Hockey

Le hockey senior A arrive en Outaouais

L’idée d’implanter une ligue compétitive de hockey senior en Outaouais avait été lancée il y a un an.

Le projet initié par Danick Boisvert et Nicolas St-Laurent aura été couronné de succès. Appuyés par l’association sportive du Hull-Volant, les deux hommes ont été en mesure de recruter six équipes pour lancer les activités de la Ligue de hockey senior A de l’Outaouais dès le mois d’octobre prochain.

Baseball

Les Tyrans champions du Québec

Après une saison régulière parsemée de hauts et de bas où ils ont aiguisé leurs réflexes en prévision du championnat provincial de baseball midget AAA, tout est tombé en place au bon moment pour les Tyrans de Gatineau.

Quatrièmes de leur division en saison régulière avec une fiche de 16-26, ils ont réservé leurs meilleurs efforts pour le dernier tournoi de la saison au Saguenay en fin de semaine dernière.

La troupe de Stéphane Pétronzio a frappé avec puissance, ses lanceurs ont été dominants aux bons moments et la défensive a été spectaculaire.

Résultat? 

Elle a gagné son dernier match de l’année pour mettre la main sur la médaille d’or du championnat du Québec en deuxième division.

La finale n’aura même pas été proche. Les Gatinois ont pulvérisé les Riverains de Rivière-du-Loup 10-0 après avoir perdu un premier match 9-8 contre cette même équipe en ronde préliminaire.

«Nous avions échappé le premier match contre Rivière-du-Loup en laissant filer une avance de 6-1 dans une seule manche, mais Alastair Mitchell a été dominant dans la finale. Il n’a donné qu’un coup sûr et il a retiré cinq frappeurs au bâton. Après cinq manches, c’était déjà terminé», s’est exclamé Pétronzio.

Ce dernier savourait encore l’histoire de son lanceur Kevin Spooner qui a lancé un match complet de sept manches dans la demi-finale, une victoire de 3-1 contre Laval-Laurentides-Lanaudière, les champions de la saison régulière.

«Le règlement stipule qu’un lanceur a droit à un maximum de 100 lancers. Il était rendu à 99 lancers à son dernier match midget AAA en carrière. Il avait trois coureurs sur les buts et un compte de deux balles et deux prises quand il a réussi à obtenir un retrait sur trois prises avec son 100e et dernier lancer qui a mis fin au match! C’est un scénario de film! Un autre lancer et j’aurais eu besoin d’utiliser un releveur. Nous avions commencé la demi-finale très fort quand notre premier frappeur Xavier Lemieux-Morrissette a cogné un circuit. C’est notre Mookie Betts!»

Les Tyrans savouraient ainsi leur revanche sur les «3L» qui les avaient vaincus de justesse 5-4 au tour préliminaire. Les Gatinois avaient gagné leurs deux autres matches de la première phase 12-2 contre le Saguenay et 19-4 contre Charlesbourg.

«Nous avons frappé comme jamais auparavant dans la saison. Xavier Lemieux-Morrissette, Félix Robertson, Robin Villeneuve, Jackson McSorley, Justin Coderre, Antoine Boucher et Jean-Félix Gagnon ont connu de gros matches offensifs. Tout le monde a été incroyable», a poursuivi l’entraîneur-chef Pétronzio.

Le coach a signalé que le championnat provincial était le principal objectif de son équipe dès le premier jour de la saison en avril.

«Pendant la saison régulière, je fais jouer nos 17 joueurs équitablement pour qu’ils développent leurs talents. C’est au championnat provincial que j’utilise vraiment nos meilleurs joueurs. Je suis vraiment fier de notre équipe. Elle avait connu une période creuse en juillet, mais nous avons joué quatre matches hors-concours en août et ces matches-là ont préparé le terrain à notre dernier tournoi de l’année.»

Ils n’ont pas fini

La saison des Tyrans est maintenant terminée pour tout le monde sauf trois membres de l’équipe.

Xavier Lemieux-Morrissette a été sélectionné pour représenter l’équipe du Québec au Championnat canadien des moins de 18 ans à Fort McMurray en Alberta cette semaine. Stéphane Pétronzio sera le quatrième entraîneur de cette équipe. La paire quittera l’Outaouais mardi matin.

Il y a aussi Robin Villeneuve qui défendra les couleurs du Québec au Championnat canadien bantam (U15) à Oshawa dans deux semaines.

Celui-là a connu une saison 2018  mémorable sur la scène régionale sportive. Au printemps dernier, il a été le joueur le plus utile de la finale de la Coupe Dodge de hockey bantam quand son équipe des Ambassadeurs de Gatineau a été la seule formation de la région à remporter le championnat provincial. Il avait alors inscrit un tour du chapeau dès la première période. Champion québécois deux fois dans deux sports différents. Non, ce n’est pas le fruit du hasard.

Jeux du Québec

L’Outaouais s’offre deux porte-drapeaux

Laury Milette venait de gagner la première médaille de l’Outaouais depuis trois jours aux Jeux du Québec quand la nouvelle lui a été annoncée, vendredi, à Thetford Mines.

La cycliste de Gatineau portera le drapeau de l’Outaouais à la cérémonie de fermeture de la 53e finale provinciale, samedi après-midi. Un honneur qu’elle partagera avec un autre athlète, la joueuse de volley-ball de plage Émilie Brazeau.

Sport régional

Pédaler à main vers les Mondiaux

Sa vie a pris un virage inattendu à cause d’une roche. Un accident en motocross qui allait le rendre paraplégique.

La date de son accident, Joey Desjardins s’en souvient encore trop bien. « Le 14 juin 2009, laisse tomber l’athlète franco-ontarien de Hawkesbury au bout du fil.

Canoë

Jensen devient championne du monde

Sophia Jensen ne savait pas trop comment réagir après avoir franchi en premier le fil d’arrivée. La canoéiste de Chelsea venait de devenir championne du monde junior.

Ça se passait vendredi à Plovdiv, en Bulgarie. L’épreuve ? Le C1 500 m.

Tennis

Pas de miracle au Challenger

Les jeunes et prometteurs joueurs locaux n’ont pas réussi à se qualifier pour le tableau principal du Challenger Banque Nationale de Gatineau.

Nicaise Muamba est celui qui a réussi à se rendre le plus loin, dans le processus de qualifications. Le solide gaillard de 17 ans a réussi à remporter son premier match de qualifications, samedi. Il a réussi à se bagarrer durant la première manche de sa deuxième partie, dimanche midi, pour éventuellement frapper un mur.

Canoë

Jensen part à la conquête du titre mondial

Une autre semaine à pagayer sur la rivière Gatineau puis ce sera le grand départ vers la Bulgarie. Si tout va bien, Sophia Jensen deviendra la canoéiste la plus rapide de son âge sur la scène internationale.

L’adolescente âgée de 16 ans sera la favorite dans deux épreuves aux championnats du monde juniors qui auront lieu du 26 au 29 juillet dans la ville de Plovdiv. Elle avait gagné la médaille d’argent au C-1 200 mètres puis au C-1 500 mètres l’an dernier à Pitesti, en Roumanie.

Hull-Volant

Le Hull-Volant au premier rang

Fort d’une huitième victoire de suite jeudi soir à Montréal, le Hull-Volant de Gatineau a non seulement délogé les Orioles au premier rang de sa division, il a aussi accédé au sommet du classement de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) pour la première fois de son histoire.

La troupe de l’entraîneur-chef Mathieu Joly mène la ligue avec 19 victoires.

Elle n’a subi que neuf défaites depuis le début de la saison 2018, sa plus prolifique depuis son entrée dans la ligue en 2012.

Le record d’équipe du «HV» est de 20 victoires, mais il avait été établi dans une saison de 50 parties. Cette saison, les équipes LBJÉQ vont disputer 42 matches.

L’équipe gatinoise devançait les Orioles de Montréal par un demi-match avant les matches du week-end.

Après avoir vaincu les Orioles 5-1 jeudi grâce à trois manches et deux tiers sans point du releveur Jonathan Lamarche et aux trois coups sûrs et deux points produits de Zakary Gignac, le Hull-Volant sera de retour au parc Sanscartier dimanche pour essayer d’étirer sa série victorieuse dans un programme double contre le Royal de Repentigny (8-20).

Avant les matches de vendredi, Québec (18-10) et Longueuil (18-10) se retrouvaient aussi à un match de Gatineau au premier rang du circuit de 13 équipes.

Tennis

Du talent gatinois au parc de l’île

Les courts de tennis du parc de l’île ont reçu leurs premiers joueurs internationaux vendredi à la veille du début des qualifications du Challenger de Gatineau doté d’une bourse globale de 100 000 $US.

Si certains frappaient des balles afin de se familiariser avec les lieux en vue du tableau principal de lundi, d’autres avaient quelques papillons dans l’estomac à l’idée de se mesurer à des athlètes professionnels près de la maison dès samedi.