Malgré une défaite de 3-1 aux mains des Flames samedi, les Sénateurs ont cumulés une fiche de ,500 durant le mois de novembre.

Un mois de novembre « pas pire » pour les Sénateurs

Les Sénateurs d’Ottawa ont terminé leur mois de novembre en encaissant un quatrième revers de suite, 3-1 aux mains des Flames de Calgary samedi soir.

Ça leur a donné une fiche de ,500 pour le mois des moustachus, 8-8-0, ce qui est une nette amélioration sur octobre, le premier mois de la saison où ils avaient eu un dossier de 3-7-1.

Auteur du seul but des siens samedi pour faire 1-1 en milieu de troisième tiers, le centre gatinois Jean-Gabriel Pageau a eu son gros mot à dire dans les succès modérés de son club en reconstruction, tournant la page du calendrier après avoir enregistré 11 des 14 buts à sa fiche cette saison. C’est à deux seulement du record d’équipe détenu par Daniel Alfredsson, et ça lui a valu d’être incorporé par la Ligue nationale de hockey sur son scrutin pour déterminer les capitaines en vue du prochain match des étoiles du 25 janvier à St. Louis, tout comme ses jeunes coéquipiers Thomas Chabot et Brady Tkachuk.

« Ce n’était pas un mois commun. J’ai juste tenté de jouer à l’intérieur de notre plan de match, garder les choses simples et lancer la rondelle. Présentement, ça rentre. Peut-être que lors des 15 prochains matches, je vais avoir de la misère à en compter un autre. Mais pour l’instant, je continue à prendre des lancers et c’est bon pour la confiance quand ça rentre », a raconté Pageau dans le vestiaire des perdants après le match, tel que retransmis par TSN1200.

« On a bien rebondi de notre match de (vendredi, revers de 7-2 au Minnesota). C’était la nuit et le jour, nous sommes restés patients alors qu’on a commencé la troisième période dans la même situation, avec un déficit d’un but », a-t-il aussi mentionné.

Celui qui est deuxième dans la LNH avec son différentiel de plus-18 (derrière le plus-20 de Brad Marchand) n’est plus qu’à quatre buts de son sommet en carrière de 19, réalisé lors de la campagne 2015-2016.

Cette explosion offensive combinée à son bon travail défensif sur une unité de désavantage numérique qui est 14e dans le circuit Bettman (82,5 % d’efficacité) arrive à un excellent moment pour lui, alors qu’il écoule la dernière année de son contrat lui rapportant 3,2 millions $ et qu’il pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain si le club ne lui consent pas une prolongation de pacte au cours des prochains mois. Jusqu’à maintenant, il ne semble pas y avoir eu de négociations avec son agent Craig Oster, de Newport Sports, mais une chose est certaine : ça va coûter cher aux Sénateurs, probablement autant que ce que ça a coûté aux Bruins pour s’entendre avec Charlie Coyle (31,5 M$ sur six ans).

Une autre chose qui est évidente au début de ce voyage dans l’Ouest canadien : le centre recrue Logan Brown n’est pas encore un joueur de la LNH à temps plein, l’entraîneur-chef D.J. Smith l’ayant relégué aux gradins à la faveur de Jean-Christophe Beaudin samedi soir. La veille au Minnesota, il avait récolté une passe (son 6e point en 12 matches), mais il avait présenté un différentiel de moins-2, abandonnant notamment son repli sur un des buts du Wild en troisième période. Il n’avait joué que 10:46 minutes lors de cette rencontre.

« C’est plus parce que c’était un deuxième match en deux soirs, a indiqué Smith lors de son point de presse d’avant-match. Je voulais faire jouer Beaudin, je ne veux pas qu’il reste assis trop longtemps. Il a connu une belle progression... Je n’étais pas certain comment (Artem) Anisimov se sentirait pour un back to back. Mon plan était de retrancher l’un d’entre eux. Je n’étais pas certain qui. Logan a eu un bon entraînement et il va être de retour pendant le voyage. »

Le gardien Marcus Hogberg a obtenu le départ samedi, en l’absence de Craig Anderson, et il a alloué deux buts sur 26 lancers. Il a dit s’être « bien senti, mais le deuxième but (d’Elias Lindholm) était un peu décevant, j’étais un peu trop creux dans mon filet et j’aurais dû faire l’arrêt », a-t-il dit.

Les Sénateurs (11-15-1) ont obtenu une journée de congé dimanche à Vancouver avant de se préparer à affronter les Canucks mardi et les Oilers d’Edmonton le lendemain. Ils termineront ce périple samedi en rendant visite aux Flyers de Philadelphie.