Cody Ceci lors de son 400e match.

Un plateau cool pour Ceci

BROOKLYN, N.Y. — Quand son salaire pour la présente saison a été déterminé par un arbitre l’été dernier, Cody Ceci n’avait pas caché sa déception.

« Ça n’a pas été très plaisant... C’était pire que ce à quoi je m’attendais. Tu sors de là un peu amer une fois que c’est terminé », avait déclaré le défenseur des Sénateurs après être passé par ce processus où son agent avait soumis une demande pour un pacte d’un an pour 6 millions $, alors que le club avait offert 3,3 M $ et que l’arbitre a finalement tranché « légèrement » en faveur du DG Pierre Dorion en établissant ses émoluments à 4,3 M $.

Six mois plus tard, Ceci a laissé cette amertume derrière lui et il se disait heureux d’endosser les couleurs de l’équipe de son patelin pour la 400e fois, ce qu’il allait faire en soirée vendredi contre les Islanders, lui qui était seulement le cinquième défenseur de l’histoire du club à atteindre ce plateau. Chris Phillips, Wade Redden, Erik Karlsson et Anton Volchenkov sont les autres.

« Je ne savais pas que c’était ce soir, même si j’étais au courant que ça s’en venait, a-t-il raconté quelques heures avant le match présenté au Barclays Center. C’est pas mal cool. Il me semble que ce n’était qu’hier que j’ai été repêché par l’équipe [en première ronde en 2012], et là, je joue mon 400e match. Tout s’est passé tellement vite. Ça fait déjà six ans [qu’il a accédé à la LNH], mais il me semble que j’ai joué mon premier match hier. »

L’arrière originaire d’Orléans a eu 25 ans juste avant Noël [le 21], mais en atteignant ce plateau des 400 parties qui, autrefois, signifiait qu’un hockeyeur avait joué suffisamment pour toucher éventuellement une pension de retraite de la LNH, Ceci est plus que jamais le vétéran de son équipe à la ligne bleue, même s’il n’est pas le plus âgé [Justin Falk en est le doyen à 30 ans, alors que Mark Borowiecki en a 29].

« Je suis ici depuis un bout de temps et j’ai accumulé de l’expérience qui aide à demeurer calme quand les choses vont mal, et tout aussi calme quand elles vont bien aussi. C’est bon d’être rendu un leader autour des plus jeunes dans l’équipe et d’avoir pu porter un ‘A’ à une couple d’occasions cette saison. C’est bien d’avoir ce rôle que m’ont confié les entraîneurs », souligne Ceci, qui a quatre buts et neuf points à sa fiche cette saison, avec un différentiel de moins-10 en 33 parties [avant celle de vendredi].

L’entraîneur-chef Guy Boucher se disait justement satisfait du travail de son arrière qui est souvent un paratonnerre pour les critiques de la brigade défensive de son club. « Il est un de nos joueurs plus âgés qui a pris des jeunes sous son aile. On lui a demandé de le faire avec Maxime Lajoie, qui connaît une bonne saison pour une recrue, en partie parce qu’il est jumelé à un gars qui a plus d’expérience et qui peut l’aider. C’est son rôle, comme [Mark] Stone qui doit charrier [Colin] White et [Brady] Tkachuk. Ceci doit faire la même chose, comme [Dylan] DeMelo avec [Thomas] Chabot... Dans une reconstruction, tu as besoin d’ancres pour aider les jeunes et il le fait », a-t-il souligné.

S’il fait partie pour l’instant des piliers des Sénateurs, Ceci, qui pourrait devoir passer à nouveau devant un arbitre l’été prochain quand il sera joueur autonome avec restriction, a laissé entendre que certaines choses ont changé pour lui. « L’effet de jouer à la maison s’est estompé un peu. Mes parents ne viennent même plus à tous mes matches. Avant ils étaient là tout le temps, mais ils ne viennent plus aussi souvent, c’est tellement long conduire d’Orléans à Kanata », a-t-il dit.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Boucher change d’idée

Ça ne lui arrive pas souvent, mais l’entraîneur-chef Guy Boucher a changé d’idée par rapport à son plan annoncé jeudi de donner un départ au gardien recrue Marcus Högberg lors des deux matches en 24 heures des siens. Après avoir indiqué que Mike McKenna affronterait les Islanders, il n’a pas voulu confirmer que Högberg affronterait les Capitals samedi soir. « On va décider ça après le match de ce soir. On joue ce soir, c’est tout. On n’avait pas eu nos discussions à ce sujet [jeudi] et tout va dépendre du match. On ne sait jamais quel genre de match on va avoir, combien de tirs le gardien va avoir, où s’il faut le retirer du match ce qui fait qu’il est disponible pour le match suivant. Il y a trop d’éléments qui entrent en ligne de compte pour décider à l’avance qui va jouer », a-t-il dit.

La 20e Coupe capitale Bell en marche

La 20e édition de la Coupe capitale Bell, l’important tournoi international de hockey atome et pee-wee, bât son plein depuis jeudi et jusqu’à lundi dans différents arénas d’Ottawa, avec les finales présentées au Centre Canadian Tire. Pour la première fois cette année, la liste d’anciens participants au tournoi comprend des joueurs des 31 équipes de la LNH, incluant six des Sénateurs, soit Mark Borowiecki (Kanata Blazers, 2002-2003), Cody Ceci (Cumberland Barons, 2006-2007), Dylan DeMelo (London Jr. Knights, 2003), Matt Duchene (Central Ontario Wolves, 2002), Ryan Dzingel (Team Illinois, 2003-2004) et Chris Tierney (York Simcoe Express, 2005), ce dernier ayant remporté le championnat cette année-là.