Malgré une victoire samedi à Edmonton, les succès sur la glace sont rares pour les Sénateurs. L’organisation est tournée vers l’avenir.

Un président pour aider Dorion

Pierre Dorion pourrait bientôt avoir du renfort à la barre des Sénateurs.

Le club de la capitale nationale cherche à embaucher un président des opérations hockey, a-t-il confirmé après que le sujet ait été abordé à Hockey Night in Canada.

Le propriétaire Eugene Melnyk ferait toujours confiance à Dorion pour mener la reconstruction de son club, malgré qu’en entrevue avec une station de radio d’Ottawa vendredi, il a affirmé que « les six prochains mois vont être critiques pour Pierre et son équipe des opérations hockey, ils doivent se prendre en main ».

Les Sénateurs ont envoyé une déclaration à ce sujet aux médias tard samedi soir pour confirmer l’information. « Ça ne devrait pas être une surprise que les Sénateurs soient devenus une destination intéressante pour les hommes de hockey – considérant l’ampleur de notre reconstruction et l’opportunité de faire partie d’un redressement généré par une source énorme de jeune talent, incluant des espoirs de niveau élite et de nombreux choix de repêchage (17 dans les trois premières rondes des trois prochains repêchages) », est-il écrit.

« Le directeur général Pierre Dorion a travaillé de main de maître pour assembler ces actifs importants et placer les Sénateurs en position pour le futur. C’est une des raisons principales pourquoi Eugene Melnyk continue d’avoir peine confiance en Pierre Dorion et son équipe. Pour aller de l’avant, les Sénateurs ont l’intention d’embaucher un président des opérations hockey pour appuyer et guider le DG et pour combler le vide laisser par feu Bryan Murray. Le poste est un élément intégral du succès du club de hockey, surtout alors que nous continuons le processus de reconstruction, donc embaucher un candidat de premier plan pour remplir ce rôle est d’une importance critique », peut-on lire aussi.

Dorion aura du pain sur la planche au cours de l’été alors qu’il devra mener une recherche exhaustive pour trouver un nouvel entraîneur-chef après le congédiement de Guy Boucher. À moins qu’il ne juge que Marc Crawford, qui assume l’intérim depuis le début du mois de mars, ne soit l’homme de la situation.

Le prochain repêchage, qui aura lieu en juin à Vancouver, sera également important alors que même s’ils n’ont pas leur premier choix, cédé au Colorado dans l’échange qui avait amené Matt Duchene à Ottawa, les Sénateurs détiennent le premier choix de Columbus ainsi que deux choix de deuxième ronde, le leur et celui de San Jose.

Yzerman candidat ?

Il est tôt pour dresser une liste de candidats qui pourraient être intéressés à venir prêter main-forte à Dorion. Un nom qui risque d’être avancé est celui de Steve Yzerman, étant donné qu’il est originaire de Nepean. Mais celui-ci a quitté son poste de directeur général du Lightning de Tampa Bay l’été dernier afin de passer plus de temps auprès de sa famille, qui est établie à Detroit, où il a joué toute sa carrière. Il semble plus plausible qu’il prenne éventuellement la relève de Ken Holland à la barre des Red Wings.

L’ancien DG des Oilers d’Edmonton et des Bruins de Boston Peter Chiarelli, qui est originaire d’Ottawa et qui a obtenu son premier emploi dans le monde du hockey professionnel avec les Sénateurs, pourrait être une possibilité, mais il reste une année à son contrat avec les Oilers, à un salaire de 5 millions $ à ce qu’il paraît. L’ancien DG des Kings de Los Angeles Dean Lombardi serait une autre option.

Il faut probablement oublier Daniel Alfredsson, le légendaire ancien joueur qui a démissionné à l’été 2017 de son poste de conseiller spécial avec l’équipe.

+

LES SÉNATEURS EN BREF 

Encore Tkachuk

Son club s’est incliné contre l’équipe de son frère Matthew jeudi à Calgary, celui-ci y allant d’un but et une passe, mais Brady Tkachuk a quand même connu un fructueux premier voyage dans l’Ouest canadien avec trois buts en trois matches, incluant son doublé de samedi qui comprenait son premier but victorieux en prolongation. Il n’a pas été utilisé souvent lors du trois contre trois cette saison, et il a bien aimé son expérience. « C’était pas mal cool. Le trois contre trois, surtout contre une telle équipe qui compte deux des meilleurs joueurs de la LNH (Connor McDavid et Leon Draisaitl), il faut vraiment être intelligent. Ils vont utiliser leurs habiletés et il faut être patient. C’était excitant, il y a beaucoup de chances de compter à trois contre trois. Notre équipe a eu bien du fun », a-t-il dit après coup.

Smith au rancart

L’attaquant Zack Smith n’a pas été en mesure d’affronter les Oilers samedi, en raison de maux de dos selon Marc Crawford. « Il a une blessure persistante au dos, il joue malgré celle-ci depuis un bout de temps. Ce que vous ne voyez pas, c’est l’effort que ces gars-là doivent donner pour rester en santé. Les vétérans apprennent comment prendre soin de leurs corps, ce qu’ils doivent faire pour le maintenir. Pour (Smith), se préparer pour un match, c’est une affaire d’une heure et demie. Il doit s’étirer, avoir des traitements de chiropractie. Il fait de l’extra pour pouvoir jouer. Il serait facile pour un gars comme lui de ne pas faire ça et dire : “Je suis blessé.” Zack n’est pas comme ça, c’est pourquoi on l’aime tellement. Il a du caractère. On a dû le forcer à prendre congé, il ne voulait pas le faire », a raconté Crawford.

Entre les lignes

Le défenseur Ben Harpur a disputé le 100e match de sa carrière samedi contre les Oilers... Avec le retour de Thomas Chabot, les services d’Erik Brännström n’étaient plus nécessaires et il a été cédé au club-école de Belleville, même s’il est revenu dans l’est du pays sur l’avion nolisé de l’équipe... Parlant de Belleville, les petits Senators ont éprouvé des difficultés en fin de semaine, comptant un but seulement en deux parties. Ils ont été blanchis 2-0 par Providence vendredi avant de s’incliner 2-1 à Bridgeport samedi soir. Le gardien Filip Gustavsson a obtenu un premier départ dans la Ligue américaine depuis le 9 février et il a effectué 20 arrêts... Après le match des Sénateurs à Edmonton samedi à Rogers Place, les Oil Kings de l’endroit amorçaient leurs séries contre les Tigers de Medecine Hat, ces derniers l’emportant 2-1, un match que l’espoir d’Ottawa Jordan Hollett a regardé du bout du banc. Mauvais signe pour ce choix de sixième ronde en 2016 qui doit signer un contrat avant le 1er juin, sinon il redeviendra éligible au repêchage.