Tom Anselmi a refait surface dans la LNH lundi en étant nommé le président des opérations affaires et chef des opérations des Oilers d’Edmonton.

Tom Anselmi refait surface avec les Oilers d’Edmonton

Président des Sénateurs pendant un an avant de remettre sa démission en février 2018, Tom Anselmi a refait surface dans la LNH lundi en étant nommé le président des opérations affaires et chef des opérations des Oilers d’Edmonton.

Comme il s’était surtout fait connaître auparavant pour ses 17 années passées à la direction de Maple Leafs Sports and Entertainement à Toronto, ce sont ses résultats à la barre de cette organisation qui ont surtout été discutés quand il est débarqué dans la capitale albertaine, et non son départ qu’il n’a jamais commenté – on présume en raison d’une entente de confidentialité reliée à son indemnité de départ – de la capitale nationale.

Alors que Bob Nicholson a obtenu une promotion au poste de président de Oilers Entertainment, entité qui est aussi propriétaire des Oil Kings de la LHOuest et du club-école des Condors de Bakersfield, dans la Ligue américaine, Anselmi sera responsable de toutes les opérations commerciales d’OEG.

Un commentaire effectué en entrevue avec le site internet des Oilers pourrait être interprété en partie comme une explication de son départ d’Ottawa.

« J’ai regardé plusieurs opportunités dernièrement et je suis heureux de venir ici. Il y a trois facteurs. Les gens avec qui je vais travailler, ça part de là pour moi. Ça commence avec un propriétaire (Daryl Katz) qui veut gagner et investir dans nos succès. Je connais Bob (Nicholson) depuis longtemps et il est un bon vendeur. Il y a aussi ce qui est déjà en place, avec un des meilleurs arénas au monde, ainsi qu’un des meilleurs joueurs au monde, sinon le meilleur (Connor McDavid)... Il a un (nouveau) DG comme Kenny Holland, quelqu’un que j’ai admiré depuis plusieurs années. Puis il y a tout le potentiel (du ICE district, autour de Rogers Place) », a-t-il mentionné.

À Ottawa, Anselmi avait été embauché pour mener à bon port le projet de Rendez-Vous LeBreton, qui devait voir un nouvel amphithéâtre être bâti près du centre-ville. Projet qui a avorté peu après son départ.

Son poste n’a toujours pas été pourvu, le propriétaire Eugene Melnyk s’appropriant la plupart de ses tâches alors que celui qui avait été embauché pour le remplacer en partie comme chef de l’exploitation, Nicolas Ruszkowski, a démissionné de son poste à son tour en mai dernier. Un poste de président des opérations hockey que Melnyk voulait pourvoir demeure également vacant, trois mois après avoir été évoqué pour offrir un meilleur appui au DG Pierre Dorion.