Karol-Ann Canuel .

Canuel parvient à mettre son accident derrière elle

Sa première compétition sur le bitume après une convalescence de six semaines et demie s'est déroulée beaucoup mieux qu'elle l'avait anticipée.
Karol-Ann Canuel était une cycliste comblée, tard lundi soir, à son retour en Outaouais. La veille, elle avait terminé deuxième lors de l'étape finale de la classique Cascade présentée à Bend, en Oregon.
C'était le point d'exclamation à cette première course par étapes depuis sa chute spectaculaire à la Liberty Classic de Philadelphie, le 1er juin dernier. Elle avait été victime d'une commotion cérébrale de même que de fractures à une vertèbre cervicale et une côte.
«J'ai aimé ça. C'était la compétition parfaite pour moi, a soutenu Canuel au bout du fil au sujet de son retour.
«Il n'y avait pas de pression. Ce n'était pas un parcours très technique. Ça m'a remis en confiance de rouler en peloton, car j'avais des petites craintes en arrivant. Mais finalement, ça s'est bien passé.»
Sa prochaine sortie? Canuel l'ignore pour l'instant.
«Je dois parler avec l'équipe pour voir ce qui s'en vient pour moi maintenant», a dit la cycliste de Specialized-lululemon.
Avant son accident, tout allait bien pour la nouvelle acquisition de la formation américaine. Elle avait notamment remporté une épreuve de la course par étape de San Dimas, en mars dernier, en Californie.
Ses blessures avaient fait craindre le pire à ses patrons. En particulier la commotion cérébrale.
On doutait qu'elle puisse renouer avec le cyclisme en 2014.
«Moi, j'y croyais, a soutenu Canuel avant son départ vers l'Oregon. Mais avec les commotions cérébrales, tu ne sais jamais. J'avais entendu certaines histoires d'horreur d'athlètes.»
Ce retour met la table à une éventuelle participation aux championnats du monde, du 21 au 28 septembre, en Espagne. La Gatinoise d'adoption avait terminé 33e l'an dernier à Florence.