Pour le moment, le jeune Brady Tkachuk coûte moins d’un million aux Sénateurs même s’il produit un point par match.

Tkachuk, une aubaine pour l’instant

La grosse nouvelle dans la LNH en fin de semaine, outre le retour dans la capitale d’Erik Karlsson, a été la mise sous contrat de William Nylander par les Maple Leafs de Toronto.

Le pacte de six ans pour 6,9 millions $ en moyenne par saison qui a été consenti samedi à l’attaquant suédois à la sortie de son contrat initial de trois ans n’est pas une bonne nouvelle pour un club comme les Sénateurs, qui devront éventuellement négocier de nouvelles ententes avec leurs jeunes vedettes comme Brady Tkachuk et Thomas Chabot. Ce dernier écoule la deuxième année de son contrat de recrue, et Tkachuk la première, et ils représentent évidemment des aubaines avec des salaires de base de 863 333 $ et 925 000 $ (US), auxquels s’ajoutent des primes reliées à la performance.

Ils vont éventuellement passer à la caisse eux aussi dans une LNH où les jeunes vedettes – Connor McDavid en tête – n’attendent plus très longtemps pour obtenir le gros lot. Le DG Pierre Dorion ne veut probablement pas trop y penser, alors qu’il a déjà de gros dossiers sur son bureau, ceux de Matt Duchene et Mark Stone en plus de Ryan Dzingel.

Tkachuk ne pense évidemment pas à ça, occupé qu’il est à faire sa place sous le soleil de la LNH.

Lundi, il a été le dernier à quitter la glace du Centre Canadian Tire comme ça lui arrive souvent de le faire (il est aussi souvent le premier à se présenter pour les entraînements) et après coup, il avait hâte de sauter dans le train vers Montréal, où il disputera un premier match de saison régulière contre le Tricolore mardi soir, après avoir raté le premier duel entre les deux clubs, remporté 4-3 en prolongation par les Sénateurs au CCT, en raison d’une blessure.

« J’avais assisté au match des Étoiles au Centre Bell en 2009 (auquel son père Keith avait participé), et quand j’y ai joué un match hors-concours (en septembre), j’ai dit à mes parents que c’était un des amphithéâtres les plus cools où j’avais joué. Il y avait de l’ambiance même pour une partie hors-concours. J’ai hâte de voir comment ce sera pour un vrai match », a-t-il confié.

Le Tricolore est évidemment une des trois équipes qui ont choisi d’autres joueurs que lui au dernier repêchage de la LNH, jetant son dévolu sur le centre finlandais Jesperi Kotkaniemi, qui a 3 buts et 12 points à sa fiche en 27 matches. Chaque duel entre les deux joueurs se veut une autre occasion d’évaluer quelle équipe a fait le meilleur choix au repêchage de Dallas en juin dernier. Les Sénateurs sont évidemment pleinement satisfaits de leur sélection, Tkachuk ayant contribué 9 buts et 16 points à leur attaque en seulement 16 parties.

« Je regarde ça un peu, je sais qu’il fait bien et qu’il est un très bon joueur. Les Habs ont choisi un bon joueur pour leur avenir également. C’est un excellent choix », affirme-t-il.

En ce lundi où plusieurs équipes nationales révélaient la liste des joueurs invités à leurs camps de sélection en vue du prochain Championnat mondial de hockey junior, à Vancouver et Victoria, les Sénateurs n’ont pas fait d’annonce officielle concernant la non-disponibilité de Tkachuk en vue de ce tournoi. Interrogé à ce sujet par Le Droit, l’entraîneur-chef Guy Boucher est parti à rire. « Tu peux parler à notre gérant mais... C’est un joueur de la Ligue nationale, point », a-t-il ensuite avancé.

Ce joueur de la LNH réitère chaque fois qu’il en a l’occasion qu’il peut encore en donner plus à son équipe.

« Les choses vont bien depuis une couple de matches, mais je pense que je peux être encore meilleur. J’essaie d’élever mon niveau de jeu chaque jour et je ne suis jamais satisfait de ma façon de jouer. Je sais que j’en ai encore plus en moi. (Mardi), ça devrait être un bon match, je vais être prêt », a-t-il lancé.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Deux espoirs avec ÉCJ

Équipe Canada junior a annoncé lundi la liste des 34 invités à son camp de sélection en vue du prochain Championnat mondial junior, qui aura lieu pendant le temps des Fêtes à Vancouver et Victoria.

Sans surprise, l’espoir des Sénateurs Alex Formenton, un vétéran de l’équipe de l’an dernier qui a remporté la médaille d’or à Buffalo, se retrouve sur la liste. Il sera accompagné d’un autre choix des Sénateurs, le défenseur Jacob Bernard-Docker, de l’université du Dakota du Nord, le deuxième choix de première ronde du club (26e au total) au repêchage de juin dernier à Dallas.

Jacob Bernard-Docker

Celui-ci a 3 buts et 9 points en 15 matches à sa première saison avec les Fightning Sioux, où se retrouve également le choix de deuxième ronde Jonny Tychonick (4 passes en 14 parties). 

***


Mark Borowiecki

Borowiecki au rancart

Le défenseur Mark Borowiecki, qui a raté les cinq derniers matches des siens, ne s’est pas entraîné avec ses coéquipiers lundi et il n’a pas fait le voyage à Montréal, sa blessure au haut du corps ne s’améliorant pas au rythme anticipé.

«Il n’est pas disponible (mardi) et il serait très douteux qu’il le soit jeudi, a laissé entendre Guy Boucher. Il va être évalué de semaine en semaine. Après jeudi, je ne sais pas.»

Son absence permet au nouveau venu Justin Falk, mis sous contrat vendredi dernier, de se tremper à nouveau les pieds dans la LNH.

«J’apprécie la chance qui s’offre à moi alors que je disais à quelques gars qu’il y a un mois, j’étais sur mon divan à me demander si ma carrière était terminée», a-t-il dit lundi.

***

Magnus Paajarvi

Entre les lignes

Le centre Colin White a obtenu congé d’entraînement lundi alors qu’il s’est rendu à Pittsburgh pour assister aux funérailles d’un de ses grands-pères décédé la semaine dernière. Il devrait rejoindre ses coéquipiers à Montréal mardi...

Après un séjour à domicile où son club a remporté deux de ses trois gains de suite, Guy Boucher a indiqué qu’il n’a pas l’intention de modifier les trios qui ont fonctionné récemment, gardant son trio à caractère défensif de Zack Smith entre Magnus Paajarvi et Tom Pyatt intact jusqu’à nouvel ordre...

Après le match à Montréal, les Sénateurs reviendront disputer leurs trois prochaines parties à domicile, avec les visites du Canadien jeudi, des Penguins de Pittsburgh samedi et des Bruins de Boston dimanche.