L’entraîneur-chef du club-école des Sénateurs, Troy Mann, doit jongler avec un alignement irrégulier depuis le début de la saison à Belleville.

Troy Mann et les Senators s'adaptent aux rappels

Jour après jour, Troy Mann a un casse-tête sur les bras avec les Senators de Belleville.

L’entraîneur-chef du club-école des Sénateurs ne se plaint pas cependant, même si son club avait déjà effectué 50 transactions en date de samedi dernier, ce qui coïncidait avec le 50e jour de la saison régulière dans la Ligue américaine de hockey.

En plus d’avoir vu plusieurs des espoirs de l’organisation être rappelés, certains pour quelques matches seulement et d’autres pour de bon (Nick Paul, Filip Chlapik et probablement Logan Brown), Mann a dû composer avec des blessures sérieuses à des vétérans défenseurs, comme Andreas Englund et Hubert Labrie, l’ancien Olympique qui se remet d’une commotion cérébrale.

Après le match des siens mercredi à domicile contre le Rocket de Laval, il devrait récupérer ces deux vétérans de la LAH pour le voyage du week-end à Binghamton et Hershey. Ça ne sera pas de refus.

« C’est tout un puzzle d’arriver avec un alignement à chaque match, mais on y arrive, a confié Mann en entrevue téléphonique avec Le Droit mardi. Le point positif est que le développement de nos jeunes joueurs se déroule bien. Des gars comme [Alex] Formenton, [Josh] Norris et [Vitaly] Abramov vont très bien, alors que Drake Batherson continue à faire ce qu’il faut en attaque. C’est positif, je pense que nous sommes en avance par rapport à l’an passé. On a gagné plus de matches, et je pense qu’on pourra être en mesure d’avoir une bonne poussée en deuxième moitié de saison, comme l’an dernier. »

Batherson est le meilleur compteur du club avec ses sept buts et 14 passes pour 21 points, suivi d’Abramov (7-7-14), de Norris (6-7-13) et de Formenton (6-5-11). Le club a un dossier de 10-8-1 bon pour seulement le septième rang de sa division, mais à quatre points seulement du Rocket, qui est troisième.

Cédé à Belleville pour retrouver la forme après s’être blessé à un genou à la fin du camp d’entraînement, l’attaquant letton Rudolfs Balcers va aussi très bien (quatre buts, sept points en cinq matches). « Il va certainement avoir sa chance [de remonter à Ottawa] d’ici quelques semaines », a laissé entendre Mann, qui note que les joueurs qui sont redescendus d’Ottawa, comme Abramov, Jonathan Davidsson et le défenseur Christian Jaros, n’ont pas eu le moral trop affecté.

Les Senators comptent des buts (60 en 19 parties), mais ils en allouent encore plus (68) alors que leur brigade défensive a été amochée. « Samedi dernier, on n’avait pas un seul joueur avec un contrat LNH/LAH dans l’alignement. On avait trois gars rappelés de la ligue East Coast, deux gars avec des contrats de la LAH et un joueur à l’essai. On a quand même réussi à gagner [à Lehigh Valley] », relate Mann, qui a vu son meilleur arrière pour relancer l’attaque, Maxime Lajoie, être rappelé la semaine dernière.

Celui-ci se dit agréablement surpris par le jeu de la recrue Jonathan Aspirot, ancien des Wildcats de Moncton qui s’est mérité un contrat de la LAH au camp d’entraînement, alors qu’il aurait pu retourner dans la LHJMQ à 20 ans. « Il est une bonne surprise, il a un bon coup de patin et il est très low maintenance. Il a un bon potentiel », estime Mann.

Derrière cette brigade rapiécée, l’entraîneur pensait que les gardiens Marcus Högberg et Filip Gustavsson tiendraient le fort, mais ils représentent la déception de ce début de saison, avec des statistiques pas très reluisantes (6-6-0, moyenne de 3,21 et taux d’efficacité de ,892 pour Högberg, 4-2-0, 3,87 et ,881 pour Gustavsson).

« Au début octobre, je pensais que nos gardiens seraient une de nos forces, mais ce n’est pas ce qui est arrivé jusqu’à maintenant. Högberg a commencé à mieux jouer récemment, même s’il alloue encore des mauvais buts. Au moins, il fait les gros arrêts au bon moment. Et Gus [Gustavsson] vient de connaître son meilleur match samedi dernier. J’espère que ça va être le début d’une meilleure passe pour lui », a dit Mann, qui enverra Högberg dans la mêlée mercredi contre le Rocket.

+

EN BREF

Pinto va bien

Choix de deuxième ronde au repêchage de l’été dernier, le centre Shane Pinto connaît une excellente première saison dans les rangs universitaires américains avec quatre buts et quatre passes en 13 parties avec l’université de North Dakota.

Il a réussi un doublé vendredi dernier dans un gain de 4-2 contre St. Cloud State, remportant 10 de ses 12 mises au jeu pour être nommé la première étoile du match.

Le lendemain, le premier choix des Sénateurs au repêchage de 2018, le défenseur Jacob Bernard-Docker, a été nommé la deuxième étoile alors qu’il a réussi le but égalisateur d’un gain de 2-1 contre le même club.

Aspirant à un poste avec Équipe Canada junior en décembre, Bernard-Docker a deux buts et 10 points pour les Fighting Hawks, qui sont classés au troisième rang dans la NCAA (fiche de 10-2-1).

Ça va un peu moins bien pour le défenseur Jonny Tychonick, laissé de côté pour cinq matches. Le choix de deuxième ronde en 2018 a quand même trois buts et cinq points à sa fiche, en huit parties.

***

Entre les lignes

Le défenseur Lassi Thomson, premier choix au repêchage de juin dernier à Vancouver, a compté un but en trois parties avec son club finlandais de Ilves, revenant au jeu le 20 novembre après une absence de sept parties pour cause de blessure...

Le gardien Kevin Mandolese, espoir qui évolue avec les Screaming Eagles du Cap-Breton dans la LHJMQ, a raté les huit derniers matches des siens, blessé lui aussi. Il avait une bonne fiche de 7-2-0 avec une moyenne de 2,84 et un taux d’efficacité de ,905, chiffres similaires à Mads Sogaard, le choix de deuxième ronde de l’été dernier, dans la LHOuest avec Medicine Hat (9-6-1, 2,88 et ,904)...

Le jeu blanc des Sénateurs aux mains des Blue Jackets lundi était leur deuxième de la saison, eux qui avaient été blanchis à quatre reprises l’an dernier, dont une fois par Columbus...

C’était le premier revers de 1-0 du club depuis le 7 janvier 2017, coup de pinceau qui leur avait été passé par les Capitals de Washington au Centre Canadian Tire.