Le Gala Excellence Outaouais a débuté, dans sa version virtuelle, jeudi soir.
Le Gala Excellence Outaouais a débuté, dans sa version virtuelle, jeudi soir.

Gala Excellence Outaouais: les sprinters de la relève à l’honneur

Le Gala Excellence Outaouais a débuté, dans sa version virtuelle, jeudi soir. On a décerné les premiers prix, dont ceux de la découverte de l’année.

Constat: la relève est rapide.

Du côté masculin, comme du côté féminin, on a honoré des sprinters.

La découverte féminine de l’année se nomme Emma Martins. L’adolescente de 17 ans, qui étudiait à l’école secondaire D’Arcy McGee, s’est démarquée lors des épreuves de 100 mètres, au cours de la dernière année.

En juin 2019, au terme de sa première année d’athlétisme, elle a remporté la médaille d’or, chez les juvéniles, lors du championnat provincial scolaire.

Un mois plus tard, tout en égalant son record personnel, elle a remporté la médaille de bronze lors des championnats provinciaux civils.

«La progression d’Emma a été fulgurante. En 2018, elle était inconnue. En 2019, elle est devenue championne du Québec. Ce n’est pas vraiment étonnant, quand on voit tout le sérieux qu’elle démontre à l’entraînement et la combativité dont elle fait montre en compétition», explique son entraîneur, Rova Rabemananjara.

Un autre protégé de M. Rabemananjara a été couronné chez les garçons.

Pierre-Alexandre McNicoll est un coureur très polyvalent. Au cours de la dernière année, le jeune homme de 13 ans a entre autres remporté une médaille de bronze sur 300 mètres, lors des championnats provinciaux où il était surclassé.

Il a également remporté des médailles lors de compétitions provinciales sur 800 mètres, sur 150 mètres, au relais 4X100 mètres ainsi qu’au relais 4X400 mètres.

Trois autres prix ont été décernés, durant cette première soirée du gala.

La Compétition SYNC de natation artistique a remporté le prix d’événement de l’année.

Yvan Vallée, qui s’implique dans le monde du soccer, est devenu le bénévole de l’année.

Olivier Tyteca, enseignant dans le monde de l’escrime, est devenu l’entraîneur relève de l’année. Ce prix est présenté par la Fondation Pat-Burns.

D’autres lauréats seront dévoilés, vendredi.