Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
En attendant d’avoir des nouvelles du concepteur de calendrier de la LNH lundi, les Sénateurs d’Ottawa ont profité d’un congé complet de deux jours qui n’était pas prévu.
En attendant d’avoir des nouvelles du concepteur de calendrier de la LNH lundi, les Sénateurs d’Ottawa ont profité d’un congé complet de deux jours qui n’était pas prévu.

Une pause pour peaufiner le jeu de puissance

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les Sénateurs d’Ottawa ont profité d’un congé complet de deux jours qui n’était pas prévu avant d'apprendre dimanche que leur saison régulière serait prolongée de deux jours.

Leur match prévu pour dimanche soir au Centre Bell de Montréal a été reporté la semaine dernière quand le Canadien a vu deux de ses joueurs être placés sur la liste de «protocole COVID» du circuit Bettman. Cela a entraîné de nombreux changements à l’horaire des prochaines semaines, modifications annoncées dimanche soir.

Les Oilers, qui jouent à Toronto lundi et n’ont pas de match ensuite avant samedi, retournent à Montréal pour reprendre un premier match mardi, ce qui signifie que la pause sera encore plus longue pour la troupe de D.J. Smith, qui devait recevoir le Tricolore à ce moment lors de la première partie d’une série de trois qui se poursuivra jeudi et samedi. Le match de dimanche est reporté au 17 avril à 16 h au Centre Bell, tandis que celui du 8 mai contre Toronto au Centre Canadian Tire, le dernier de la saison régulière, est repoussé à deux jours plus tard, le 10.

«On attend une confirmation de la ligue, a laissé entendre Smith dimanche après le retour sur la glace de son club pour un entraînement axé sur le patinage. Pierre (Dorion, le d.g.) leur parle tout le temps et il va me laisser savoir. Tout ce qu’on peut faire, c’est être prêts au cas où on joue, mais la ligue va nous avertir.»

Smith a indiqué qu’il aimerait profiter de ce temps de pratique supplémentaire pour tenter d’apporter des ajustements à son jeu de puissance, qui a été blanchi lors des cinq derniers matches (aucun but en 14 occasions de se déployer), ce qui n’a pas empêché son club d’être invaincu en temps réglementaire depuis le début de ce long séjour à domicile (3-0-3). Ça pourrait aller jusqu’à des changements de personnel, alors que le vétéran Evgenii Dadonov n’a qu’un point (une passe) sur la première unité.


« Vous pouvez quand même gagner des matches si votre jeu de puissance est froid, il suffit que vos unités en désavantage numérique soient bons et ils l’ont été. Il ne faudrait pas qu’ils soient froids en même temps, mais ce disant, si on veut gagner des matches dans le dernier droit, il va falloir que l’attaque à cinq compte plus de buts »
D.J. Smith

L’assistant-capitaine Brady Tkachuk a pris le blâme pour les récents problèmes du jeu de puissance, disant que «j’ai commis trop de revirements, c’est inacceptable et ça ne peut pas arriver. Il faut juste simplifier les choses et faire le jeu facile au lieu de tenter d’être un héros».

L’attaquant recrue Tim Stützle, qui n’a pas de but à ses huit derniers matches (il a quatre passes cependant), pense comme celui chez qui il habite en pension qu’il pourrait faire mieux avec l’avantage d’un homme. «On doit juste trouver le moyen de mieux rentrer dans la zone, puis de gagner des batailles et faire des passes vives... Je dois faire un meilleur travail pour qu’on rentre dans la zone avec le contrôle, puis on doit être sur la même page, c’est certain», affirme-t-il.

Concernant sa propre léthargie, il a ajouté : «C’est un peu frustrant, mais quand on perd et que je ne compte pas, je suis vraiment frustré. Sauf qu’on a gagné des matches, donc je suis heureux... Mais les chances sont là et j’ai besoin de compter plus souvent, c’est certain.»

Brännström de retour

Si Christian Wolanin a été renvoyé au club-école de Belleville après qu’il n’ait pas trouvé preneur au ballottage vendredi dernier, le défenseur Erik Brännström est de retour dans le giron du grand club alors qu’il a été placé sur l’escouade de réserve en fin de semaine. À l’entraînement de dimanche, il s’est retrouvé aux côtés d’Erik Gudbranson, qui a été laissé de côté lors des trois derniers matches. Le purgatoire de ce dernier ne semble pas terminé à écouter D.J. Smith quand il s’est fait demander quel était son plan pour Brännström. «Nous allons voir ce qu’on va faire à la ligne bleue, on va prendre une décision plus tard mais je pense que nous avons assez bien fait lors du dernier match, on n’a pas donné grand-chose contre un des meilleurs clubs offensifs. On va utiliser les gars qui nous donnent la meilleure chance de gagner», a-t-il dit, lui qui avait Braydon Coburn et Josh Brown sur sa troisième paire contre les Maple Leafs. Gudbranson, en passant, a refusé une demande d’entrevue des différents médias locaux après la pratique de dimanche.

Entre les lignes

Les gardiens lors de l’entraînement de dimanche étaient Filip Gustavsson et Anton Forsberg, tandis que Smith n’a pas fait de mise à jour concernant le cas du gardien numéro un Matt Murray... Quant à Marcus Högberg, il demeure sur l’alignement des Senators de Belleville en séjour de conditionnement, lui qui a effectué 30 arrêts vendredi dans un gain de 2-1 contre Stockton... Belleville n’a qu’un match au programme cette semaine, samedi à Toronto... Le centre Artem Anisimov, qui a raté les sept derniers matches pour cause de blessure, était de retour à l’entraînement dimanche.