Les anciennes joueuses de basket Catherine Traer et Renée Leduc, qui avaient aidé l’Outaouais à remporter l’or aux Jeux du QC en 2010.
Les anciennes joueuses de basket Catherine Traer et Renée Leduc, qui avaient aidé l’Outaouais à remporter l’or aux Jeux du QC en 2010.

Ces Jeux qui ont produit des vedettes féminines

Renée Leduc possède encore la médaille d’or qu’elle a gagné aux Jeux du Québec, il y a dix ans, avec ses coéquipières de l’équipe de basket-ball féminin de l’Outaouais.

« Renée avait marqué presque tous nos points en prolongation », s’est rappelée son amie Catherine Traer, qui faisait partie de la formation championne.

Le tournoi de basket des Jeux du Québec était le premier événement majeur à se tenir au nouveau centre sportif de Gatineau. « Je me souviens de la finale. C’était plein à craquer. Je n’avais jamais joué devant autant de gens », se souvient Leduc, qui était alors adolescente.

À LIRE AUSSI: L’héritage inattendu des Jeux du Québec de 2010 [PHOTOS]

> Jeux du Québec à Gatineau: dix jours fertiles en émotions

Cette dernière avait réussi le panier décisif avec 30,1 secondes pour donner la victoire à son équipe devant plus de 1000 spectateurs. Ça fêtait sur le terrain. Aussi dans les estrades.

« Il y avait de l’ambiance. Je me souviens que mon frère avait les lèvres enflées tellement il avait joué de trompette durant le match », confie Traer, qui avait marqué la moitié des points de son équipe dans le gain de 58-57.

Cette médaille d’or allait donner le ton à la délégation de l’Outaouais aux Jeux du Québec.

Des Jeux qui auront été marqués par l’émergence de nombreuses athlètes féminines de la région qui ont volé la vedette à leurs vis-à-vis masculins pendant une semaine et demie.

La golfeuse Jany Martin, qui espère se qualifier en vue de l’Omnium amateur des États-Unis en 2021, a gagné deux médailles aux Jeux du Québec en 2010, à Gatineau.

Il y a eu le brio de Jany Martin sur les verts et allées du club Château Cartier. Elle a gagné deux médailles, dont l’or durant la première journée des compétitions de golf.

« Je les ai remises il y a quelques années au Musée des sports de Gatineau pour une exposition », a souligné Martin.

« J’étais la seule fille de l’Outaouais aux Jeux en golf. J’étais toute seule. Je me souviens que je jouais simplement pour avoir du fun. »

La golfeuse Jany Martin après sa victoire en 2010 aux Jeux du Québec, à Gatineau. Elle venait de remporter une médaille d’or.

Maintenant âgée de 26 ans et membre du club Rivermead, Jany Martin enseigne l’éducation physique dans une école primaire à Gatineau. Elle continue aussi à jouer.

« Je comptais participer aux qualifications de l’Omnium des États-Unis chez les amateurs. Puis la COVID-19 est arrivée... »

La cycliste Sarah-Claudie Dostie-Ménard a porté la flamme des jeux du Québec de Gatineau en 2010.

Partout sur des affiches

Sarah-Claudie Dostie-Ménard demeure aussi une athlète de pointe tout en enseignant à Gatineau. La spécialiste du vélo de montagne a participé à une étape de la Coupe du monde en 2018.

En 2010, elle n’avait que 14 ans. Et son visage avait été tapissé un peu partout dans les affiches moussant la venue des Jeux, à Gatineau.

« J’avais aussi participé au relais de la flamme, la veille de la cérémonie d’ouverture. Je l’avais porté sur mon vélo », relate Dostie-Ménard, qui avait remporté deux médailles, dont l’or à sa première course.

« Quand j’y repense, j’avais une belle force de caractère de gérer toute cette pression. C’est le fun quand tu es jeune », lance-t-elle en riant.

« Puis j’étais fière d’accueillir tous les autres athlètes chez moi dans la région. J’étais fière de me retrouver dans la délégation de l’Outaouais lors de la cérémonie d’ouverture. »

Quant à Catherine Traer, elle, joue encore au basketball sur la scène internationale. Elle a fait partie de l’équipe canadienne trois contre trois l’an dernier, une des meilleures au monde.

Ces Jeux du Québec en 2010 à Gatineau avaient aussi vu deux futures participantes d’épreuves de la Coupe du monde en ski de fond, Sophie Carrier-Laforte et Katherine Stewart-Jones, briller sur la piste d’athlétisme.

Aux épreuves sur pelouse, Vanessa Lepage-Joanisse était montée deux fois sur le podium aux lancers du poids et du javelot. Cette dernière allait devenir boxeuse quelques années plus tard, se battant même pour un titre mondial des poids lourds de la WBC en 2017 au Mexique.

Ajoutez à cette domination féminine aux Jeux de 2010 les jumelles Vicky et Véronique Carrière, qui avaient été choisies pour porter le drapeau de l’Outaouais lors de la cérémonie d’ouverture présentée devant plus de 6000 personnes au parc du Lac-Leamy. 

Puis la triathlète Kathy Tremblay avait agi en tant que porte-parole de Gatineau 2010.