Le président de la Gatineau Loppet, Jean-François Rochefort, est enthousiaste à un mois du plus grand événement international de ski de fond au Canada.

Conditions prometteuses pour la Gatineau Loppet

Ça se frotte les mains ces jours-ci dans les bureaux de la Gatineau Loppet.

« C’est bien parti pour être fantastique », a lancé mardi le président du plus grand événement international de ski de fond au Canada. Jean-François Rochefort dévoilait les détails de la 41e édition qui se déroulera dans un mois, du 15 au 17 février, dans le parc de la Gatineau.

La première bonne nouvelle ? Aucun danger de se retrouver avec un tapis vert au sol.

« Nous avons de la neige. C’est blanc partout. Tous les circuits sont ouverts, a souligné Rochefort.

«Je suis allé les voir lundi. Les conditions sont excellentes. Ce n’est pas glacé sur les sentiers. Nous ne pourrions pas demander mieux.

«C’est parfait pour les gens qui veulent s’entraîner en vue de nos courses.»

L’autre signe encourageant ? Si la tendance se maintient, près de 2500 personnes participeront à nouveau aux diverses épreuves de la Loppet, que ce soit en ski de fond ou en raquettes.

«Nous devrions avoir le même nombre de gens que l’an passé.»

Un bon contingent de skieurs provenant de l’autre côté de l’Atlantique est attendu en Outaouais.

«Il manque de neige en Finlande et à certains endroits en Europe en ce moment», a rappelé Rochefort.

La formule changera peu pour la 41e édition. Il y a encore huit courses de ski de fond.


« Nous avons de la neige. C’est blanc partout. Tous les circuits sont ouverts. »
Jean-François Rochefort

Deux parcours linéaires se retrouvent à nouveau au programme. Le départ du 51 km classique sera donné le samedi dans la municipalité de La Pêche. Même chose pour le départ le lendemain du 51 km en style libre.

Le fil d’arrivée se trouvera encore près du stade Mont-Bleu.

L’unique différence en 2019 ? Le lieu de rassemblement déménage au pavillon Gabrielle-Roy du Cégep de l’Outaouais.

Endommagée par la tornade, l’école secondaire Mont-Bleu n’est pas accessible aux organisateurs. «Nous sommes chanceux. Le Cégep, c’est juste à côté. Les participants auront juste à marcher un peu plus», a soutenu Jean-François Rochefort.

Le rôle de président d’honneur de la Gatineau Loppet a été confié à l’ancien skieur olympique et quadruple champion canadien, Malcom Hunter. En plus d’être un bénévole et membre actif du conseil d’administration de l’événement, il vient de publier le livre L’appel du sentier : 100 ans de ski de fond dans la Gatineau.