Mads Sogaard

Une belle expérience pour Sogaard

Mads Sogaard a pris le chemin de Medicine Hat dimanche alors que Kevin Mandolese mettait le cap vers l’autre bout du pays, Sydney en Nouvelle-Écosse, les deux gardiens d’âge junior venant en tête de la liste des 11 joueurs retranchés au camp des Sénateurs.

De loin, ils vont poursuivre cette saison leur lutte pour devenir le véritable « gardien de l’avenir » de l’organisation ottavienne, qui compte aussi les jeunes Marcus Högberg, Filip Gustavsson et Joey Daccord dans son écurie.

Sogaard, le cerbère danois format géant (6’ 6’’ et 195 livres) qui a été repêché en deuxième ronde en juin dernier à Vancouver, estime avoir beaucoup appris à sa première expérience dans un camp de la LNH.

« Je suis bien heureux de la façon dont je me suis adapté à la vitesse. Je pense avoir fait bien des petites choses comme il faut. C’est évident qu’il me reste encore des tonnes de choses à travailler, mais je pense que ce premier camp principal s’est bien passé pour moi. J’ai essayé de tout absorber pendant que j’étais ici », a confié le gardien de 18 ans au Droit avant d’apprendre qu’il était retranché.

Sogaard aurait évidemment bien aimé obtenir la chance de participer à un match hors-concours de la LNH, mais comme les vétérans Craig Anderson et Anders Nilsson ont besoin de travail pour se préparer à la saison régulière, ce n’était pas une option. Il s’est contenté de partager un match du tournoi des espoirs avec Mandolese lundi dernier à Belleville, étant parfait face à 18 tirs dans sa moitié de match lors d’un gain de 2-1 en prolongation contre les espoirs des Jets de Winnipeg.

Avec l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx, Sogaard a travaillé à être plus patient devant son filet, laissant venir le jeu à lui au lieu de trop se compromettre sur le porteur de la rondelle.

« Je pense que j’ai appris en patinant avec des gars comme Thomas Chabot, Chris Tierney, Anthony Duclair... Et avec [Anders] Nilsson, un autre grand gardien. J’ai vu les petites choses qu’il fait et j’ai tenté de les appliquer à mon jeu... Je dois travailler certaines choses, comme ma patience. Mais en général, je suis content de mon jeu et j’ai confiance en moi. Je pense que ça paraît dans ma façon de jouer », a noté le Danois qui tentera de ramener son pays dans le premier groupe du Championnat mondial de hockey junior en décembre lors du championnat du groupe B tenu au Bélarus.

Outre Sogaard et Mandolese, qui retourne avec les Screaming Eagles du Cap-Breton pour une saison importante (il doit signer un contrat d’ici le 1er juin prochain sinon il devient admissible au repêchage), les Sénateurs ont également cédé le centre Jonathan Gruden à son club junior, les Knights de London, tandis que l’ancien Olympique Maxim Trépanier a vu son essai amateur prendre fin. Il retournera avec les Mooseheads de Halifax.

L’attaquant François Beauchemin et les défenseurs Michael Brodzinski et Jack Dougherty ont été retranchés et iront au camp des Senators de Belleville, tout comme l’ancien de la LHJMQ Christopher Clapperton et l’attaquant Nathan Todd. L’attaquant Adam Capannelli et le défenseur Conner McDonald ont aussi été libérés.

Des éloges pour Abramov

L’ancien Olympique Vitaly Abramov a connu une bonne fin de semaine, comptant un but lors de chacun des deux matches intra-équipe tenus samedi et dimanche au Centre Canadian Tire, chaque fois sur des passes du rapide Alex Formenton. Cela lui a valu des éloges de l’entraîneur-chef D.J. Smith. « On ne peut rien lui reprocher, il compte chaque fois que je le vois jouer. Il a été l’un des meilleurs joueurs, sinon le meilleur, du tournoi des espoirs, et là, il continue à compter. Il travaille et il travaille. On le remarque certainement et on va voir comment il va se comporter lors des matches d’exhibition. Il travaille trop fort pour ne pas être dans la course pour un poste. Est-ce que c’est maintenant ou plus tard ? L’avenir le dira », a commenté Smith dimanche.

Contre les Leafs

Adjoint de Mike Babcock lors des quatre dernières années, D.J. Smith a laissé entendre dimanche qu’il n’est pas trop nerveux à l’idée d’affronter son ancien club dès son premier match derrière le banc des Sénateurs. « C’est juste un match hors-concours. Je suis plus nerveux de retourner à Saint-Jean (Terre-Neuve) pour la première fois, j’ai joué cinq ans là-bas. J’ai hâte de revoir les gens là-bas, ce sont les plus gentils au monde. Je pense plus à ça que d’autre chose. Il y aura plus de nervosité pour le premier match de la saison régulière », a-t-il indiqué.

Melnyk poursuivi

Le site internet de la CBC rapportait en fin de semaine que le propriétaire des Sénateurs Eugene Melnyk fait l’objet d’une poursuite au civil de la part du casino Mohegan Sun situé à Uncasville, au Connecticut (à mi-chemin entre New York et Boston). Le casino allègue que Melnyk lui doit 900 000 $ après lui avoir fait parvenir cinq chèques sans fond pour couvrir une dette encourue lors de la fin de semaine du 17 mars 2017. Il demande le remboursement de cette dette, ainsi que 15 000 $ en dommages et intérêts. L’avocat de Melnyk, Sheldon Plener, a déclaré à CBC par voie de courriel qu’il s’attend à une « résolution rapide » de ce conflit et il s’est refusé à tout autre commentaire.

Entre les lignes

Après la ronde de coupes de dimanche, il est intéressant de noter que le défenseur Maxence Guénette, un choix de septième ronde en juin dernier, a survécu à celle-ci. Les Foreurs de Val-d’Or devront donc attendre encore quelques jours pour compter à nouveau sur ses services... Il en va autant pour le défenseur québécois Jonathan Aspirot, sur qui les Wildcats de Moncton comptent comme joueur de 20 ans. Ce dernier a bien fait au camp ainsi qu’au tournoi des espoirs et il pourrait mériter la chance de se gagner un contrat de la Ligue américaine au camp des Senators de Belleville... D.J. Smith a l’intention de donner deux périodes chacun à ses vétérans gardiens, Craig Anderson et Anders Nilsson, lors des matches de mardi et mercredi contre Toronto.