Logan Brown va jouer un 10e match dans la LNH samedi soir à Boston, et celui-ci aura la particularité d’être son premier à l’étranger.

Un gros test sur la route pour Logan Brown

Logan Brown va jouer un 10e match dans la LNH samedi soir à Boston, et celui-ci aura la particularité d’être son premier à l’étranger.

Le centre recrue a disputé quatre parties en 2017-2018 avant de retourner dans les rangs juniors, et deux autres la saison dernière alors qu’il a fait le saut chez les professionnels.

Toutes ces parties, ainsi que les trois depuis son récent rappel en raison des blessures à Colin White et Artem Anisimov, ont eu lieu au Centre Canadian Tire.

«J’ai finalement gagné assez de confiance des entraîneurs pour obtenir un match à l’étranger. C’est assez excitant. D’après ce qu’on m’a dit, il y a une bonne atmosphère à Boston, donc ça va être assez cool, un bon test», a souligné le centre de 21 ans.

Brown a récolté une passe en trois parties la semaine dernière, mais il s’est quand même assez bien débrouillé sur un trio offensif complété par Brady Tkachuk et Anthony Duclair. Contre les Sharks dimanche dernier, il s’est particulièrement illustré dans le cercle des mises au jeu, remportant les sept pour lesquelles il a été délégué.

«C’était bon de voir des résultats vu que j’ai travaillé beaucoup là-dessus. Je ne serai pas à 100 % chaque soir, mais c’est bon d’améliorer mes statistiques un peu. Je veux continuer à m’améliorer de ce côté, je sais que je dois être bon à ça (les mises au jeu) pour rester ici», a noté le premier choix des Sénateurs en 2016, qui a une moyenne de 50 % dans les cercles (13 en 26).

Comme D.J. Smith n’aura pas le dernier changement, Brown pourrait se retrouver à affronter l’excellent Patrice Bergeron à l’occasion samedi, ce qui ne sera pas de la tarte.

«Ça m’excite de jouer contre des bons joueurs, ce sont les matches pour lesquels je suis particulièrement motivé. C’est le fun d’affronter les meilleurs. J’ai hâte de voir ça samedi. Ma confiance est là, je suis de plus en plus à l’aise et patient à ce niveau-ci», dit le centre de 6’ 6’’.

«Dans notre processus d’apprentissage, il n’y a pas de meilleure leçon que de se mesurer aux meilleurs pour voir à quel point vous devez vous améliorer pour gagner des mises au jeu, a indiqué Smith. On ne voudra pas qu’il soit trop souvent en zone défensive (contre Bergeron) dans cette situation. Mais s’il l’est, il l’est. Au fil du temps, il va gagner de l’expérience avec des matches comme ça. Je vois ça comme une expérience d’apprentissage pour nos jeunes joueurs d’affronter la meilleure ligne de la LNH (Bergeron entre Brad Marchand et David Pastrnak).»