Mika Zibanejad a aidé les Sénateurs à l'emporter 5-4 en fusillade, contre les Blues de St-Louis, grâce à son but contre Jaroslav Halak.

Un match dangereux pour les Sénateurs?

La pire équipe de toute la Ligue nationale de hockey est en ville. Après avoir récolté trois points sur quatre sur la route, contre des superpuissances comme les Penguins de Pittsburgh et les Blues de Saint-Louis, les Sénateurs d'Ottawa redoutent les Sabres de Buffalo.
«Il ne faut pas les prendre à la légère. Même s'ils n'ont pas quitté le dernier rang, ils ont mieux joué dernièrement. Nous ne sommes pas en position de prendre les autres équipes à la légère. Nous avons échappé trop de points au classement dernièrement pour nous permettre de prendre quiconque à la légère», croit Jason Spezza.
«Dans le passé, nous avons commis l'erreur de prendre certaines équipes à la légère. Il faudrait que ça cesse», indique pour sa part Marc Méthot.
Les victoires contre les Penguins et les Blues ont permis aux Sénateurs de reprendre confiance.
En même temps, les joueurs ne peuvent pas oublier qu'ils ont alloué 98 tirs au but dans ces deux rencontres. Ils ont été dominés au chapitre des lancers dans leurs neuf dernières parties.
«Je me fiche un peu du nombre de lancers alloués. Ce sont les chances de marquer de qualité qui sont à éviter. Arrêter 45, 50 rondelles par match, ce n'est pas difficile... à condition que ces tirs proviennent de l'extérieur de l'enclave. Personnellement, je suis prêt à stopper plein de lancers, tant qu'ils proviennent de loin et que mes coéquipiers limitent le nombre de retours», indique Craig Anderson. Ce dernier reprendra sa place entre les poteaux.
Il n'y aura pas d'autres changements chez les Sénateurs. Joe Corvo et Matt Kassian seront laissés de côté.
L'entraîneur-chef Paul MacLean a profité de sa conférence de presse d'avant-match pour annoncer que Mark Stone avait été renvoyé à Binghamton. L'ailier droit originaire de Winnipeg a inscrit deux points en sept matches au début du mois de janvier mais il a raté les huit dernières parties parce qu'il soignait une blessure.
Le match en quelques lignes
- Il s'agira du quatrième et dernier match entre les Sénateurs et les Sabres en 2013-14. Les Sénateurs ont l'avantage avec une fiche de 2-0-1. Dans les trois parties, un seul but a fait la différence.
- Statistique intéressante du jour. Depuis le début de la saison, les Sénateurs présentent une fiche de 9-0-3 dans les matches où Spezza a inscrit deux points ou plus. Leur fiche est de 16-21-8 dans les autres parties.
- Combien d'équipes pourront se targuer d'avoir balayé les Blues de Saint-Louis en 2013-14? Les Sénateurs feront partie du groupe. En fait, depuis 1992, les Sénateurs ont battu les Blues deux fois dans la même saison à deux occasions. Ils l'ont également fait en 1995-96.
- Puisqu'ils ont affronté les Penguins, hier soir, les Sabres ont annulé leur séance de patinage prévue ce matin à Ottawa. Dans ses 12 dernières parties dans la capitale canadienne, Ryan Miller a conservé une fiche de 7-4-1 et une moyenne de buts alloués de 1,87.
- S'il joue ce soir, Matt D'Agostini atteindra le plateau des 300 matches en carrière dans la LNH. L'ancien du Canadien de Montréal a raté six parties en janvier parce qu'il était blessé.