Valentin Zykov conservera bien peu de souvenirs de l’hiver qu’il a passé en Outaouais.

Zykov se souvient de Groulx

RALEIGH — Valentin Zykov conservera bien peu de souvenirs de l’hiver qu’il a passé en Outaouais.

« Ça n’a pas été bien long », dit le hockeyeur russe, qui a joué 26 parties dans l’uniforme des Olympiques de Gatineau, durant l’hiver 2015.

« Je me souviendrai surtout de Benoît Groulx, un entraîneur que j’avais trouvé très sévère. Il était un bon entraîneur, malgré tout. »

Zykov n’a pas trop de temps pour la nostalgie. Il est trop préoccupé par l’opportunité qui lui est offerte.

En cette fin de saison difficile, en Caroline, on lui donne la chance de montrer ce qu’il peut faire.

Il a récemment été rappelé de la Ligue américaine, où il a marqué 32 buts en 61 parties.

À ses trois premiers matches de la saison dans les ligues majeures, il a inscrit quatre points.

« Zee? Ça va plutôt bien, pour lui. Il possède un bon lancer. On l’utilise avec les Finlandais. Ces derniers ont vite compris qu’il valait mieux lui remettre la rondelle en zone d’attaque », indique le capitaine des Hurricanes, Jordan Staal.

Les Finlandais dont il parle – Sebastian Aho et Teuvo Teravainen – sont les deux meilleurs marqueurs du club. Aho, 20 ans, est peut-être un des joueurs les plus sous-esimés de la LNH.

« Le kid peut jouer, s’exclame Staal. Il possède tous les outils pour briller. En plus, il est toujours prêt à compétitionner. Il veut gagner et il veut constamment s’améliorer. »

Zykov devra continuer à impressionner ses patrons s’il veut jouer de façon permanente avec lui.

« Il a été solide dans ses trois premiers matches de la saison, mais il n’est pas différent des autres jeunes joueurs. Il a encore des trucs à peaufiner », indique l’entraîneur-chef Bill Peters. Sylvain St-Laurent, le droit