Rudolfs Balcers a fini son séjour à Belleville avec 8 buts et 24 points en 19 matches

Un cadeau du jour de l’An pour Balcers

Rudolfs Balcers a dû attendre plus longtemps que prévu pour endosser l’uniforme des Sénateurs pour une première fois cette saison.

Rappelé de Belleville le premier jour de l’an 2020 (mercredi, pour ceux qui perdent le fil des jours pendant le temps des Fêtes), l’attaquant letton a affronté les Panthers jeudi soir, prenant place aux côtés de Colin White et Tyler Ennis.

Balcers avait connu un excellent camp d’entraînement et il allait être de l’alignement partant pour le tout premier match de la campagne à Toronto au début d’octobre, mais une sérieuse blessure à un genou subie à l’avant-dernier match du calendrier pré-saison a contrecarré ce plan.

Quand il a été rétabli au milieu de novembre, il a été cédé aux petits Senators et il a immédiatement commencé à produire, amassant au moins un point à ses 15 premiers matches sans avoir l’appel attendu. Ce n’est que maintenant qu’il a été blanchi lors de trois de ses quatre dernières sorties à Belleville que le « grand club » lui a fait  signe, le rapatriant peu après avoir rétrogradé le centre Jean-Christophe Beaudin mercredi matin.

« Ça a pris un bout de temps, mais j’avais du plaisir à jouer là-bas. Après la blessure, ça m’a pris un peu de temps à retrouver le rythme, retrouver mes jambes. Mais je pense que je joue avec ardeur et je suis content d’être de retour maintenant... Je me suis concentré sur mon jeu et ce que j’avais à faire en espérant que ce jour viendrait », a souligné Balcers en matinée, lui qui a fini son séjour à Belleville avec 8 buts et 24 points en 19 matches.

Un des nombreux joueurs obtenus de San Jose dans l’échange d’Erik Karlsson en septembre 2018, Balcers est habitué maintenant d’avoir un tel cadeau du Nouvel An, lui qui avait aussi obtenu une promotion au début janvier l’an dernier. À son deuxième match dans la LNH, le 6 janvier contre les Hurricanes de la Caroline, il a compté son premier but en carrière, au Centre Canadian Tire.

Il avait terminé la campagne dans la LNH, amassant 14 points, dont 5 buts, en 36 parties.

Le jeune homme de 22 ans a laissé entendre cet automne quand il a recommencé à patiner qu’il avait été pas mal découragé quand il s’est fait mal à Vancouver, mais son moral n’est plus affecté maintenant.

« J’avais joué de bons matches et ça s’en venait bien pour moi, mais ça peut arriver à tout moment et il n’y a rien qu’on puisse y faire, a-t-il dit. Je me sens bien maintenant et je suis excité de revenir. »

« Il a fait du bon travail dans la Ligue américaine, amassant beaucoup de points. Maintenant, il doit prouver qu’il peut le faire “en haut”, être un joueur dangereux en attaque. En même temps, il va devoir faire les choses loin de la rondelle qui lui permettront de rester dans la ligue. Mais on pense qu’il est un bon espoir, on a hâte de voir ce qu’il peut faire... », a noté l’entraîneur-chef D.J. Smith.

Son retour en ville a fait un heureux de Colin White, qui a pu reprendre sa place à sa position naturelle de centre, après quelques semaines passées à l’aile droite.

« Il (Balcers) est un joueur très habile qui était en feu dans la LAH, il comptait beaucoup de buts et ça va être le fun de jouer avec lui. Je surveille les sommaires (à Belleville) et les mêmes noms reviennent souvent, dont le sien. C’est excitant de voir ça, surtout avec lui, qui était ici longtemps l’an dernier... C’est certain que je suis plus à l’aise au centre, j’ai joué là toute ma vie. C’est plus facile, il y a beaucoup moins de jeux à faire le long des bandes », a indiqué White.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Promotion pour Paul

Auteur de trois buts à ses deux sorties précédentes, l’attaquant Nick Paul a obtenu une promotion, passant du quatrième trio à l’aile gauche de Jean-Gabriel Pageau et Connor Brown, ce qui est la première unité chargée aussi d’affronter les meilleures lignes adverses.

« J’ai déjà joué avec eux cette saison et ça avait bien été, je sais comment ils jouent pour contrer les bons trios adverses », a-t-il dit.

D.J. Smith a laissé entendre qu’il avait muté Brady Tkachuk sur la ligne de Chris Tierney et Anthony Duclair « pour ne pas qu’il (Tkachuk) passe tout son temps à se défendre » contre le trio d’Aleksander Barkov avec Jonathan Huberdeau et Mike Hoffman.

Une amende pour Pageau

Le centre Jean-Gabriel Pageau a écopé d’une amende de 2500 $ pour avoir rudoyé Evgeny Malkin lundi soir dernier à Pittsburgh. Malkin verra quant à lui une somme  de 5000 $ être déduite de la paie pour un coup de bâton à la tête de Pageau, qui n’a pas aimé la décision du préfet de discipline de la LNH George Parros.

« Ce n’est jamais plaisant, une suspension ou une amende. Je suis passé par là l’an dernier et je ne suis pas content. Mais c’est la décision de la ligue et je dois vivre avec... », a dit Pageau mercredi, lui qui avait été suspendu un match en mars dernier pour un double-échec à l’endroit d’Ashton Sautner, des Canucks.

Entre les lignes

Le défenseur Nikita Zaitsev, blessé à une main, a patiné avec ses coéquipiers mercredi, mais il n’était pas de retour à l’entraînement jeudi et n’a donc pas affronté les Panthers. « Il était endolori et on ne veut pas prendre de risque avec lui », a indiqué D.J. Smith...

Parmi les autres blessés du club, Ron Hainsey (genou) sera absent pour au moins une autre semaine, tandis que le gardien Anders Nilsson (commotion cérébrale) a recommencé à recevoir des tirs et il devrait donc bientôt pouvoir s’entraîner avec ses coéquipiers, prochaine étape avant un retour au jeu...

Les Sénateurs auront été intéressés de voir Shane Pinto, d’Équipe USA, rudoyer Lassi Thomson, capitaine d’Équipe Finlande, après un gain de 1-0 de ces derniers en quart de finale du Championnat mondial junior. Thomson, le premier choix du club l’été dernier, se frottera maintenant à Équipe Canada et Jacob Bernard-Docker, le défenseur choisi au premier tour en 2018, en demi-finale samedi.