L'attaque des Sénateurs a enfin retrouvé le droit chemin face aux Oilers dimanche.

Un gain «monstrueux»

Les Sénateurs d'Ottawa ont trouvé le remède à leurs maux en offensive et son nom est Jonas Gustavsson.
Le gardien substitut des Oilers d'Edmonton, anciennement surnommé «le Monstre», a connu une soirée difficile pour permettre aux hommes de Guy Boucher de mettre un terme à une séquence noire de quatre revers consécutifs grâce à un gain de 5-3 devant 17 724 amateurs au Centre Canadian Tire.
Ottawa (21-14-4) l'a emporté même si Edmonton (21-14-7) a dominé 38-18 au niveau des lancers, le dernier des locaux étant celui de Kyle Turris dans un filet désert pour sceller l'issue de la rencontre.
Gustavsson a concédé quatre filets sur 17 tirs, la majorité passant entre ses jambières ou à travers son équipement.
Son vis-à-vis Mike Condon a connu ses difficultés lui aussi, mais il a réussi à frustrer le meilleur compteur de la LNH, Connor McDavid, à trois reprises en troisième période pour aider à préserver ce gain.
«Après nos derniers matches, les gars lui devaient quelques buts et c'était le retour du balancier... On a retrouvé notre hargne devant le filet et c'est ce qui a fait la différence entre ce résultat et celui de nos dernières parties», a commenté l'entraîneur-chef Guy Boucher après la rencontre, lui qui avait vu son club être blanchi 1-0 par Washington la veille.
Dormante au cours de la séquence de quatre défaites consécutives (0 en 14), l'attaque à cinq des Sénateurs s'est réveillée quand Mike Hoffman a procuré une avance de 2-0 aux locaux avec un tir sur réception sur une savante passe de Mark Stone.
Ce dernier avait déjà préparé le but de Zack Smith qui ouvrait le pointage, et c'est aussi lui qui a freiné l'hémorragie après trois buts consécutifs des Oilers en deuxième période, complétant la stratégie amorcée par Derick Brassard et Smith en entrée de zone.
«Dans notre séquence de défaites, on a joué de meilleurs matches que ça, c'est bizarre. On a réussi à s'en tirer en revenant fort après un mauvais début de deuxième période, puis on s'est fié à notre gardien en troisième», a noté Stone, qui égalait sa meilleure performance personnelle avec sa récolte de trois points (11e fois qu'il le faisait).
Patrick Maroon avait ramené les Oilers dans le match en comptant deux fois en 1:04 minute, à chaque fois avec des tirs qui sont passés entre les jambières de Mike Condon, quoique le second a dévié sur le patin de Cody Ceci.
Condon a paru encore bien plus mal sur le but de Leon Draisaitl qui a donné les devants à Edmonton, son tir de derrière la ligne des buts déviant sur le bloqueur du gardien des Sénateurs.
Stone a répliqué 34 secondes plus tard et Tom Pyatt a redonné les devants aux locaux avec moins de deux minutes à faire dans l'engagement quand son tir de l'enclave est passé entre les jambières de Gustavsson.
«J'ai donné un mauvais but à un moment pas trop opportun, mais les gars ont bien rebondi pour répliquer tout de suite et prendre les devants. En troisième, je voulais juste être solide et donner une chance de gagner aux gars et heureusement, c'est ce qui est arrivé», a dit Condon, qui a réalisé un arrêt spectaculaire avec le revers de son gant sur un tir de McDavid qui avait auparavant rebondi sur son bloqueur.
McDavid a quand même obtenu deux mentions d'assistance dans une cause perdante, lui qui totalise maintenant 48 points en 42 parties.
Les Sénateurs auront maintenant trois jours pour se préparer à la visite d'une autre super-vedette, Sidney Crosby, qui s'amènera au CCT jeudi avec ses Penguins de Pittsburgh.
Bobby Ryan: «C'est déjà réglé»
En matinée, Guy Boucher avait parlé d'un cas « complexe » pour expliquer l'absence de Bobby Ryan samedi contre les Capitals de Washington, et après le gain de 5-3 contre les Oilers d'Edmonton, le joueur a entonné le même refrain que son entraîneur.
« Ce n'était rien, j'ai eu un problème personnel qui s'est manifesté et comme le coach l'a bien dit, et je vais donc le suivre, ça s'est réglé dans notre maison et ça va rester dans la maison », a commenté Ryan.
« Je sais que ça n'aide pas votre travail et que ça va amener de la spéculation, mais il y a des choses qui doivent rester dans la chambre et c'en est une... C'est une situation différente du début de la saison, alors que nous étions deux (Cody Ceci et lui) à avoir raté une réunion. On va s'arrêter là, c'était le thème de la journée et je vais m'en tenir à ça. C'est très complexe, oui. Pourvu que nous sommes concernés, c'est déjà réglé il n'y a plus de problème. Le coach en a parlé, je savais que je devrais le faire aussi. Le livre est déjà clos là-dessus », a-t-il ajouté.
Auteur du but gagnant sur une des deux passes du défenseur Cody Ceci dans ce match, l'attaquant Tom Pyatt savourait son but gagnant, son cinquième cette saison (deux de moins que Ryan).
« On ne voulait vraiment pas perdre cinq matches de suite. On jouait bien pendant cette séquence même si on perdait. On a continué à pousser dans la même direction et à s'améliorer, les gars ont ajouté des éléments à leur jeu... Je n'avais aucune idée que j'avais compté, je pensais qu'il (le gardien Jonas Gustavsson) avait fait l'arrêt. J'ai compris quand j'ai entendu la sirène et que les gars se sont mis à célébrer », a indiqué Pyatt.