Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Filip Gustavsson a appris qu’il pourrait avoir un autre départ imprévu avec les Sénateurs d’Ottawa.
Filip Gustavsson a appris qu’il pourrait avoir un autre départ imprévu avec les Sénateurs d’Ottawa.

Un départ imprévu possible pour Gustavsson

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le jour où le Kraken de Seattle est officiellement devenu membre de la LNH en soumettant le dernier versement de ses frais d’expansion de 650 millions $, le hasard a fait que le gardien Filip Gustavsson a appris qu’il pourrait avoir un autre départ imprévu avec les Sénateurs d’Ottawa pouvant servir d’audition pour la 32e franchise de la LNH.

Remis de sa blessure à la cheville subie en se réchauffant hors-glace samedi dernier à Vancouver, Anton Forsberg a dû s’absenter de l’entraînement de vendredi non pas parce qu’il s’est fait mal à nouveau, mais parce que son jeune fils faisait de la fièvre.

«C’est par mesure de précautions, donc évidemment il ne pouvait pas venir à l’aréna, a indiqué l’entraîneur-chef D.J. Smith. Il en va de même pour (l’attaquant) Alex Formenton, qui ne sentait pas bien. On ne peut pas prendre de chance et il y a des protocoles à suivre, on va voir (les résultats de tests)... Personne n’a eu de test positif (à la COVID-19), on fait juste attention, on va voir qui est disponible et nous allons prendre les décisions concernant l’alignement (samedi) matin.»

Smith a ajouté que lors des six derniers matches de la saison 2021, son club avait déjà planifié donner des occasions de jouer à certains gars, dont Gustavsson, en l’absence du gardien numéro un Matt Murray, blessé à nouveau.

«On veut voir où on en est devant le filet, Gustavsson nous a donnés de bons départs et il en a eu d’autres dans les mineures, donc si Forsberg ne peut pas jouer, on va y aller avec ‘Gus’», a-t-il dit.

L’espoir de 22 ans acquis de Pittsburgh contre Derick Brassard il y a trois ans a disputé ses quatre premiers matches dans la LNH à la fin mars et le 1er avril contre Montréal, prenant le relais lorsqu’un autre gardien recrue, Joey Daccord, s’est blessé à un genou. Il a remporté deux de ses trois départs, sa seule défaite étant contre le Canadien. Il a affiché d’excellentes statistiques -- moyenne de 1,81, taux d’efficacité de ,946 -- par surcroît.

«Avec Belleville, j’ai travaillé avec ‘Petey’ (l’entraîneur des gardiens Justin Peters) à faire les choses constamment de la même manière et je pense que ma confiance est au même niveau qu’elle était la dernière fois que j’ai été ‘en haut’, a indiqué Gustavsson en visioconférence vendredi. Après une ou deux pratiques (avec le club de la LNH), le synchronisme revient alors qu’il y a plus de passe de palette à palette (que dans la Ligue américaine).»

Concernant le repêchage d’expansion de l’été prochain, il y a beaucoup de spéculation à savoir si les Sénateurs vont exposer Murray, avec son salaire très élevé de 6,25 M $ pour encore trois autres saisons pour protéger plutôt un de leurs jeunes cerbères, Gustavsson ou Daccord.

«C’est une année de contrat pour moi, donc j’essaie de faire de mon mieux en tout temps, donner une chance à l’équipe de gagner et ensuite il y a une raison pourquoi j’ai un agent, c’est à lui de me trouver une équipe pour l’an prochain, donc je dois juste faire de mon mieux chaque fois que j’ai la chance de jouer», a dit le gardien suédois à ce sujet, en réponse à une question du Droit.

Le repêchage d’expansion aura lieu le 21 juillet prochain et les Sénateurs pourront y exposer Gustavsson même s’il n’a pas encore signé de contrat, à condition de lui avoir fait une offre qualificative. Daccord a déjà un contrat en poche, lui.

Pour ce qui est du match de samedi à Montréal, contre un Canadien que ses Sénateurs ont blanchi 4-0 il y a deux semaines pour amorcer une séquence de six gains en huit matches, D.J. Smith s’attend à affronter à une équipe «absolument désespérée» alors qu’elle cherche à s’assurer du quatrième et dernier rang donnant accès aux séries dans la division canadienne. Il ne pense pas qu’il y aura un surplus de confiance du côté de son club.

«J’aime mieux avoir à composer avec un surplus de confiance (‘swagger’, en anglais) qu’un manque de confiance comme c’était le cas en début de saison. J’ai trouvé que nous avons bien patiné (vendredi), nous étions aussi rapides qu’on l’a été toute l’année. Nos jeunes gars se sentent bien et ça peut arriver (trop de confiance). Montréal a besoin de ces points-là, donc c’est un autre match de séries pour nous», estime-t-il.

Norris: Caufield a «un Don»

Les Sénateurs devraient avoir l’occasion samedi de voir le premier choix du Canadien de 2019, Cole Caufield, pour la première fois depuis qu’il a fait le saut chez les pros, mais le centre Josh Norris le connaît déjà bien. 

«Nous sommes de bons amis, on a patiné ensemble quatre semaines l’été dernier, on a joué au golf ensemble. C’est un bon ‘kid’, un joueur très spécial. Il a beaucoup de talent, lors de nos séances de patinage estivales, on dirait que chaque tir qu’il prenait se retrouvait au fond du filet, il a définitivement un don et j’ai hâte de le voir (samedi)», a commenté Norris. 

Josh Norris aura la chance d'affronter son bon ami Cole Caufield samedi lors de l'affrontement contre le Canadien.

Ce dernier a révélé qu’il a été contacté par Hockey USA pour prendre part au prochain championnat mondial en Lettonie et si une décision finale n’a pas encore été prise de concert avec Pierre Dorion, le DG des Sénateurs, «c’est un tournoi auquel j’ai assisté souvent quand j’étais en Allemagne avec mon père et ce serait un honneur d’y prendre part», a-t-il dit, ajoutant que pour ce qui est de possibles réserves quant au cononavirus, «il y a des risques partout de nos jours».

Entre les lignes

  • En l’absence d’Alex Formenton, l’attaquant Vitaly Abramov a eu l’occasion de pratiquer aux côtés de Shane Pinto et Nick Paul sur le troisième trio, mais D.J. Smith a refusé de dire que l’ancien Olympique obtiendrait la promotion de l’escouade de réserve si Formenton ne peut jouer à Montréal samedi soir. «On a placé Abramov là à la dernière minute juste pour ne pas toucher aux autres trios. On va décider samedi matin qui jouera si Formenton n’est pas disponible», a-t-il indiqué.
Jacob Bernard-Docker
  • Smith a réitéré son intention de donner un ou deux autres matches d’ici la fin de la saison au défenseur recrue Jacob Bernard-Docker, qui n’en a joué qu’un seul depuis son arrivée du North Dakota. «Il continue à pratiquer et à s’améliorer. Pour Jacob, c’est un processus, on veut en faire un bon défenseur pour cette équipe pendant 10 ans et il n’y a rien qui presse», a dit Smith, ajoutant que le club n’a pas l’option de le céder au club-école de Belleville en fin de saison vu qu’il n’était pas sur leur liste d’éligibilité à la date butoir.