Le porteur de ballon des Gryphons de Guelph, Jean-Paul Cimankinda, est originaire d’Ottawa. Il affrontera les Gee Gees, l’équipe de son patelin, samedi après-midi, en demi-finale de la conférence ontarienne de football universitaire.

Cimankinda, le porteur qui a échappé aux Gee Gees

Les Gee Gees d’Ottawa tenteront d’accéder à la finale de la coupe Yates pour la première fois depuis 2010. Pour y arriver, l’équipe de football universitaire devra toutefois contrer le porteur de ballon de l’heure au pays.

Jean-Paul Cimankinda et ses coéquipiers des Gryphons de Guelph débarqueront samedi au stade des Gee Gees pour une des deux demi-finales de la conférence ontarienne. La recrue originaire d’Ottawa a amassé plus de 100 verges lors de chacune de ses trois dernières parties. Il a notamment récolté 256 verges et trois touchés au sol dans la victoire de 45-34 des siens en quart de finale.

Ce qui rend la confrontation encore plus intéressante ?

Cimankinda retrouvera non seulement l’équipe de son patelin, mais une formation qui a tenté sans succès de l’attirer chez elle.

« C’était une de mes trois options. J’ai effectué plusieurs visites à l’Université d’Ottawa avant de finir par choisir d’aller à Guelph », a relaté l’ancien étudiant du collège Samuel-Genest.

L’étudiant-athlète âgé de 19 ans a opté pour les Gryphons, car son frère Alain, un ailier défensif, est membre de l’équipe. « Cela a pesé dans ma décision », a-t-il avoué.

On le devine rapidement. Sa famille sera présente en vue de ce choc entre Guelph et Ottawa dans les prochaines heures.

« Surtout que je n’ai pas eu l’occasion d’être en uniforme quand nous avons joué à Ottawa plus tôt cette saison. C’est quelque chose qui m’avait touché au cœur. Ça sera spécial de jouer chez moi », a soutenu Jean-Paul Cimankinda, le plus jeune des 11 enfants de Marie-Thérèse Kapinga Kalala et Albert Dumba Cimankinda.

Un autre de ses frères, Jonathan, évolue aussi dans les rangs universitaires. Plus précisément chez les Huskies de Saint-Mary’s dans les Maritimes.

« Lui aussi jouera ce week-end en demi-finale », a précisé le benjamin des Cimankinda, qui a représenté le Canada à l’International Bowl en janvier.

À son arrivée à Guelph, on l’a peu utilisé. En fait, il n’a disputé que quatre des six premières parties des Gryphons, ne portant le ballon que... sept fois pour 20 verges.

Tout a changé le 13 octobre quand Cimankinda a été promu en tant que partant, récoltant 119 verges contre Toronto. La semaine suivante contre Waterloo, il a terminé la partie avec 157 verges au compteur.

Ce qui fait en sorte que les Gee Gees, dont la défensive a surtout excellé contre la passe, se retrouveront avec un défi différent devant eux. Ils avaient vaincu Guelph lors de la troisième semaine du calendrier régulier, un gain de 12-10.

Mais c’était sans l’athlète de 6’1’’ et 225 livres dans ses pattes.

Les entraîneurs de l’Université d’Ottawa ont toutefois eu une semaine de plus afin de se préparer pour Cimankinda et les Gryphons. Leur équipe avait obtenu un laissez-passer au premier tour éliminatoire après avoir terminé deuxième au classement de la conférence ontarienne avec une fiche de 6-2.

Il s’agit de la première demi-finale que les Gee Gees disputent dans la capitale depuis huit ans. À l’époque, ils jouaient leurs matches locaux au vieux stade Frank-Clair transformé depuis en la Place TD.

L’édition 2010 était alors menée à l’attaque par Brad Sinopoli et en défensive par Sébastien Tétreault. Un jeune Jean-Philippe Asselin était alors entraîneur-chef.

Sinopoli est maintenant un receveur vedette dans la LCF. Tétreault est l’un des entraîneurs les plus prometteurs dans les rangs collégiaux québécois tandis qu’Asselin fait partie dorénavant du personnel d’instructeurs des rivaux des Gee Gees, les Ravens de Carleton.

Parlant des Ravens, ils seront en action à London samedi dans l’autre demi-finale ontarienne contre les champions canadiens en titre et seule équipe ontarienne invaincue en 2018, les Mustangs de Western. Le gagnant accédera au match de la Coupe Yates, finale provinciale, contre le vainqueur de l’affrontement opposant les Gee Gees à Cimankinda et les Gryphons.