Marc-André Bédard a remporté l'épreuve reine de la Gatineau Loppet dimanche.

Amoureux, biathlètes et gagnants de la Loppet

Participer à la Gatineau Loppet puis la gagner, c'était leur plan B.
Marc-André Bédard et sa conjointe Claude Godbout se voyaient plutôt à Sotchi et non en Outaouais en fin de semaine. Mais une mauvaise journée aux sélections olympiques en biathlon avant Noël leur a toutefois coûté une place au sein de l'équipe olympique canadienne.
Un dur coup notamment pour monsieur qui avait représenté son pays à Vancouver, quatre ans auparavant.
«Ça ne s'était pas passé comme je voulais. Je n'avais atteint que 50 % des cibles au champ de tir lors des essais. Je n'avais pas tiré comme ça depuis quatre ans... Le tort était fait», relatait Bédard, dimanche matin, après avoir remporté l'épreuve reine de la Gatineau Loppet.
L'athlète de Québec venait de franchir les 51 km de style libre en deux heures, 22 minutes et 26 secondes, devançant tout juste Steffan Lloyd, un skieur de Chelsea qui a déjà participé aux championnats du monde des moins de 23 ans. Vincent Blais, de Lac-Mégantic, a monté sur la troisième marche du podium.
«Puisque j'étais en forme, que je m'étais entraîné pour les Jeux, j'ai décidé de participer à la course», expliquait Bédard.
Ce n'était pas la seule raison pour motiver sa présence sur le tapis blanc gatinois.
Le type voulait prendre sa revanche. En 2011, il avait terminé quatrième à sa première participation à la Gatineau Loppet.
Tout ça alors que la victoire était à sa portée.
«J'avais chuté à 500 mètres de l'arrivée. J'avais alors des crampes dans les jambes, s'est-il souvenu.
«Je l'ai eu sur le coeur celle-là. Je voulais revenir ici», a-t-il ajouté en riant.
L'homme âgé de 27 ans n'est pas seulement redoutable sur des skis. Il a gagné en 2011 le Championnat du monde Spartan, ces courses d'endurance et d'obstacles.
Bédard s'avère aussi un excellent musicien. Il traine guitare et harmonica un peu partout dans ses voyages.
Le biathlon l'a mené vers les championnats du monde juniors et jeunesses durant lesquels il a gagné trois médailles.
Ce sport l'a mené aussi vers l'amour.
Godbout et lui forment un couple depuis plusieurs hivers. Madame, aussi âgée de 27 ans, a remporté l'épreuve féminine du 51 km de la Gatineau Loppet, devançant notamment Sheila Kealey de Chelsea.
«C'est vraiment le fun de voir Claude gagner aussi, surtout que nous ne sommes pas entraînés pour faire de telles courses, des 51 km», a rappelé Bédard, habitué de skier sur de plus courtes distances avec une carabine accrochée au dos.
Sa douce et lui ne sont toutefois pas les premiers amoureux à réussir un tel doublé dans les quatre décennies d'histoire du plus grand événement de ski de fond au Canada.
Plus de 2750 skieurs provenant de 25 pays ont participé à la 36e édition de la Gatineau Loppet. Des courses en raquettes figuraient notamment au menu pour la première fois.