Un but de Bobby Ryan contre son ancien club a créé l’égalité 1-1 au milieu du troisième tiers.

Un bébé Duchene et un gain des Sénateurs

ANAHEIM — Il n’y a pas que le hockey dans la vie, a déjà dit ce grand sage de Ripon qu’est Stéphane Richer.

Alors que les résultats des matches des Sénateurs d’Ottawa ont de moins en moins d’importance, commençons donc avec une bonne nouvelle, l’arrivée en ce bas monde de Beau David Newell Duchene. Le fils de Matt Duchene et de son épouse Ashley est né à 16 h 58 mercredi soir, pesant 7 livres et 13 onces.

«Maman et bébé sont heureux et en santé. Dieu est bon», a écrit Duchene sur ses comptes Twitter et Instagram, où il a affiché trois photos du poupon qui l’a retenu à Ottawa pendant que ses coéquipiers ont pris le chemin de la Californie.

Matt Duchene et son nouveau-né, Beau David Newell Duchene

Sans lui et sans Craig Anderson et Thomas Chabot, leur gardien et défenseur numéros un, les chances des Sénateurs de mettre fin à une série de huit revers consécutifs ne semblaient pas trop bonnes, mais ils ont trouvé un moyen de prolonger plutôt la misère des Ducks d’Anaheim en remportant un gain de 2-1 en prolongation devant une salle comble de 17 174 amateurs au Honda Center.

Colin White a complété une descente à deux contre un avec Mark Stone pour infliger une neuvième défaite de suite à ces derniers, eux qui n’ont compté que 12 buts lors de cette séquence noire.

«On voulait prendre un nouveau départ lors de ce voyage en Californie. C’est une bonne sensation d’avoir trouvé un moyen de gagner à la fin», a dit White, qui s’était fait couper les cheveux la veille pour marquer ce début de périple.

Un but de Bobby Ryan contre son ancien club a créé l’égalité 1-1 au milieu du troisième tiers, celui-ci sautant sur le retour de lancer du défenseur Dylan DeMelo qui s’était porté en attaque pour déjouer le gardien John Gibson, parfait jusque là. Il amassait ainsi au moins un point dans un cinquième match de suite, lui qui a trois buts et huit points en 11 matches contre le club qui l’a repêché au deuxième rang en 2005, et l’a échangé aux Sénateurs en 2013.

«J’ai entendu des huées après avoir compté et ça veut dire que j’ai fait quelque chose de bien pour mon club... On a laissé filer plusieurs matches récemment en troisième période et cette fois, on s’est battu pour amemer ça en prolongation. C’est une bonne soirée alors qu’on avait reçu un texto de groupe alors qu’on était en direction de l’aréna que ‘Duchy’ (Duchene) était devenu papa», a souligné Ryan.

Drôle de hasard, c’est le joueur principal contre qui il a été échangé, Jacob Silfverberg, qui a réussi l’unique filet du premier tiers, et des 40 premières minutes en fait, quand il a pris un tir sur réception de la passe arrière de Brandon Montour pour surprendre le gardien des Sénateurs Anders Nilsson. Ce dernier a semblé lent à réagir à l’origine, mais les reprises ont ensuite montré que la rondelle a changé de direction en déviant sur le bâton du défenseur Ben Harpur.

Nilsson a été solide pendant le reste du match avec 32 arrêts, son plus important survenant à 1:07 de la fin du troisième tiers aux dépens d’Ondrej Case. Le cerbère suédois a mis fin à une séquence personnelle de 11 défaites de suite (0-10-1), dont deux avec les Sénateurs.

«C’est une grosse victoire pour l’équipe ainsi que pour moi personnellement. C’était un match amusant à jouer, presque comme un match de séries, très serré», a noté Nilsson, acquis des Canucks de Vancouver la semaine dernière.

Il reste à voir si Matt Duchene traversera maintenant l’Amérique pour venir rejoindre ses coéquipiers en Californie, possiblement pour le match de samedi à San Jose, maintenant qu’il a assisté comme il se devait de le faire à l’accouchement de son épouse. Il serait probablement difficile pour lui de s’amener à Los Angeles à temps pour la partie de jeudi soir contre les Kings.