenu des Jeux olympiques de 2018 avec une médaille de bronze au cou. En comptant deux buts dans une victoire de 4-2 contre la Finlande à l’aréna Vaudoise de Lausanne en Suisse, Cédrick Guindon a lui aussi aidé le Canada à gagner son match pour la médaille de bronze aux Jeux olympiques de la jeunesse mercredi.

«J’ai seulement fait ce que j’avais à faire. Je suis sorti sur la patinoire et j’ai donné tout ce que j’avais, a dit Guindon par voie de communiqué puisqu’il n’a pu être joint après la victoire des siens. Je pense que tout le monde a joué son rôle pour s’assurer que nous restions sur la bonne voie afin d’aller chercher cette victoire.»

Menée par l’ancien joueur des Olympiques de Hull Gordie Dwyer, l’équipe canadienne était constituée des meilleurs hockeyeurs de 15 ans au pays. En 2016, lors des derniers Jeux olympiques de la jeunesse en Norvège, un certain Benoît-Olivier Groulx de Gatineau avait contribué à la médaille d’argent du Canada, qui s’était finalement incliné en finale contre les États-Unis. Cette équipe avait justement aligné des éventuels médaillés d’or du Championnat mondial junior 2020: Ty Smith, Aidan Dudas, Olivier Rodrigue et Jared McIsaac.

Quatre ans après les Jeux de Lillehammer, les Canadiens se sont à nouveau inclinés contre les Américains (2-1), mais en demi-finale cette fois-ci. La Russie a ensuite remporté le match de la médaille d’or 4-0.

À Lausanne, Guindon a été le deuxième meilleur compteur du Canada derrière le Québécois Antonin Verreault. Les deux joueurs ont inscrit trois buts en quatre matches, mais Verreault a récolté un point de plus (cinq).

«Notre objectif était de nous améliorer à mesure que le tournoi avançait et je pense que nous avons fait un travail exceptionnel en ce sens, a pour sa part expliqué l’entraîneur-chef Gordie Dwyer. Nos joueurs ont acheté le plan de match pour obtenir du succès en jouant collectivement. Nous sommes contents de finir le tournoi avec une victoire et de gagner une médaille olympique.»

Dans la ronde préliminaire, le Canada avait baissé pavillon 6-2 contre les Russes avant de se ressaisir avec un gain de 6-0 contre le Danemark.

Porte-couleurs des Nats de Rockland U18 où il a récolté 48 points en 32 matches, Guindon sera un des joueurs les plus en vue au prochain repêchage de la Ligue de l’Ontario. Comme son modèle Derek Roy qui lui avait envoyé un beau message d’encouragement avant son départ pour la Suisse, ce n’est probablement qu’un début pour le Rochelandais Cédrick Guindon.

Choix de deuxième ronde des Rangers de Kitchener dans la LHO en 1999, Roy avait ensuite gagné la médaille d’argent au Championnat mondial junior de 2003. La même année, il avait gagné un championnat de la LHO et la coupe Memorial. Toujours sur la scène internationale, Roy a été champion du monde en 2008 et 2009 et champion de la coupe Spengler en 2016.