Dylan DeMelo et Mark Stone célèbrent le but de Christian Wolanin.

Wolanin profite de sa chance

SAN JOSE — Le malheur de Thomas Chabot a fait le bonheur de Christian Wolanin au cours des dernières semaines.

Rappelé de Belleville pendant que le défenseur étoile des Sénateurs se remettait d’une blessure à l’épaule, le défenseur recrue a prouvé que ce qu’il avait montré lors d’un essai de 10 matches à sa sortie des rangs universitaires américains en fin de saison dernière n’était pas un feu de paille.

Le fils de l’ancien des Nordiques Craig Wolanin a récolté deux buts et deux passes en sept matches depuis (il en avait joué un à la fin octobre), connaissant une bonne fin de voyage en Californie alors qu’il y mettait le pied pour la première fois de sa vie.

« Quand tu es rappelé, tu veux profiter de ta chance au maximum. C’est certain que j’aime mieux être ici plutôt qu’à Belleville, même si je n’ai rien contre la place », confiait-il avant d’affronter les Sharks, match où il a été le joueur le plus utilisé de son club (23:32 minutes de temps de glace) alors qu’il avait été laissé de côté à Anaheim pour amorcer le périple avant de compter à Los Angeles.

« Je m’étais fixé des objectifs élevés et je pense que j’avais bien joué lors de mes 10 matches (l’an dernier). Sauf que là, c’est une nouvelle saison et je n’ai pas eu le camp d’entraînement souhaité. Mais c’est du passé maintenant et c’est terminé. J’ai appris beaucoup à Belleville, je pense que je me suis développé pas mal, surtout défensivement, l’aspect du jeu où il y a beaucoup de gens qui pensent que je pourrais avoir des problèmes, même si je pense être capable de bien me défendre dans cette ligue, alors que l’offensive va venir naturellement », a-t-il ajouté.

L’entraîneur-chef des Sénateurs confiait avoir justement remarqué une amélioration du jeu défensif de l’arrière de 23 ans.

« Il s’est amélioré défensivement. Le reste, il est aussi bon qu’il était depuis le début. Il n’y a pas rien offensivement qu’il n’avait pas l’an passé. Avec la rondelle et pour la vision du jeu, il est à un haut niveau. Il doit garder les choses un peu plus simples peut-être, mais il le fait maintenant. Il est très efficace avec la rondelle, et sans rondelle, il s’est amélioré, même s’il lui reste un bout à faire. Au début (du camp), il était loin défensivement. L’écart pour devenir un joueur de la Ligue nationale constant s’est définitivement rétréci. Il a un calme exceptionnel avec la rondelle », a-t-il confié.

Avec Chabot qui se rapproche d’un retour au jeu, possiblement mercredi lors de la visite de l’Avalanche du Colorado, il reste à voir si Wolanin restera à Ottawa où s’il devra retourner à Belleville pour continuer à faire ses classes, lui qui avait 5 buts et 18 points à sa fiche en 26 parties avec le club dirigé par Troy Mann.

« Je ne veux pas faire de projections parce qu’avec les blessures, on n’a jamais eu notre club au complet et on n’a pas eu de décisions difficiles à prendre. On verra », a dit Boucher à ce sujet.

« Moi, je ne contrôle rien d’autre que ma façon de jouer. Je vais de mon mieux chaque jour et ce qui devra arriver va arriver. Je contrôle ce que je peux contrôler, c’est ce que j’ai fait et je vais continuer à le faire, on verra ce qui va se passer », soulignait Wolanin pour sa part.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Affectés par la tragédie de Westboro

Ils avaient beau être à l’autre bout du continent, les Sénateurs ont pris connaissance de l’accident d’autobus qui est survenu vendredi dans le quartier Westboro, où plusieurs joueurs habitent. L’entraîneur-chef Guy Boucher a tenté d’exprimer la sympathie que ressent l’organisation pour les victimes et leurs proches. «J’aimerais envoyer nos pensées aux gens à la maison qui sont affectés directement et indirectement par le terrible accident d’autobus de vendredi. On sait aussi combien de travail il va y avoir à faire après l’accident pour les gens qui vont avoir besoin d’aide. Nous pensons tous à eux même si nous sommes loin», a-t-il dit Guy Boucher à la fin de son point de presse d’après-match, faisant écho à un message du propriétaire Eugene Melnyk laissé sur Twitter. «Au nom des Sénateurs d’Ottawa, je tiens à exprimer nos sincères condoléances aux victimes et aux familles affectées par l’incident tragique survenu à la Station Westboro d’OC Transpo», a écrit ce dernier.

***

Karlsson : pas de négos

Il n’y a pas qu’à Ottawa que peu d’informations circulent concernant les négociations de contrat avec les potentiels joueurs autonomes du club le 1er juillet prochain (Mark Stone, Matt Duchene et Ryan Dzingel). Les Sharks sont aussi avares de commentaires en ce qui a trait au futur d’Erik Karlsson avec eux, lui dont la mise sous contrat pourrait rapporter un choix de première ou deuxième ronde supplémentaire à Ottawa dans l’échange de septembre dernier. Karlsson refuse d’en discuter, tout comme le DG Doug Wilson. Karlsson ne voulait pas non plus parler des récents problèmes de son ancien club, qui a mis fin à une série de huit revers de suite en Californie. «Je ne peux pas vraiment commenter sur ce qui se passe, comment ils jouent. Je ne regarde pas assez de matches. Je ne sais pas comment les choses fonctionnent là maintenant. Je ne peux que leur souhaiter le mieux et espérer que les choses tournent bien, et j’imagine qu’ils font la même chose pour moi», a-t-il dit.