Zack Smith pourrait toujours être échangé, lui qui peut soumettre une liste de 10 équipes auxquelles il ne peut être refilé.

Zack Smith reste à Ottawa

Zack Smith demeure un membre de l’organisation des Sénateurs d’Ottawa. Pour combien de temps? Ça c’est une autre question.

L’attaquant de 30 ans a vu les 30 autres équipes de la LNH lever le nez sur ses services alors qu’aucune d’entre elles ne l’a réclamé au ballottage auquel il avait été soumis jusqu’à mercredi midi.

Le directeur général Pierre Dorion n’a pas discuté publiquement de sa décision de tenter de se départir sans rien obtenir en retour de son joueur qui a le plus d’ancienneté avec l’équipe, amorçant sa 11e saison dans l’organisation qui l’a repêché en troisième ronde en 2008. Il faut présumer que ça s’inscrivait dans le mouvement jeunesse du club et dans une tentative de réduire la masse salariale du club, alors que Smith est sous contrat pour trois saisons avec les Sénateurs, à un salaire annuel de 3,25 millions $ (US).

Les Sénateurs auraient eu l’option de le céder au club-école de Belleville une fois qu’il est passé au ballottage sans avoir été réclamé, mais ce n’est apparemment pas l’option retenue puisque l’entraîneur-chef Guy Boucher a indiqué après l’entraînement des siens que son vétéran de 30 ans, qui n’a pas participé à la pratique, sera de retour à son poste jeudi quand l’équipe rendra visite aux Blackhawks de Chicago pour son avant-dernier match du calendrier préparatoire. Il entend l’insérer au centre d’un de ses deux premiers trios, entre Mark Stone et Brady Tkachuk.

«Il a certainement eu une dure journée hier (mardi), mais aujourd’hui, il sait exactement à quoi s’en tenir. Il va revenir avec l’esprit clair, prêt à jouer, c’est certain à 100 %, il est ce genre de personne, a dit Boucher. Smith va reprendre le poste qu’il avait lundi (entre Stone et Tkachuk) et qu’il avait depuis le début du camp... Aujourd’hui, on a une bonne nouvelle et c’est business as usual, je n’ai pas à rien changer.»

Smith, qui n’a compté que 5 buts en 68 matches la saison dernière après des campagnes de 16 et 25 buts, pourrait toujours être échangé, lui qui peut soumettre une liste de 10 équipes auxquelles il ne peut être refilé. Mais Dorion a déjà exploré cette avenue, sans succès, et c’est pourquoi sa soumission au ballottage était probablement un dernier recours pour tenter de se débarrasser de son contrat.

«Il y avait des indications tout l’été qu’il serait peut-être échangé, et comme nous sommes dans la business du hockey, c’est une possibilité pour tout le monde, a déclaré l’agent de Smith, Allain Roy, en entrevue à TSN 1200. Quand on en arrive au ballottage, ce n’est pas une situation facile pour le joueur ou l’équipe... Zack a eu une saison difficile l’an dernier, avec des blessures. Il veut rebondir cette année et il était excité de commencer l’année. On va considérer ça comme un petit hoquet et passer à autre chose... Il est heureux de rester à Ottawa.»

Boucher, de son côté, semble estimer que Smith peut encore être utile à son club. Il veut l’utiliser avec le premier choix Brady Tkachuk «parce qu’il y a un élément de robustesse à son jeu et on ne veut pas nécessairement qu’il ait à répondre de ses actes. C’est pourquoi on veut avoir Smitty là, au début en tout cas», a-t-il expliqué.

Particulièrement déçu de la décision de l’équipe la veille, disant que c’était «un coup de pied dans les parties génitales» aux autres joueurs du club, le centre Matt Duchene va certes se réjouir du retour dans le vestiaire de Smith. «On se préparait à jouer (jeudi) avec ou sans lui. C’est évident qu’on aimerait l’avoir avec nous. S’il est avec nous, nous allons être heureux», a-t-il dit quelques minutes avant le coup de midi.

Son bon ami Mark Stone, originaire de l’Ouest canadien comme lui, a parlé à Smith mardi et «il était dans un bon état d’esprit, ça ne changera pas sa façon de jouer... Il est un vrai pro, il va continuer à avancer malgré ça».

+

White se promène entre le centre et l’aile

L’absence de Zack Smith pour deux entraînements, histoire de ne pas risquer de blessure en cas de réclamation par une autre formation, a donné une chance à Colin White de se retrouver sur un trio offensif, entre Mark Stone et son ami d’enfance, Brady Tkachuk.

Le retour de Smith dans l’alignement pour aller à Chicago jeudi signifie que White va continuer à se battre pour un poste sur le troisième ou quatrième trio des Sénateurs, cependant.

« Pour moi, c’était une occasion de monter dans l’alignement. C’est toujours excitant de jouer avec deux excellents joueurs comme ça. Mais les choses peuvent changer rapidement, on ne sait jamais. Je dois juste continuer à jouer à ma façon, travailler fort en zone défensive et espérer obtenir des chances de marquer », a souligné le second choix de première ronde des Sénateurs en 2015, après le défenseur Thomas Chabot.

White a offert du jeu assez solide depuis le début du camp d’entraînement, même s’il sera en quête de son premier point de la présaison jeudi soir à Chicago. Il n’est cependant pas clair qu’il soit assuré d’un poste, même si Guy Boucher a été élogieux à son endroit à quelques occasions. Il lutte probablement avec Filip Chlapik pour un des derniers postes en attaque, avec Max McCormick qui a l’avantage d’avoir un contrat à sens unique s’il est bien rétabli de sa blessure à l’aine.

White a toujours joué au centre à Boston College ainsi qu’avec l’équipe nationale de développement des États-Unis, mais Boucher pense qu’il devra faire un apprentissage à l’aile dans la LNH.

« Lui, il se promène un peu partout. En l’absence de (Jean-Gabriel) Pageau, j’ai des solutions à trouver. J’avais une idée où il pourrait être si Pageau était dans l’alignement, si on avait la ligne de centre que j’imaginais. Mais là, ce n’est pas ça. Là, je vais le mettre à l’aile, c’est beaucoup plus facile pour un jeune de s’adapter. Il y a beaucoup moins de pression à l’aile. Il (White) a beaucoup de travail à faire sur ses mises au jeu, ça fait partie du développement d’un centre aussi. Tu dois être à un certain niveau sur les mises au jeu », a expliqué Boucher mercredi.

Lors de son essai de 21 matches à Ottawa l’an dernier, White avait récolté deux buts et quatre passes (11 et 16 en 47 matches à Belleville), incluant quelques bonnes sorties aux côtés de Matt Duchene. Pour l’instant, ce dernier forme un trio avec Ryan Dzingel et le nouveau venu Mikkel Boedker.