L'ex-Canadien Mike Cammalleri (à gauche) a récolté quatre points, mercredi.

Sixième revers de suite du Canadien

LOS ANGELES - Le vétéran Mike Cammalleri et le jeune Adrian Kempe ont récolté quatre points chacun et ont été les artisans d’une poussée de quatre buts sans riposte en troisième période dans une victoire de 5-1 des Kings de Los Angeles face au Canadien de Montréal mercredi soir au Staples Center.

Cammalleri, un ancien du Tricolore, a obtenu deux buts et deux passes, lui qui n’avait pas revêtu l’uniforme lors des deux derniers matchs des Kings (5-0-1) et qui avait été tenu en échec lors des trois autres.

Cammalleri a marqué le premier but des Kings, en première période, et ajouté le filet d’assurance au milieu du troisième vingt. Quant à Kempe, un Suédois de 21 ans, il a marqué trois buts en environ 11 minutes, alors qu’il n’en comptait que deux en 30 matchs en carrière dans la Ligue nationale avant la visite du Tricolore.

Pour le Canadien (1-5-1), qui a perdu un sixième match d’affilée, Paul Byron a été l’unique buteur, au milieu de la première période. Il s’agissait de son premier de la saison.

Le score final ne rend pas justice au gardien Al Montoya qui s’était montré solide jusqu’à ce que tout s’écroule devant lui. Après 40 minutes de jeu, il avait fait face à 31 tirs, dont 17 pendant la période médiane, et semblait en pleine possession de ses moyens à sa deuxième sortie de la saison et son premier départ. Montoya a reçu 42 tirs pendant que le Canadien dirigeait 37 rondelles vers Jonathan Quick.

Le Canadien complétera son périple de trois matchs en Californie en rendant visite aux Ducks d’Anaheim vendredi soir.

Un bon départ

En quête d’une première victoire depuis son triomphe en tirs de barrage lors du match inaugural, à Buffalo, le Canadien a patiné avec énergie en début de match et a été le premier à s’inscrire au tableau.

Byron, en plongeant de tout son long à l’embouchure du filet, a poussé un retour d’un tir d’un angle fermé de Phillip Danault derrière Quick, à 10:31 de la première période.

Un peu moins de sept minutes plus tard, les Kings ont profité d’une deuxième punition mineure consécutive à Alex Galchenyuk, 31 secondes après la fin de sa première, pour égaler la marque.

Tel un joueur des Dodgers de Los Angeles, Cammalleri a lui aussi marqué son premier but de la saison.

L’ancien attaquant du Canadien a semblé surprendre Montoya après avoir frappé la rondelle dans les airs alors qu’il se trouvait dans l’enclave, à une quinzaine de pieds du filet du Canadien.

Malgré le fait qu’ils avaient voyagé de San Jose après leur match de mardi, les joueurs du Canadien ont connu une excellente première période, récoltant 17 tirs vers Quick comparativement à 14 pour les Kings qui n’avaient pas joué depuis dimanche et qui disputaient un quatrième match d’affilée à domicile.

Cette bonne première période des hommes de Claude Julien est peut-être due aux changements de trios apportés par l’entraîneur-chef du Canadien. Entre autres changements, Alex Galchenyuk s’est retrouvé à l’aile droite, auprès de Jonathan Drouin et Max Pacioretty. Julien a ramené dans sa formation le centre Jacob De La Rose et le défenseur Jordie Benn, pendant que Torrey Mitchell et Brandon Davidson étaient laissés de côté.

Les Kings ont été beaucoup plus incisifs en période médiane sans toutefois venir à bout de Montoya, qui n’a jamais paru chancelant. Quick a été beaucoup moins occupé alors qu’il n’a eu qu’à repousser huit rondelles, même si le Canadien a profité de deux supériorités numériques.

Plus tôt en journée, le défenseur David Schlemko a été opéré pour retirer des fragments d’os à la main droite. La durée de son absence est évaluée de trois à quatre semaines.

CINQ MOMENTS MARQUANTS DU MATCH

Des trios remaniés en profondeur

Après avoir vu ses joueurs disputer un cinquième match d’affilée sans victoire 24 heures plus tôt, l’entraîneur-chef Claude Julien a complètement chambardé ses trios, mutant notamment Alex Galchenyuk à droite de Max Pacioretty et de Jonathan Drouin. Après quelques incursions de qualité dans le territoire des Kings, le Canadien a réussi à déjouer la vigilance de Jonathan Quick peu après la mi-chemin du premier vingt. Phillip Danault a d’abord décoché un tir d’un angle très fermé que Quick a réussi à bloquer sans toutefois parvenir à contrôler le rebond. La rondelle s’est retrouvée devant le filet et, en plongeant, Paul Byron a réussi à la pousser derrière le gardien des Kings pour son premier but de la saison.

Une deuxième pénalité coûteuse

S’il y a un aspect de la formation des Kings que le Canadien se devait de respecter tout particulièrement, c’est son avantage numérique, qui avait produit quatre buts en six tentatives lors de ses deux derniers matchs. En deux occasions consécutives vers la fin du premier vingt, Alex Galchenyuk a permis aux Kings de déployer leur supériorité numérique et ils ont su profiter de leur deuxième opportunité. Le défenseur Jake Muzzin a tenté une passe vers l’enclave, où était posté Mike Cammalleri, mais la rondelle a dévié sur le manche du bâton du défenseur Jeff Petry et tel un frappeur des Dodgers de Los Angeles, Cammalleri a frappé le disque au vol et battu Al Montoya à sa droite. Pour Cammalleri, il s’agissait d’un premier but cette saison.

Montoya ferme la porte

Si le Canadien a connu une bonne première période, son jeu a été beaucoup moins convaincant au deuxième vingt. Il a toutefois pu compter sur une solide prestation du gardien Al Montoya, qui en était seulement à sa deuxième sortie de la saison, et à un premier départ. Après 40 minutes de jeu, Montoya a été impeccable, tout particulièrement pendant le deuxième vingt alors qu’il a fait face à 17 tirs. Le défenseur Drew Doughty l’avait testé pas moins de cinq fois après les deux premières périodes, alors que Dustin Brown, Alec Martinez et Tyler Toffoli avaient été frustrés quatre fois chacun.

Kempe brise l’impasse

Le Canadien a bien amorcé le troisième vingt avec trois tirs durant les deux premières minutes de jeu, mais ce sont les Kings qui ont réussi à briser l’égalité de 1-1. Avec ses défenseurs coincés profondément en zone adverse, le Canadien s’est retrouvé face à un deux contre un avec Charles Hudon campant le rôle de défenseur. Malgré ses efforts pour couper la passe de Trevor Lewis, ce dernier a réussi à repérer Adrian Kempe, qui a marqué son premier de la saison en trouvant la très brève ouverture entre le poteau et la jambière droite d’Al Montoya à 7:43 de la période.

Le Canadien s’effondre

Alors qu’ils étaient encore dans le match avec un recul d’un seul but, les joueurs du Canadien se sont littéralement effondrés à compter de la deuxième moitié du troisième vingt, au grand plaisir de Mike Cammalleri et d’Adrian Kempe qui ont contribué à une poussée de trois buts en huit minutes contre un Al Montoya laissé à lui-même. Cammalleri a d’abord marqué son deuxième du match et de la saison à 10:17 avant que Adrian Kempe ne complète son premier tour du chapeau en carrière grâce à deux buts en 1:42.