À son deuxième match dans l'uniforme des Sénateurs d'Ottawa, samedi, Ales Hemsky a été à l'origine d'une explosion offensive, dont le but de Jared Cowen.

Une victoire signée Hemsky

Bryan Murray a sacrifié deux choix de repêchage - un choix de cinquième tour en 2014 et un choix de troisième tour en 2015 - pour faire l'acquisition d'Ales Hemsky.
Quatre jours plus tard, il obtient déjà un bon retour sur investissement.
À son deuxième match dans l'uniforme des Sénateurs d'Ottawa, samedi, l'ailier tchèque de 30 ans a été à l'origine d'une explosion offensive. Grâce à lui, l'équipe a complété sa tournée annuelle de l'Ouest canadien sur une note positive, avec une victoire de 5-3 contre les Jets de Winnipeg.
Hemsky n'a pas lésiné. À mi-chemin au premier tiers, il a obtenu son premier point, une mention d'aide, lorsque son compatriote et ami Milan Michalek a ouvert la marque.
Il n'a jamais ralenti. Dans les 30 minutes qui ont suivi, il a inscrit une deuxième passe payante. Puis une troisième. Puis une quatrième.
Il est devenu le 10e joueur de l'histoire des Sénateurs à récolter quatre mentions d'aide dans une seule rencontre.
Daniel Alfredsson avait été le dernier à réussir l'exploit, en 2010.
«Une grosse performance individuelle, à cette période de l'année, ce n'est pas vraiment important», lance le héros de la journée.
«Je suis juste content d'avoir la chance de participer à une course aux séries. Ça fait tellement longtemps...»
Cette victoire permet aux Sénateurs de conserver leur fiche immaculée dans la capitale du Manitoba.
Depuis le jour où Winnipeg a récupéré son équipe de la Ligue nationale de hockey, ils n'ont pas subi une seule défaite sur la patinoire du MTS Centre.
Bien sûr, cette dernière victoire n'efface pas les contre-performances de la semaine en Alberta. Quand ils ont entrepris le match d'hier, les Sénateurs accusaient un retard de six points sur les détenteurs du dernier ticket disponible pour les séries éliminatoires.
Au strict minimum, cette victoire permettra à l'équipe de rentrer à la maison avec le sourire. Une séquence cruciale - séquence de la dernière chance? - s'amorcera sous peu. Quatre de leurs cinq prochains matches seront disputés à la maison, au Centre Canadian Tire.
Jared Cowen, Eric Gryba et Mike Hoffman ont profité des belles passes de Hemsky pour marquer, samedi.
Hoffman a terminé la journée dans l'ombre de Hemsky, mais sa performance mérite quand même d'être soulignée.
Après avoir été blanchi de la feuille de pointage à ses 11 premières sorties dans la LNH, le jeune ailier ontarien a brisé la glace en connaissant un match de deux points.
Juste avant de marquer, il a obtenu une mention d'aide sur le but de Kyle Turris.
«Cette mention d'aide m'a vraiment fait du bien. Quand j'ai inscrit ce premier point, je me suis senti plus léger. Nous avons obtenu une supériorité numérique immédiatement après. Parce que je me sentais plus léger, j'ai pu marquer», indique-t-il.
En marquant cinq buts sur 20 tirs, les Sénateurs ont réussi à chasser le gardien débutant des Jets Ondrej Pavelec avant la fin de la deuxième période.
En troisième, son partenaire Al Montoya n'a pas été trop occupé.
Les Sénateurs, qui s'étaient entraînés pendant près de 90 minutes vendredi, ont passé les 20 dernières minutes du match en mode survie.
Craig Anderson, qui n'a pas connu de moments de répit dans l'ouest canadien, a réussi 21 de ses 46 arrêts dans les 20 dernières minutes de jeu.
Bryan Little, Tobias Enstrom et Dustin Byfuglien l'ont déjoué.
Les deux premiers buts des Jets ont été marqués en supériorité numérique.
Les Sénateurs ont écopé de neuf pénalités mineures durant cette rencontre.