Vincent Robert, de Chelsea, qui a participé au Marathon des sables en avril. Après avoir couru dans le désert, dans le sable et la garnotte, il va fouler l'asphalte d'Ottawa lors de la Fin de semaine des courses.
Vincent Robert, de Chelsea, qui a participé au Marathon des sables en avril. Après avoir couru dans le désert, dans le sable et la garnotte, il va fouler l'asphalte d'Ottawa lors de la Fin de semaine des courses.

Du sable du Sahara aux rues d'Ottawa

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Son dernier marathon s'est déroulé dans le sable et la garnotte. Plus précisément dans le nord du désert du Sahara. À un certain moment, le mercure indiquait même 54 degrés.