Le centre numéro un des Sénateurs, Matt Duchene totalise 22 points en 14 parties depuis le scandale du Ubergate.

Un aperçu de la vie sans Duchene ?

S’ils ne parviennent pas à s’entendre avec son agent Pat Brisson d’ici à la date limite des transactions du 26 février prochain, il y a fort à parier que les Sénateurs vont échanger Matt Duchene.

Au cours des prochains jours, ils pourraient avoir un avant-goût de ce que serait la vie sans le centre acquis à gros prix de l’Avalanche du Colorado il y a 13 mois, leur meilleur compteur cette saison devra vraisemblablement s’absenter pour soigner une blessure à l’aine subie lors du match de jeudi soir contre le Canadien.

Duchene venait de sortir du banc des punitions quand il s’est engagé dans une course pour battre un dégagement illégal avec les défenseurs Jordie Benn et Mike Reilly. Rendu à la ligne bleue adverse, il a cessé de patiner cependant et il a eu besoin de l’aide d’un juge de lignes pour se rendre au banc, se saisissant l’arrière d’une jambe.

L’entraîneur-chef Guy Boucher a dit jeudi soir qu’il faudrait attendre quelques jours pour en savoir plus long sur la durée de l’absence ce celui qu’il avait identifié en matinée ce jour-là comme «un des piliers» de l’équipe, avec Mark Stone. «Le genre de leaders qui tirent les autres, les plus importants», avait-il dit, citant de grands joueurs tels Wayne Gretzky et Michael Jordan.

Comme son club avait congé d’entraînement vendredi, Boucher n’a pas fait de mise à jour concernant son état de santé ou celui de l’attaquant Bobby Ryan, qui a quitté en fin de première période après une collision avec l’attaquant Brett Kulak.

Duchene, faut-il le rappeler, a explosé en offensive depuis le scandale du Ubergate, avec 22 points (dont 8 buts) en 14 parties depuis la mise en ligne du fameux vidéo où il mentionnait qu’il n’écoutait plus l’entraîneur-adjoint Martin Raymond, responsable de l’unité de désavantage numérique.

«Je l’ai dit tout de suite après l’échange, ça ne m’a pas pris un an: je suis à l’aise ici. Je veux aider cette équipe à gagner. C’est tellement loin derrière moi cette transaction que je n’y pense plus. Je ne sais pas ce qui va se passer pour l’avenir. Je n’ai rien entendu vraiment. Ce serait une bonne situation pour moi si ça fonctionne. Je l’ai toujours dit, rien n’a changé», avait mentionné Duchene jeudi matin lors d’un point de presse où son passé et son avenir avec l’équipe avait été évoqué.

«Quand il manque des gars comme ça (Duchene et Ryan) qui génèrent beaucoup de chances de compter, d’autres gars sont appelés à jouer des minutes de plus et c’est difficile parfois», a souligné Stone après le revers de 5-2 contre le Canadien jeudi.

Sans faire trop de bruit, Ryan est efficace cette saison avec une récolte de 6 buts et 12 passes pour 18 points, ce qui en fait le septième meilleur compteur de son équipe. Blessé aux mains plus souvent qu’à son tour au cours des dernières saisons, il avait réussi à rester en santé pour les 29 premiers matches de son équipe.

Les Sénateurs ont annoncé un seul rappel de Belleville vendredi, celui de l’attaquant Nick Paul, qui avait récolté une passe en six parties lors de son dernier séjour à Ottawa, au début novembre.

Guy Boucher pourrait toujours employer un alignement à sept défenseurs samedi contre les Penguins de Pittsburgh, en présumant que le défenseur Maxime Lajoie sera prêt à revenir au jeu après une absence de trois matches pour soigner un poignet endolori. Il est probablement acquis que le 13e attaquant, Max McCormick, aura l’occasion de revêtir son uniforme pour seulement la deuxième fois lors des 12 derniers matches. Le fougueux ailier gauche a un but à sa fiche en 11 matches cette saison.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Masque montréalais

Ça n’a pas trop paru, mais le gardien Craig Anderson a récemment reçu une nouvelle version de son masque rendant hommage à l’ancien entraîneur et d.g. Bryan Murray. «Le premier ne me faisait pas bien, j’en ai donc commandé un autre», a-t-il confié au Droit. Depuis quelques années, Anderson fait appel à une artiste montréalaise, Sylvie Marsolais (sylabrush.com est son site internet), pour la peinture de ses masques. «J’en avais un qui était en Idaho auparavant, mais il a cessé de travailler à un moment donné. Notre préposé à l’équipement (John Forget) connaissait Sylvie et elle est excellente. En plus, c’est beaucoup plus facile de ne pas avoir à faire passer une commande par les douanes», a ajouté Anderson.

Finie la grille pour Smith

L’attaquant Zack Smith a remisé la grille qu’il portait depuis qu’il est revenu au jeu le 15 novembre dernier au cours de la dernière semaine, obtenant le feu vert des médecins de l’équipe pour porter plutôt une demi-visière afin de continuer à protéger l’os de la joue qu’il s’est fracturé au Colorado le 26 octobre. Smith est un des rares joueurs de la LNH qui pouvait encore jouer sans aucune visière sur son casque, et il garde la porte ouverte à un retour à son look habituel. «C’est certain que ma mère et mon épouse seraient plus heureuses si je gardais la visière, donc c’est une considération. C’est plus facile de passer de la saprée grille à une visière que de passer de rien à une visière, c’est certain», a-t-il mentionné cette semaine.

Entre les lignes

Blessé à une hanche en début de saison, le gardien suédois Marcus Hogberg est revenu au jeu la semaine dernière et après un premier match avec Brampton dans la ligue East Coast, il a gagné son premier match avec les Senators de Belleville en fin de semaine dernière contre Utica. L’entraîneur des petits Senators Troy Mann a laissé entendre vendredi que son plan est de lui donner les départs vendredi soir contre Laval et dimanche à Toronto, alors que Filip Gustavsson devrait jouer samedi contre Providence.

Acquis des Penguins cette semaine dans un échange des mineures, l’ancien choix des Sénateurs Tobias Lindberg ne participera pas à ce trois en trois de Belleville ce week-end en raison d’une blessure. Le défenseur Stefan Elliott a fait ses débuts avec eux, pour sa part.