Erik Karlsson a été opéré pour réparer des tendons déchirés au pied gauche en juin.

Toujours pas d'échéancier pour le retour sur glace de Karlsson

Le capitaine des Sénateurs d'Ottawa, Erik Karlsson, n'a toujours pas d'échéancier en vue d'un retour sur la patinoire à la suite de l'intervention chirurgicale qu'il a subie au pied cet été.
Karlsson, finaliste à l'obtention du trophée Norris, a dit ne pas avoir été en mesure de faire quoique ce soit au cours des trois derniers mois, soit depuis qu'il a été opéré pour réparer des tendons déchirés au pied gauche en juin.
Le défenseur de 27 ans a disputé les séries éliminatoires malgré une fracture du pied et des tendons déchirés. Les Sénateurs se sont inclinés en deuxième prolongation du septième match de la finale de l'Est, devant les Penguins de Pittsburgh, éventuels vainqueurs de la coupe Stanley.
«Ça va prendre un certain temps, a déclaré Karlsson dans un entretien avec l'Associated Press lors de la tournée média de la LNH et de l'AJLNH, mercredi. On verra quand je pourrai recommencer à patiner. Nous n'avons pas d'échéancier pour cela non plus. Je pense que quand je sera en mesure de patiner, nous pourrons nous prononcer davantage sur une date de retour au jeu.»
Quand Karlsson a été opéré, le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, avait parlé d'une rééducation de quatre mois, ce qui aurait permis à Karlsson d'être rétabli pour le début de la saison, le 5 octobre, contre les Capitals de Washington. Ce scénario est maintenant remis en doute.
Karlsson, qui s'est remis d'une déchireur du tendon d'Achille en 2013, espère qu'en y allant doucement, il s'assurera de ne pas avoir à se soucier de ce problème dans l'avenir.
Le Suédois au coup de patin fluide a terminé au troisième des marqueurs chez les défenseurs l'an dernier avec 71 points. Il était heureux que cette blessure soit survenue en un moment qui lui a permis de se concentrer sur son mariage et il ne s'en fait pas avec le fait de ne pas savoir quand il sera de retour.
«En fait, c'était préférable. Parfois, vous établissez une date de retour qui crée des attentes et avec les blessures, vous ne savez jamais vraiment. Les choses ne vont pas toujours comme vous le souhaitez. Je pense que nous avons été très bons en prenant notre temps et en nous assurant que ça ne reviendra pas me hanter plus tard.»
Malgré tous ses problèmes au pied, Karlsson a été le défenseur le plus productif des séries avec 18 points. Sa performance lui a attiré plusieurs éloges.
«Vous ne pouvez qu'éprouver le plus grand respect pour un joueur qui joue dans dans de telles conditions et pour qui ça semble toujours facile, a déclaré Ryan McDonagh, dont les Rangers de New York ont été éliminés par les Sénateurs au deuxième tour. J'ai aussi joué blessé au pied lors des dernières séries. C'était plutôt impressionnant de voir ce qu'il pouvait accomplir.»