La Gatinoise Fée Ann Landry est sur le radar de Patinage Québec et sera la tête d’affiche des prochains championnats provinciaux au Complexe Branchaud-Brière au début du mois de novembre.

Fée Ann Landry, un talent olympique sur patins

En Outaouais, tout le monde qui s’intéresse au hockey connaît le coach des Olympiques de Gatineau.

Ce que les gens de la région ne savent peut-être pas encore, c’est que la fille d’Éric Landry possède aussi un talent olympique. Âgée de 14 ans, Fée Ann Landry sera l’une des têtes d’affiche des Championnats de patinage artistique du Québec au Complexe Branchaud-Brière (CBB) du 1er au 3 novembre prochain. La compétition va réunir quelque 300 athlètes.

D’ailleurs, depuis une semaine, c’est son affiche grandeur nature que l’on croise en franchissant les portes du CBB. Guylaine Blouin entraîne des patineurs depuis 34 ans. Native de Québec, elle est déménagée en Outaouais y a 20 ans pour y enseigner le patinage artistique. Elle a notamment vu grandir Samuel Angers, vice-champion canadien à l’âge de 16 ans.

Quand on lui parle de Fée Ann, ses yeux s’illuminent.

« Mettons qu’elle est dans une classe à part, s’est-elle exclamée lors d’une visite du Droit à l’aréna Baribeau jeudi. C’est drôle que vous veniez aujourd’hui parce qu’elle est dans une semaine spectaculaire. Elle est en train d’acquérir de nouveaux sauts triples. C’est la première semaine qu’elle arrive à les compléter tous les trois ! »

Guylaine Blouin fait allusion au triple loop, le triple lutz et le triple boucle piqué. Pour l’entraîneuse d’expérience, il est clair que sa protégée est en pleine éclosion.

« En 34 ans, j’en ai vu d’autres. J’ai quasiment toujours eu des athlètes de niveau national. Samuel (Angers) est justement venu hier et on se disait que c’était phénoménal, tout ce que Fée Ann avait accompli dans le dernier mois. Elle vient d’atteindre une pointe dans son développement, mais c’est une jeune fille assidue. Elle s’entraîne six jours sur sept, 25 heures par semaine. Elle est déterminée et il faut savoir la doser. »

Ses parents, Éric et Natacha, ont fait des sports de glace. Son père a gagné sa vie au hockey professionnel. Sa mère a aussi été patineuse. C’est pendant que son père jouait en Europe que Fée Ann a commencé à patiner.

« J’étais jeune. Je ne me souviens pas beaucoup de la Russie, mais là-bas, c’était très sévère et l’accent était mis sur la posture. Je suis certaine que ça m’a aidé. En Suisse, j’ai gagné mon premier trophée, une deuxième place », a dit la jumelle de Lukas, et petite sœur de Manix, joueur des Olympiques de Gatineau.

Comme ses parents, Fée Ann est compétitive de nature.

« J’ai toujours aimé le patin. Ça me permet de pousser mes limites. J’espère me rendre le plus loin possible. Toutes les patineuses rêvent aux Jeux olympiques. J’aimerais m’y rendre. »

En septembre, Fée Ann Landry a pris le deuxième rang sur 150 patineuses pré-novices dans le programme long d’une épreuve de qualification provinciale.

« J’ai fait un très beau programme, mais avec une grosse erreur. J’espère pouvoir compléter mes sauts dans la prochaine compétition. Ça va super bien ces derniers temps. Mes sauts, c’est ma force parce que j’ai beaucoup de hauteur, mais ça me pose parfois problème dans les compétitions. Avec l’adrénaline, il m’arrive de sauter encore plus haut et ça m’occasionne un déséquilibre ! »

Équipe Québec

La progression de la patineuse du club de Patinage Gatineau a été remarquée par l’équipe du Québec. Elle a récemment été ajoutée à son équipe B réservée aux patineurs qui aspirent aux compétitions nationales et internationales. Pour Guylaine Blouin, la Gatinoise a un autre avantage indéniable pour exceller dans son sport.

« Ce qui la démarque, c’est son éthique de travail. Ce n’est pas juste une question de talent. C’est une machine ! Elle progresse à vue d’œil malgré un été médiocre où elle a été malade et blessée. Il y a des impondérables, mais disons que le meilleur reste à venir pour elle. »

Deux autres patineuses de l’Outaouais prendront part aux championnats provinciaux de Gatineau en novembre : Meghan Fredette, du club de Buckingham et Selena Koster du club Asticou.