Le Québécois Isade Juneau a créé la première grosse surprise du tournoi en l'emportant en trois sets, 6-3, 6-7, et 6-1 face à la troisième tête de série, Filip Peliwo.

Forfait de Dancevic, défaite surprise de Peliwo

En l'espace d'une heure hier matin, le tournoi Futures de Gatineau a perdu ses deux têtes d'affiche, les Canadiens Frank Dancevic et Filip Peliwo.
Dancevic, le premier favori et 131e joueur au monde, a déclaré forfait en raison d'une blessure au dos. En même temps que Tennis Canada en faisait l'annonce, Peliwo, la troisième tête de série, était sur le court à la Sporthèque. Il en avait plein les bras avec le Québécois Isade Juneau, qui a finalement créé la première grosse surprise du tournoi en l'emportant en trois sets, 6-3, 6-7 et 6-1.
Juneau, qui est originaire de Repentigny, est classé 1328e au monde, tandis que Peliwo, l'ancien champion junior de Wimbledon, s'est hissé au 271e rang avec une excellente saison 2013.
Un ancien de l'université de l'Indiana, Juneau a fait le saut chez les professionnels en octobre dernier. Il a participé à quelques tournois en Europe au cours des derniers mois, en plus de s'entraîner en Suisse avec le Français Laurent Recouderc, qui joue aussi dans le tournoi - il devait affronter Dancevic hier, mais a finalement vaincu facilement son remplaçant issu des qualifications, Jordan Sweeney.
«Il a été premier junior au monde et il est dans le top 300, c'est sans aucun doute ma plus grosse victoire depuis que j'ai commencé sur le circuit (professionnel). C'est du positif, ça montre que le travail paye. Je m'entraîne très fort et en allant en trois sets, j'étais confiant parce que je suis en excellente forme, je peux jouer troisheures sans problème. Je ne savais pas comment lui réagirait, mais j'étais confiant en mes moyens», a confié Juneau après coup.
La réponse à son interrogation: pas très bien. Après avoir perdu le premier set, Peliwo avait pris les devants 5-2 au deuxième avant de voir son adversaire revenir gagner quatre jeux d'affilée, devant ensuite briser son service pour pousser le set au bris d'égalité, qu'il a gagné difficilement 8-6. Puis au troisième, il a commis une multitude d'erreurs, envoyant plusieurs balles dans le filet
«C'est très décevant. Je ne sais pas ce qui s'est passé. Il a tout simplement été un meilleur joueur aujourd'hui. J'en arrache présentement, je connais un difficile début de saison. Ça ne va pas comme je le souhaiterais. Désolé, je ne sais pas quoi dire de plus», a indiqué un Peliwo atterré, lui qui s'inclinait au premier tour à Gatineau pour une deuxième année de suite.
Les deux joueurs s'étaient déjà affrontés dans les rangs juniors, se rappelait Juneau. «C'était en 2007 ou 2008, chez les moins de 18 ans. Ça faisait un petit bout. Pour moi, c'était vraiment le fun de me tester contre un des meilleurs joueurs (au pays) dès le début de l'année. C'est bon pour la confiance pour le reste du tournoi», soulignait Juneau, qui avait besoin de l'emporter pour permettre à quelques membres de sa famille de venir le voir jouer aujourd'hui.
Plus tard en après-midi, Peliwo a savouré une petite revanche en double avec son partenaire Kamil Pajkowski, défaisant Juneau et Pavel Krainik en deux sets (6-2, 6-3).
Les deux espoirs locaux Tristan Houle et Thierry Hotte-Bélanger, se sont pour leur part avoués vaincus au premier tour du double devant l'Allemand Torsten Wietoska et le Slovaque Tom Kocevar-Desman, 6-1 et 6-0.
Autres résultats
Parmi les autres résultats de cette deuxième journée du tableau principal, à noter la victoire de l'autre Québécois inscrit, Hugo Di Feo, tombeur du Brittanique format géant Daniel Manlow en deux sets, 6-4 et 7-6. Pavel Krainik est devenu le cinquième Canadien à accéder au deuxième tour quand l'Américain Andrew Carter a été contraint à l'abandon par une blessure alors qu'il tirait de l'arrière 4-1 au deuxième set, après avoir perdu le premier 6-2.
L'action se poursuit aujourd'hui à la Sporthèque, à compter de 10h et jusqu'en soirée, Isade Juneau disputant son match de deuxième tour à 18h30 contre le Suisse Adrien Bessel.