Le Gatinois Antoine Cyr est en train de se tailler une place parmi les meilleurs fondeurs du pays.

Cyr double champion canadien junior

Quatre courses, quatre médailles et deux titres.

« C’est vraiment une belle façon de conclure la saison », avoue Antoine Cyr. Le skieur de fond de Gatineau se trouvait dimanche dans un hôtel de Thunder Bay. Il avait gagné la veille l’épreuve junior de 30 km de style classique des championnats canadiens.

Plus tôt dans la semaine, Cyr avait obtenu le bronze aux sprints et l’argent à la poursuite libre. Puis il y a eu l’or au 10 km individuel.

« J’ai même eu le deuxième meilleur temps senior dans cette course-là. J’étais à seulement à une seconde du skieur le plus rapide. »

On sentait l’excitation dans sa voix.

Âgé de 19 ans, Cyr vient drôlement d’aider ses chances d’accéder dès l’an prochain au sein de l’équipe nationale senior. Le produit du club Skinouk, qui s’entraîne maintenant au CNEPH dans la région de Québec, avait terminé 12e en janvier au 10 km classique des Mondiaux juniors à Goms, en Suisse.

« Un top-12, c’est un des critères pour accéder à l’équipe. C’est comme ça qu’Alex Harvey s’est retrouvé sur l’équipe à l’époque.

« Je pense que j’ai montré dans la dernière semaine que j’ai ma place dans l’équipe senior, que je suis parmi les meilleurs au Canada. »

Cyr possède un autre résultat intéressant à sa feuille de route. Il y a cette troisième place à un sprint classique d’une étape de la Coupe d’Europe chez les juniors en février à Zwiesel, en Allemagne.

« Habituellement quand tu vas en Europe, c’est pour recevoir une bonne leçon », a rappelé le principal intéressé.

« Sauf que je suis chanceux. Au Canada, la compétition est forte au sein des skieurs de mon année de naissance. Je savais donc que je serais compétitif aux championnats du monde (...) J’ai tout donné et je n’ai pas volé ma place. Je sais maintenant que je suis dans le coup. »

Ce fut la meilleure de ses saisons sur les pistes. Et la plus occupée aussi. « Je n’ai pas passé plus qu’une semaine à la maison à m’entraîner. J’étais toujours sur la route. Il y a eu le début de saison dans l’Ouest canadien, puis les sélections nationales au début janvier. J’ai passé les deux mois suivants en Europe. »

Il y a eu des séjours en Suisse, France, Autriche, Allemagne et Italie.

La relève
D’ici la fin avril, Ski de fond Canada prendra une décision sur la composition de son équipe nationale en vue de 2018-2019. Elle voudra préparer son prochain cycle olympique, surtout avec les départs anticipés de plusieurs vétérans, dont Harvey au printemps 2019. « Ski de fond Canada veut trouver un bon junior pour prendre la relève », a avoué Antoine Cyr, qui ne cache pas avoir les Jeux de 2022 en tête.

« J’ai commencé à y penser un petit peu. Je réalise tranquillement que c’est moins un rêve et maintenant beaucoup plus un objectif. Si je participe aux Jeux à l’âge de 23 ans, ça voudra dire que ma carrière va bien. »