Les Sénateurs jonglent avec leurs paires de défenseurs de présence en présence, de sorte qu’il est difficile d’identifier le partenaire régulier de Karlsson.

Une brigade défensive qui produit

L’échange de Dion Phaneuf n’a pas trop affecté la brigade défensive des Sénateurs jusqu’à maintenant. Celle-ci a bien paru lors des deux derniers gains consécutifs de la troupe de Guy Boucher, en particulier samedi alors que cinq défenseurs se sont partagé une récolte de sept points contre les Rangers de New York.

Seul Ben Harpur a été tenu à l’écart de la feuille de pointage et comme l’arrière rappelé de Belleville après le départ de Phaneuf pour Los Angeles n’a pas joué un fort match samedi, il cédera sa place à Fredrik Claesson lundi soir à Nashville, a fait savoir l’entraîneur-chef dimanche.

Thomas Chabot, avec un but et une passe, et Cody Ceci, avec deux passes, ont dirigé l’offensive à partir de la ligne bleue samedi, Johnny Oduya comptant lui aussi sur une passe d’Erik Karlsson (en plus de frapper un poteau) tandis que Mark Borowiecki a préparé le but de Derick Brassard.

Borowiecki impressionne particulièrement son patron. « Il a l’air d’un défenseur qui peut jouer sur le top-4. Et si c’est ce dont il a l’air, c’est ce qu’il va être. Il joue plus de minutes, il a joué avec Ceci. Ce n’est pas quelque chose qu’on considérait, mais s’il est capable de jouer contre les meilleurs joueurs adverses, ça va rendre la vie difficile aux équipes adverses. On va voir où ça va nous mener, mais il est fantastique présentement. Et Ceci a été excellent (samedi) aussi, C’est donc au moins une option (un duo Borowiecki-Ceci), mais là, on s’en va sur la route, où c’est une autre paire de manches », a dit Boucher.

Depuis le départ de Phaneuf, les Sénateurs ont jonglé avec leurs paires de défenseurs de présence en présence, de sorte qu’il est difficile d’identifier le partenaire régulier de Karlsson. C’est souvent Oduya, qui risque d’être échangé d’ici lundi prochain alors que Boucher estime qu’il joue du gros hockey depuis trois semaines. Mais c’est aussi parfois Chabot, qui poursuit son développement.

Son but de samedi, réussi quand sa tentative d’enroulé sur une percée qui l’a amené derrière le filet de Henrik Lundqvist a dévié sur un patin (un troisième but de suite du genre), lui donne cinq buts et 15 points en seulement 38 parties à sa saison recrue.

« C’est dans notre système de jeu de s’impliquer de plus en plus dans le jeu pour appuyer les attaquants et ce n’est pas juste moi, “Boro” (Borowiecki), Ceci, “Karl” (Karlsson) ont fait un travail énorme de jumper dans le jeu et ça a rapporté. Ce ne sont pas des risques. Chaque match, j’affronte des nouvelles équipes et j’essaie juste de m’adapter à chaque match. Je n’étais pas nécessairement satisfait de mon match contre Buffalo (jeudi dernier) et c’était important pour moi de revenir et jouer de façon solide », a-t-il confié après coup.

Claesson, laissé de côté lors des trois derniers matches, entend emboîter le pas, lui qui s’attendait à jouer quand Phaneuf est parti. « Des choses arrivent, je dois juste rester positif, il y a des hauts et des bas. Je vais essayer d’être actif moi aussi, je suis à mon meilleur quand j’appuie l’attaque moi aussi », a-t-il indiqué.

Dans un autre ordre d’idées, Boucher a dit qu’il avait l’intention de donner le départ de lundi à Craig Anderson, qui a fait face à 38 tirs dans la victoire de 6-3 samedi contre les Rangers, tandis que Mike Condon devrait affronter les Blackhawks mercredi,