Le cinéaste Charles Officer, Akim Aliu, Evander Kane, Anthony Duclair, Matt Dumba, Nazem Kadri, Wayne Simmonds, Anthony Stewart, Joel Ward et Trevor Daley.
Le cinéaste Charles Officer, Akim Aliu, Evander Kane, Anthony Duclair, Matt Dumba, Nazem Kadri, Wayne Simmonds, Anthony Stewart, Joel Ward et Trevor Daley.

Un mouvement pour s'attaquer au racisme dans la culture du hockey

Un mouvement visant à «changer en profondeur la culture du hockey» en «s’attaquant au problème du racisme» a officiellement vu le jour, lundi.

Anthony Duclair fait partie des fondateurs du mouvement nommé The Hockey Diversity Alliance (HDA).

L’attaquant des Sénateurs d’Ottawa se trouvait aux côtés de huit hockeyeurs professionnels - six actifs et deux retraités - de couleur, dans une vidéo qui a été diffusée sur Youtube.

Dans une conversation de presque 40 minutes, chacun a eu l’occasion de livrer sa vision des choses.

«Comme à peu près tous les membres de ce groupe, quand j’étais jeune, j’étais presque toujours le seul Noir de mon équipe. J’étais souvent le seul Noir de toute ma ligue», a expliqué Duclair.

«Parfois, ça peut être difficile. Comme vous tous, j’ai entendu les épithètes racistes. Comme vous tous, pour atteindre la LNH, j’ai été obligé de me faire une carapace. Et je trouve ça dommage que des enfants abandonnent le hockey, chaque année, parce qu’ils ne sont pas capables d’endurer ça. Souvent, les enfants ne savent pas à qui s’adresser quand ils vivent des situations difficiles. Ils ne sont pas nécessairement à l’aise de parler à leurs parents. Ils ne veulent pas vraiment en discuter avec leurs coéquipiers blancs. Dans certains cas, ils ne peuvent pas comprendre.»

Anthony Duclair fait partie des fondateurs du mouvement nommé The Hockey Diversity Alliance (HDA).

Duclair s’est permis d’ajouter un commentaire, à l’endroit des adultes qui ne comprennent pas pourquoi les hockeyeurs de couleur ressentent le besoin de s’unir.

«Si vous avez un problème avec notre démarche, vous faites partie du problème.»

La HDA pourrait éventuellement s’associer à la LNH, mais elle souhaite avant tout conserver son indépendance.

«Nous avons l’impression que plusieurs enjeux importants ont été balayés sous le tapis au fil des ans», dit l’attaquant-vedette des Sharks de San Jose, Evander Kane.

Ce dernier a été particulièrement actif, dans les réseaux sociaux, au cours des dernières semaines.

Lundi encore, dans la vidéo, il a déclaré que les hockeyeurs de couleur sont «presque toujours sous-évalués et négligés». Il est d’avis que les problèmes liés au racisme s’étendent jusqu’aux médias. Ces derniers auraient tendance à se montrer beaucoup plus cléments envers les joueurs blancs qui commettent des faux-pas à l’extérieur de la patinoire.

«Je regarde les autres ligues majeures nord-américaines, comme la NBA et la NFL. Je constate qu’ils ont des joueurs issus de cultures différentes. Et ces ligues génèrent pas mal plus de revenus que la nôtre. Le hockey est le plus beau sport. C’est aussi le sport le plus difficile. Les hockeyeurs devraient, par conséquent, être les athlètes les mieux payés au monde. Ce n’est pas le cas. Et le manque de diversité fait partie du problème», estime-t-il.

La HDA existe, mais on ne sait pas trop comment elle s’y prendra, à compter de maintenant, pour accomplir sa mission.

«Certains regroupements existent depuis 30 ou 40 ans et ne savent toujours pas comment s’y prendre pour accomplir cette mission. Nous discutons de façon sérieuse depuis deux semaines. Nous allons finir par y arriver», dit Kane.