Matt Duchene a raté le voyage des Sénateurs en Californie. Mais il avait une bonne excuse. Il a profité de ces quelques jours de congé passés avec sa famille.

Un «Beau» congé pour Duchene

Le congé de paternité de Matt Duchene est terminé.

Rares sont les athlètes professionnels qui ont été obligés de rater trois parties pour être présent lors de la naissance de leur premier enfant, mais avec les Sénateurs qui étaient en voyage sur la côte du Pacifique la semaine dernière, c’est ce qui s’est passé pour l’arrivée en ce bas monde de Beau Duchene mercredi dernier.

La cigogne est passée quelques heures avant que les Sénateurs disputent leur premier match du périple, un gain de 2-1 en prolongation à Anaheim qui a été dédié au petit Duchene, un geste grandement apprécié par le nouveau papa.

« C’est beaucoup d’émotions et de joie, c’est une sensation différente de n’importe quoi que vous avez ressenti dans votre vie, a relaté Duchene à son retour au boulot lundi. C’était pas mal cool d’entendre les gars à TSN et Hockey Night in Canada parler de lui à la télévision. C’est un sentiment de fierté, il n’est qu’un petit bébé, mais c’est la chose la plus importante au monde que vous avez réalisée. »

Matt Duchene et son fils Beau

Concernant la rondelle du but gagnant de Colin White avec le nom de son fils écrit sur le ruban gommé affichée sur les réseaux sociaux, il a ajouté : « C’était tellement cool. Mon épouse (Ashley) et moi étions presque en larmes. Évidemment, c’est un couteau à deux tranchants. Les gars sont sur la route et tu vis quelque chose qui est gros pour toi, mais il y a une petite partie de toi qui aurais souhaité faire les deux. Qu’ils aient obtenu cette grosse victoire à Anaheim, avec cette rondelle avec son nom dessus... Je dois essayer de la trouver. »

Duchene n’aurait pu espérer sauter dans un avion pour être là dès le lendemain pour le match à Los Angeles, et il a indiqué qu’il aurait été compliqué pour lui d’aller rejoindre l’équipe à San Jose pour son match de samedi.

« J’étais tellement fatigué par après que je m’inquiétais d’être malade ou de me blesser après ces montagnes russes d’émotions sans aucun sommeil. Si ça avait été plus près, j’aurais certes été là. Mais sur un vol commercial, ça m’aurait pris une journée pour me rendre et physiquement, je n’aurais pas vraiment été en bonne forme... Pour la première fois dans ma vie, le hockey passait au deuxième rang, j’espère que ça ne donne pas la mauvaise impression », a expliqué Duchene.

Dans le contexte où il est en négociations pour une prolongation de contrat, l’organisation des Sénateurs pouvait difficilement l’obliger à traverser le continent pour jouer le match contre les Sharks. Difficile de dire si ça a été un facteur. Mais Duchene apprécie l’appui des dirigeants de l’équipe.

« On savait que mon épouse serait provoquée le 8 parce que le bébé commençait à être trop gros (7 livres, 13 onces à la naissance) et que ça aurait été difficile pour elle s’il se rendait à terme. J’en ai parlé à Pierre (Dorion) et Peter (McLeod, l’assistant DG), ils ont été excellents. Ils m’ont dit que c’est la première fois de ma vie que je vis ça et que la plus grosse chose à arriver dans ta vie, et donc de prendre le temps qu’il faut avec ta femme et ta famille. J’apprécie vraiment ça. J’ai attendu au troisième jour pour décider concernant le match à San Jose, et j’étais tellement épuisé, ça aurait été difficile avec le décalage. Les gars faisaient bien, il valait mieux rester à l’écart et me préparer pour les prochains matches », a-t-il confié, lui qui a patiné avec les blessés en fin de semaine.

À son retour contre son ancien club, l’Avalanche, mercredi, l’entraîneur-chef Guy Boucher s’attend à « de l’énergie, beaucoup d’énergie (de sa part). Il n’était pas là (en Californie), il est reposé. C’est excitant ce qu’il a vécu, c’est tout positif. Je pense qu’il va définitivement vouloir amener de l’enthousiasme à notre groupe et de l’énergie que probablement d’autres n’auront pas, ce qui est normal. C’est dur de revenir après une semaine comme ça. De mon côté, j’espère pouvoir l’utiliser beaucoup pour pouvoir en enlever (du temps de glace) à d’autres gars, pour qu’ils puissent “performer” à leur meilleur. »

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Mandolese à l’honneur

Repêché en 6e ronde par les Sénateurs l’été dernier, le gardien Kevin Mandolese a été nommé le joueur par excellence de la dernière semaine dans la LHJMQ lundi. Le gardien des Screaming Eagles du Cap-Breton a gagné ses deux matches du week-end, 3-0 contre Halifax et 4-1 contre Shawinigan, en repoussant 57 lancers sur 58 (37 par les Mooseheads).

Cette saison, le gardien montréalais a une fiche de 17-8-1-2, une moyenne de buts alloués de 2,79 et un taux d’efficacité de ,897 %. Ses 17 victoires sont un nouveau sommet en carrière pour le gardien de 18 ans.

Boucher louange Wolanin

Comme il l’avait fait dans Le Droit de lundi, Guy Boucher avait de bons mots encore une fois pour le défenseur Christian Wolanin, assurant que le retour probable de Thomas Chabot mercredi ne lui vaudra pas automatiquement un retour à Belleville.

« Il montre tellement de bonnes choses. Je vais être honnête, peu m’importe qui sera disponible, je peux vous dire tout de suite qu’il va jouer mercredi. Il ne le sait pas encore, donc ne lui dites pas, a blagué Boucher. Il a assez bien joué des deux côtés de la glace... Il reste à voir s’il peut continuer à le faire. »

Entre les lignes

Les défenseurs Ben Harpur (épaule) et Justin Falk (commotion) ont tous deux patiné également lundi et pourraient revenir bientôt, a indiqué Boucher, qui n’était pas sur la glace pour l’entraînement où on comptait neuf arrières sur la glace...

Matt Duchene a repris sa place entre Ryan Dzingel et Bobby Ryan, pour qui Boucher avait aussi de bons mots, estimant qu’il est le meilleur joueur des siens pour faire des entrées de zone en avantage numérique...

Colin White (épaule) se retrouve donc seul à l’infirmerie présentement. « On pourrait bientôt avoir notre alignement complet pour la première fois de l’année, mais je ne veux pas m’exciter parce que chaque fois qu’on s’en est approché, il y a eu d’autres blessures », a dit Boucher.