Erik Karlsson

Un long voyage qui finit bien

DALLAS - Erik Karlsson a trouvé «bizarre» d’affronter son ancien partenaire à la ligne bleue, Marc Méthot, lundi soir à Dallas, «mais on va devoir s’y faire».

Ce qui n’a pas été bizarre, ça a été de voir le rapide défenseur utiliser sa vitesse pour s’échapper une fois que Bobby Ryan a dégagé le devant de son filet alors que le gardien Craig Anderson s’était compromis sur une feinte de John Klingberg. Il a ensuite devancé Tyler Pitlick pour la rondelle avant de déjouer le gardien Kari Lehtonen entre les jambières et procurer un gain de 3-2 aux Sénateurs.

«J’étais un peu fatigué, le voyage a été long et on s’est promené pas mal. Parfois, à la fin de l’année comme ça, tu manques un peu d’énergie et tu dois te fier à ton expérience un peu, a dit le capitaine. Je trouve qu’on a assez bien joué pour gagner, même s’ils ont poussé à la fin pour égaler le pointage, ce qu’on n’a pas aimé. Ces choses-là vont arriver, mais on n’a pas abandonné avec l’aide de notre gardien qui a fait de gros arrêts... Quant à ma punition, ils (les arbitrres) appliquent les réglements et on doit leur obéir.»

«‘Karl’ a assez de vitesse pour s’échapper et il a trouvé le moyen de finir (‘finish’, en anglais) même s’il est Suédois», a blagué le gardien Craig Anderson, qui a effectué 31 arrêts devant son filet.

«On a joué de malchance sur le premier but, c’était un mauvais bond, et je voulais ensuite rester concentré pour qu’il n’en obtienne pas un deuxième... Nos unités spéciales ont été fantastiques lors de ce match et on a réussi à sortir notre capitaine du pétrin (quand il a écopé d’une punition pour conduite antisportive) en deuxième. Il a protesté un jeu où il y aurait facilement pu avoir un dégagement illégal», a ajouté Anderson.

«Nous avons eu la contribution d’un peu tout le monde, mais Erik et Craig ont été fantastiques tous les deux et quand ça arrive, on forme un bon club», analysait de son côté l’entraîneur-chef Guy Boucher, qui a indiqué que Tom Pyatt n’a pu affronter les Stars parce qu’il était affligé par un virus.

Content d’avoir Méthot

Jason Spezza a été heureux de voir son club faire l’acquisition de Marc Méthot, son ancien coéquipier à Ottawa, l’été dernier. « C’est dommage que sa blessure (au genou) l’ait ralenti, quand il joue, ça paraît, il stabilise bien les choses à l’arrière pour nous. Il a une bonne présence dans le vestiaire en plus. C’est un vétéran qui n’a pas peur des moments importants et il est intelligent en désavantage numérique. Il aide beaucoup nos jeunes défenseurs », a-t-il souligné. Celui-ci était aussi content de voir son ancien coéquipier Chris Kelly de retour dans la LNH (avec Anaheim), après avoir été « Capitaine Canada », comme il l’a appelé, aux Jeux olympiques de PyeongChang. Méthot, en passant, n’a finalement pas soupé avec Karlsson dimanche soir, celui-ci étant allé jouer au golf.

Claesson se souvient

C’est à Dallas l’an dernier que le défenseur Fredrik Claesson a compté son premier but en carrière dans la LNH, dans un gain de 5-2 le 8 mars 2017. « Je vais m’en souvenir longtemps. C’est encore mieux vu que j’ai la rondelle, elle avait été égarée l’été passé quand je l’ai envoyée (dans un cadre) à mes parents l’été dernier », a-t-il rappelé lundi. Partenaire assez régulier d’Erik Karlsson depuis que Johnny Oduya a été réclamé au ballottage par Philadelphie, Claesson a aussi déjà été le partenaire de John Klingberg avec l’équipe nationale junior de Suède. « Erik a les cheveux plus longs », a-t-il blagué lorsqu’il s’est fait demander la différence entre les deux. Klingberg domine les défenseurs de la LNH cette saison avec 55 points, alors que Karlsson en avait 47 avant le match de lundi.

Entre les lignes

L’entraîneur-chef Guy Boucher a laissé entendre que son seul blessé actuellement, le défenseur Chris Wideman, pourrait s’entraîner avec l’équipe avant longtemps, mais il doute qu’il joue un match d’ici la fin du calendrier régulier. « C’est notre personnel médical qui va décider, mais c’était tellement une blessure terrible que j’ai mes doutes », a-t-il laissé entendre. Wideman s’est déchiré le muscle ischiojambier en novembre dernier... Laissé de côté lors des deux derniers matches parce qu’il était légèrement amoché, l’attaquant Marian Gaborik a repris sa place dans l’alignement contre les Stars alors que c’est Tom Pyatt qui a tenu compagnie au défenseur Erik Burgdoerfer sur la galerie de presse, Pyatt ratant un premier match cette saison.