La sensation canadienne Denis Shapovalov a percé le top-50 pour la première fois de sa carrière.

Shapovalov dans le top-50 de l’ATP

Simona Halep est devenue la première Roumaine à atteindre le sommet de l’échelle mondiale de la WTA à la suite de la nouvelle mise à jour du classement, lundi.

Âgée de 26 ans, Halep a devancé l’Espagnole Garbine Muguruza, qui a glissé au deuxième rang après un règne de quatre semaines.

Dimanche, Halep a perdu en finale de l’Omnium de Pékin contre la Française Caroline Garcia. Il s’agissait pour Halep d’une cinquième finale cette saison.

Au cours de la dernière année, Halep a gagné le titre de l’Omnium de Madrid en plus de s’incliner en finale aux Internationaux de France, à l’Omnium d’Italie et à l’Omnium de Cincinnati. Elle a aussi atteint les quarts de finale à Wimbledon.

Outre Halep et Muguruza, l’Allemande Angelique Kerber, l’Américaine Serena Williams et la Tchèque Karolina Pliskova ont aussi occupé le premier rang mondial depuis le début de l’année 2017.

La victoire de Garcia à Pékin, ainsi que celle à Wuhan la semaine précédente, lui ont permis de grimper au neuvième rang mondial.

La Québécoise Eugenie Bouchard, qui a perdu au premier tour à Pékin, a gagné un rang, atteignant ainsi le 78e échelon.

Du côté des hommes, la sensation canadienne Denis Shapovalov a percé le top-50 pour une première fois en carrière, même s’il n’était pas en action au cours de la dernière semaine.

Originaire de Richmond Hill, en Ontario, et âgé de 18 ans, Shapovalov détient 11 points d’avance sur l’Ouzkek Denis Istomin.

Milos Raonic, de Thornhill, en Ontario, occupe toujours le 12e rang mondial, tandis que Vasek Pospisil, de Vernon, en Colombie-Britannique, est demeuré au 84e échelon.

L’Espagnol Rafael Nadal a conservé la couronne masculine, lui qui a triomphé dimanche à Pékin.

Le Belge David Goffin a égalé son meilleur classement en carrière en retrouvant le 10e rang mondial à la suite de sa victoire à Tokyo.